La course à pied Les blogs courseapied.net : enzo

Le blog de enzo

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-10-24 09:55:14 : Corrida du XVème - 22 octobre 2006

Bon allez j'y vais aussi de mon CR sur cette course à domicile.
Désolé pour ceux qui en ont un peu "raz-la-caouhète"de cette Corrida (Olééé) mais ce CR est important pour moi ... il me permet de mettre à plat mes émotions, mon sentiment sur la course.
A posteriori c'est très important et très constructif .....

On va être bref pour une fois (enfin on va essayer ; -)).

Météo : belles éclaircies - 18°C - vent de NE (10 - 20km/h)

Avant-Course:

Arrivé vers 9h20 après avoir fait un coucou à mes amis du Châlet des Gaufres avant le Vincennus™ Tour du jour.
Baltha m'emmène aux retraits des dossards ... pffff tout ce monde !!

Echauffement en compagnie de Baltha sur la piste de Suzanne Lenglen. Les sensations sont bonnes alors que 2 ou 3 jours avant j'avais encore les jambes toutes courbaturées des 20km de Paris.

A 5' du départ je lâche ma veste à Sedef ... sacré confort d'avoir des potes pour ces petits rien qui en fait s'avèrent très importants.
Je crois que c'est là que je lui annonce que je vais essayer, pour une fois, de partir tranquille ... pfffff du vent ouiais !!

Je me place sur la ligne de départ à côté de La Baronne du domaine Lenglen. Un regard circulaire et là je vois pleins de potes du KWAC, et oui nous jouons à domicile, nous avons donc sortie nos plus beaux spécimens aux habits de soleil.

La course:

Plus d'un tour de piste pour commencer, c'est plutôt amusant !! Mon objectif est de rester à la corde. Et oui je les ai bien écouté les Faure et autres Montel à la TV ;-))
J'ai l'impression de traîner sur ce tour de piste mais un oeil à ma montre et je vois que j'oscille entre 18,5 et 19km/h ... je suis dans le paquet de tête (6ème position) signe que je suis trop rapide. C'est loupé Sedef :-((

Nous sortons du stade puis du parc après 600m ... je me suis retourné 2 fois afin de voir où était Angelo. Pratique la couleur de son maillot, je le vois de suite.
Il revient assez vite et nous passons le 1er km en 3'18. Sans mot dire Angelo continue son petit bonhomme de chemin et pique un sprint sur 20 mètres afin de se mettre dans la roue d'un gars en bleu.
Je fais la même chose, bizarre comme sensations d'ailleurs ... mais à peine dans sa foulée, le voilà qui déboite tel un pilote de F1 en bout de ligne droite.
A l'image du Baron Rouge de la Scuderia le voilà alors parti pour une belle chevauchée.
Je ne peux pas suivre, je reste avec mon V1 habillé de bleu et 2 autres gars .. dont Philippe un autre KwacMan !!! En toute honneteté je me suis demandé un bon moment s'il n'était pas en sur-régime. Mais quand au bout de 7 kilomètres il est encore là c'est que le gars il a les moyens d'y être ... y'a pas de secret.

Passage au 2ème Km en 6'46

Nous continuerons à 4 jusqu'au 8ème km. Je sens Philippe un peu juste, mon V1 en bleu pas trop à l'aise et le dernier (en blanc) hyper à l'aise par contre.
Il se permet de voguer au sein de nous 4, ralentissant fortement puis remontant tout le monde pour prendre la tête. Il nous haranguera entre le 3ème km et 4ème km pour prendre des relais : "Hé le grand" me dit-il "faut qu'on se relie face au vent" ... pfff j'ai pas envie moi ;-))). Idem pour Philippe, je l'entends dire que c'est pas possible.
Je prendrais enfin des relais après le 4ème km ... çà me donne meilleure conscience (sans blague).

Les 3ème et 4ème Km en 3'32, çà me semble logique vu le vent que nous nous sommes pris.

Le km 5 est positionné n'importe où car je le passe en 4'08 !! Sur le coup je suis pas mal énervé ... je suis déconcentré ! Et çà ne va pas s'arranger sur les autres kilomètres qui sont tout autant fantaisistes.
Moi qui aime me "raccrocher" aux chronos je ne suis pas aux anges :-(( ... mais bon çà à l'air d'avancer. Nous entamons la 2ème boucle. Miss Pépite, Sedef et RX nous encouragent vivement.
Cette 2ème partie je suis vraiment très bien, mon GPS affiche entre 16,8 et 17 km/h je suis donc sur la bonne allure ... seul hic, c'est que j'ai l'impression d'être au même rythme que sur les 20km de Paris une semaine plus tôt !!
C'est bien, mais là nous sommes sur un 10 bornes Enzo ... bouge tes fesses un peu !! J'accèlére au 7ème sur une centaine de mètres mais rentre dans le rang assez vite ... impossible d'augmenter l'allure d'1/2 km/h à 3 kilomètres de la fin, çà ne passerait pas.

Je reprends donc mon rythme que je pourrais tenir sur semi :-(( ... Au 8ème tout de même je décide de me mettre un peu dedans, je visualise surtout le parcours et sais que nous allons rentrer très rapidement dans le parc.
Je ne remarque pas que Philippe lâche un tout petit peu avec mon V1 bleu. Le gars en blanc reste avec moi, toujours aussi facile.

Depuis le 5ème km je n'ai plus de repère kiomètrique, je bippe sur ma montre quand j'estime, à vue de nez, que çà fait un kilomètre. Pfff c'est nimporte NaKWAC ;-)))

Nous rentrons dans le parc, panneau Km9, c'est alors que mon accolyte me dit "Y'a une fusée bleue qui arrive derrière". Regard furtif à l'arrière, en effet çà revient fort. Je sais pas du tout d'où il vient celui là !!
Je continue à accélérer mais la fusée William du VRC92 nous rattrape. Aux abords du stade, je me dis "Merde je mène le groupe " ... là encore les vieux souvenirs du duo Faure/ Montel me reviennent en tête, je sais que c'est pas bon ....
Bref c'est pas grave, nous ne sommes pas aux JO et Nelson Montfort ne sera pas à l'arrivée pour les commentaires ... ;-))

Entrée sur le stade, waouhh c'est bon comme sentiment, y'a un peu de monde, çà l'fait !!! . Je remarque la Pépite qui là encore y laissera un quelques décibels de voix ...
Je prends la corde, accèlére encore un peu à mais à 200m William me déborde et s'en va ... je suis à fond de chez à fond. Je peux pas plus, pas grave !! J'ai tout donné ...
Je passe la ligne en 35'33 (6ème) mais remarque de suite que j'ai 300m en plus sur ma montre ... vous connaissez la suite.

J'étais persuadé sur le coup que j'avais été tapé un chrono en moins de 35'. A froid je ne veux plus y croire car premièrement j'ai un doute sur la distance (90m en trop ??) et deuxièmement je ne les ai pas fait officiellement, alors aucune raison de prendre le chou !!

L'après-course:

Pour une fois je mets ma modestie de côté, je pense que j'ai les - de 35 dans les pattes en ce moment.
Même si je dois travailler en spécifique sur cette distance, ce que je n'ai jamais fait, j'ai le sentiment que sur cette course j'en ai gardé sous le pied (notamment entre le 4ème et 7ème).
Je n'avais pas non plus récupéré des 20km de Paris et les 4h de vélo la veille à 25km/h de moyenne ne m'ont certainement pas aidé.

Je relativise tout ceci désormais car cette course n'était en aucun cas un objectif. J'ai décidé d'y participer que 6 jours avant après avoir pris conseils auprès de Coach Nico.

A la fin de la course j'ai super mal aux 2 mollets, je ne peux donc accompagner La Pépite au bois de Boulogne pour sa sortie longue .. :-((
Du coup j'assiste aux podiums d'Angelo (34'47 et 4ème) et MarieL (38'54 et 2èmeF) .. aahh j'suis fier d'être de la même troupe qu'eux !!
Excellente ambiance générale, le beau temps est de la partie ... un bonne mousse s'impose donc !!

L'après-midi j'irais rouler, en guise de récup', une heure à bonne allure sur l'anneau de Vincennes ... au moment de repartir je créverais :-(( Et comme toujours dans ces cas-là, comme je suis à côté de chez moi, je n'ai pas le nécessaire pour réparer. Me voilà quitte pour 3km de marche avec les cales !!
J'enchainerais par 1h de natation, j'avais vraiment pas envie mais au final cela m'a fait un bien fou de nager un peu.

A venir:

- le 29.10 : la R4C (18,5km)
- le 19.11 : semi de Boulogne
- le 03.12 : La SaintéLyon (équipe de 4)
- le 17.12 : Corrida d'Issy

NB : Baltha a fait un tel beau boulot au niveau des photos prises par Sedef que je me permets de lui piquer pour illustrer mon blog.

Enzo

les résultats :
http://www.oms15.com/cache/articles/corrida/classement.html

Les réactions

Par Narbé, le 2006-10-24 09:59:46
Prem's pour Féliciter Enzo : bravo pour ta course et ce compte rendu 1 fois de plus parfait.
PS: ma petite puce te fait de gros bisous, Narbé.

Par angelo, le 2006-10-24 10:14:01
C'est super un CR comme ça ! surtout lorsqu on a fait la course, on perçoit bien tout ce que tu dis. Sincèrement, je crois que tu as raison, les - de 35', tu les as dans les pattes; le truc, c'est qu effectivement faut peut etre supprimer la sortie de 100 bornes en velo la veille !! Pour en avoir parler avec toi, meme à 25km/h, sans se mettre dans le "rouge", ça reste une grosse depense energetique; et je pense que tu dois casser un peu de fibres musculaires.. . Encore une fois, je trouve ces CR d'apres course vraiment interessants, on peut comparer les sensations de chacun. J'espere avoir le courage d'en faire 1 pour une prochaine course, comme celle de dimanche par exemple.

PS : je savais pas que tu faisais la SaintéLyon, faut que je la fasse un jour celle là

A+

angelo

Par mielou, le 2006-10-24 10:14:06
bien sûr que tu les as les moins de 35 !
il faudra juste cibler la bonne course
et éviter de faire des 20 kil avant !
tu as encore tenté et tu as bien fait
les relais ou les faux rythmes dans une course c'est du détail
regarde angélo
il est parti à la chasse sans se soucier des adversaires
au semi de boulogne, tu regarderas ton temps de passage au 10
si tu passes en 35 avec de bonnes sensations les 1h15' ne seront pas loin
pour le 10km
celui de vincennes en février devrait te convenir pour claquer la ref
issy les moulineaux sera un indicateur mais son parcours n'est pas si propice à la perf
n'en fais pas trop non plus quand même
et surtout fais toi plaisir
il y a du potentiel à venir
mielou

Par La Pépite, le 2006-10-24 10:17:49
Toujours aussi bien construits tes CR ENzo,ça c'est de la méthode!! Suis quand même bien impressionnée par la gestion de course hyper pro, moi je calcule jamais les "partenaires" sur qui se caler!!!
En tout cas, ça montre bien qu'il ne faut pas que les jambes!! Tiens ça me rappelle une émission TV ....y'a longtemps : "La tête et les jambes" justement! Ca vous dit qqch ??
Bon, et puis jamais tu ne t'arrêtes jamais ?? Vélo + retour à pieds et piscine!!! Le secret, c'est vraiment que les De Cecco ?? ;-))

Par Pépito, le 2006-10-24 10:19:31
Bravo pour le CR, une nouvelle fois on s'y croirait, pour un peu on ferait tous la course en tête. Une belle course qui confirme ta forme actuelle.

Par Sophquipeut, le 2006-10-24 10:27:00
Purée Enzo, tu fais du vélo et de la nat' après une course comme ça ? Ca t'arrive des fois de faire du canapé lol ?
Ils sont fous ces triathlètes !
Bravo pour ta course !

Par jerome, le 2006-10-24 10:32:52
Super CR Enzo.

On se croirait dans le GP du Bresil avec Shumacher qui cravache pour finir au pied du podium.

Par Baltha, le 2006-10-24 12:21:16
Joli compte-rendu. N'hésite pas à l'envoyer à Vincent-thisismyart, il publie la prose des gens pris en photo sur son site, Yannnn y a eu droit avec sa photo du semi de Boulogne de l'an dernier.
@SqP : si, si, la pause canapé c'est pour le match, bien sûr ! Avec des De Cecco, cela va de soi.

Par Oliver, le 2006-10-24 12:46:37
Bravo pour ta course et ton résultat "le grand"! C'est cool si tu fais la corrida d'Issy, je la ferai aussi. Contrairement à Mielou je pense que son parcours est propice au record. Il faut juste s'entraîner à monter des côtes !

Par Sophquipeut, le 2006-10-24 14:30:31
@ Baltha, tu me rassures ! Vous êtes humains alors ? lol
Soph-qui-rêve-un-jour-de-courir-vite

Par Doumé, le 2006-10-24 14:47:21
Pfff... 100 bornes de vélo, un 10 kms, re-vélo + natation... ça doit être le régime triathlon, je suppose.
Je reste sans voix (comme la Pépite qui a trop crié!).
Bravo en tout cas.

Par duduche, le 2006-10-24 16:20:40
Bien, le seul couac! dans tout ça c'est la crevaison à vélo,pour le reste tout va bien.
Super Enzo!!!!

Par Pierre, le 2006-10-24 19:04:54
Salut enzo,
je pense comme mielou que tu es sans problème en dessous des 35min surtout vu le sérieux et lz technologie avec lesquels tu gère tes courses.
Sinon pour le vélo tu te fais pas chié a tourner toujours autour du même circuit? C'est vrai qu'en région parisienne c'est dur de faire du vélo de course vu le nombre de feux tricolores... mais bon je me souviens de l'hipodorme de longchamps ou j'allais courir des fois et avoir vu des vélos aux prix exhorbitant tourné sur cette piste vraiment chiante.
Br&vo pour tes CR
A+
Pierre

Par Squirel, le 2006-10-24 20:39:22
Quelle belle histoire ...J'ai l'impression d'y être ...
Pour le mollet, sorry j'aurai du te reconnaître mais tu as rusé et changé de chaussures ! C'était plus les vertes ...
Ah !!! La New bettle rouge c'était toi aux gaufres ...Loupé de quelques secondes dimanche matin !
Par contre je suis impressionnée, après un 10 km à bloc tu enchaines 1 h de vélo et ensuite une ptite séance de natation ! Les résultats sont là aussi ! Un véritable athlète! Quelle énergie !

Par tomis, le 2006-10-24 21:12:16
Un peu de patience Enzo,
Vu ton exellente perf au 20km de Paris
Je pense que ton point fort pour le moment est le temps de soutien et le pourcentage de VMA au seuil que tu as du pleinement optimisé lors de tes séances cyclo. à vive allure.
En augmentant ta VMA lors d'un cycle dédié à celle-ci apres un cycle de reprise, tu atteindras surement tes objectifs sur du court.

Par Martine, le 2006-10-24 21:41:50
Ce que j'aime par dessus tout dans ces photos, c'est la profonde determination dans vos regards... des regards engagés, volontaires, ambitieux.. J'adore!
Bises
Martine

Par Pépito, le 2006-10-24 22:02:55
Arfff, la dernière photo me rappelle certaines soirées au FBB...

Par Fanfan, le 2006-10-24 22:16:14
En y réfléchissant bien, tu verras que ceux qui ont participé aux 20 kms de Paris pour faire une perf n'ont globalement pas fait péter le chrono, contrairement aux autres. Pas de doute il restait des traces. Exception notable pour Philou qui fait deux grosses perfs.
Impressionant la double récup vélo + natation ...

Par Enzo, le 2006-10-25 01:15:33
Merci pour l'analyse Tomis !! çà m'aide beaucoup car je n'arrive pas à comprendre pourquoi je vais pas beaucoup plus vite sur 10km que sur semi.

@Narbé: les bisous de ta puce ?? je prends ;-))

Merci à tous

Par nicopsa, le 2006-10-25 11:43:24
@Enzo
Tu vas plus vite parce que tu es fatigué!!!!!! Et puis comme le dis Tomis tu as optimisé ton allure semi.

Par ENzo, le 2006-10-25 11:48:40
C'est bien ce que j'avais compris Nico .. merci !!

Par mlou, le 2006-10-30 15:35:58
De la part d'une absolue non sportive... superbes commentaires de courses, mais si je puis me permettre... il va falloir que ta "chérie" vienne prendre très vite des cours de cuisine à Paris... tu t'es bien "déplumé" depuis l'an dernier et ça commence à manquer un peu de rondeur! Biz

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)








Merci à Vincent : http://thisismyart.free.fr

Philippe en arrière plan


Baltha et El Presidente dans le flou ;è-))


Les 5 billets précédents

2006-10-16 12:19:28 : 20 Km de Paris - 15 octobre 2006 - 24 photos - 46 réactions

Le voici enfin ce 15 octobre 2006, 3 mois que j'attends cette date. Cette course c'est l'objectif majeur de mon début de saison (-1h15)
Alors aujourd'hui j'ai pas le droit de me planter. Avec mes potes on va tout déchirer d'ailleurs ... j'ai bien confiance ce matin. L'expérience d'un an et demi de course à pied fait son oeuvre et je suis beaucoup moins stressé qu'avant toute les autres courses importantes effectuées.

Comme "à la bonne" accoutumée il fait un temps très agréable. Un peu frisquet mais c'est ce qu'il faut pour faire quelque chose de bien.

Un peu à la bourre avec F@bien au RDV du pilier sud, on a du mal à se garer mais finalement on arrivera à temps pour faire un coucou à tout le monde et faire quelque photos. Semblant de rien c'est sacrément important ce moment ......

L'avant-course:

Passage par la case vestiaire puis direction l'échauffement. Avec un peu de chance Fred, Baltha, F@bien, Tomis et moi accèdons au SAS Elite. Le préposé au filtrage n'étant pas très au fait des N° de dossard nous laisse entrer à la vue de la couleur verte de celui-ci.
Bref sur le coup on a pas fait gaffe, c'est pas maintenant qu'on va faire demi-tour ;-))) Tomis d'ailleurs en ressortant du sas pour aller s'échauffer dans la montée ne peut nous rejoindre :-((( Echauffement léger de 15' puis nous laissons les affaires à Chrystel et Estelle.
A 5' du départ un officiel se rends compte que des Préférentiels ne sont pas à leur place. On est timidement repoussé avec Fred au moment, ou presque, où la grille préf' s'ouvre.
Nous nous positionnons en 2ème ou 3ème ligne. Fabien est devant moi, Fred à mes côtés, Baltha et La Pépite juste derrière.
Départ donné assez précipitemment au moment même où Marc Raquil est présenté.

La course:

Dès le depart j'essaie de me rendre sur la gauche de la route. Avec F@bien nous étions en effet trop à droite, ce 1er kilomètre est assez dur comme çà, autant le "raccourcir" un peu ;-))
C'est assez dense mais la voie est plutôt dégagée. A ce moment là je n'ai aucune notion de l'allure, j'ai du mal à juger mais je sens que je suis à l'aise donc pas de souci.
Sur le trocadéro j'aperçois David, un coureur du Bois de Vincennes, nouveau licencié au VRaC ;-)) .. je me cale dans sa foulée avec Fabien un mètre devant.

Passage au KM1 en 3'40. S'en suit la descente vers l'avenue Foch, çà dégomme ... là je la sens bien la vitesse !!!
Un groupe se forme alors avec 2 féminines. J'ai un doute car je sais que David veut partir avec les 1ères filles pour tenter les -1h10. Je me dis: "Non y'a d'autres filles devant c'est pas possible".

Au KM2 nous passons en 3'20 et c'est là que nous entendons, au bord de la route, que nous sommes bien avec les 1ères féminines.
Aie, aie, aie me dis-je !!! Qu'est-ce tu fous Enzo tu vas te griller. Je continue cependant à suivre l'allure car je sens que je ne suis pas à mon allure 10km, le souffle est "propre", quoi !!

Au KM3 c'est du 3'27 quand même ... là je me dis c'est pas possible. Les filles, F@bien et David sont capables d'aller en 3'30 jusqu'au bout, pas moi !!
Je me laisse donc décrocher tout doucement, le hic c'est qu'il n'y a pas grand monde derrière. Un ou 2 gars tout de même pour mener le train mais c'est tout.

KM4 en 3'34 et KM5 en 3'38 soit 17'42 au 5000m. Un gars avec un maillot estampillé "Team N9UFCEGETEL" me rattrape au ravito. On échange quelques mots, et oui on est "collègues" ;-)) J'savais pas moi qu'ils avaient un team au boulot !!

Arrive ensuite la 3ème et 4ème féminine, une française (Carmen) et une lituannienne ou lettone (j'suis comme Fred j'sais pas trop ..). Je ralentis un peu pour souffler et prendre leur foulée. Elle rigole pas ces 2 là .. on sent que çà joue dans la cour des Grandes !!

KM6 en 3'40 : derrière c'est une belle descente, nous allongeons la foulée et çà file pas mal. A ce moment là je remarque qu'il y a 2 motos suiveuses avec nous. Une qui filme et l'autre qui annonce les écarts avec le groupe de devant : "18s devant / 6s de repris sur le dernier kilomètre / attention vent de face sur les quais").
Pas l'habitude d'avoir ces infos, mais c'est assez gratifiant somme toute de partager la course Elite Femmes ....

KM7 en 3'34 : le père de Baltha est là. 1er encouragement et ils font du bien. Y'a pas grand monde dans le Bois de Boulogne alors un soutien perso çà booste toujours !! Tiens au fait le panneau est bien placé cette année.

KM8 en 3'40 : long faux plat montant donc logique que nous perdons un peu de temps. Je suis toujours dans la roue des filles.
Le groupe de devant est toujours là, entre 30 et 50m, j'aperçois aisément F@bien avec son maillot Adistar Orange ... il m'a l'air facile au sein du groupe.

KM9 en 3'37 : c'est la partie du parcours que j'aime le moins (idem au MDP). Relance au carrefour des Cascades, passage à proximité du périf'.

KM10 en 3'27: accélération de la française. Tout le monde suit, c'est vrai que la descente est belle vers la porte d'Auteuil. Je reste au contact des filles mais je sens que çà va être dur. Pour l'anecdote j'égale mon record sur 10km (35'42) d'il y a un mois ... wouuouuououohhhh !! Et dire qu'il y a encore la même distance à réaliser.

KM11 en 3'31 : confirmation de l'accélération et je perds 2 ou 3 longueurs sur les filles. Nous sommes à l'entrée sur les quais et tout de suite je sens le vent de face comme annoncé.
Bordel, F@bien n'est plus qu'à une dizaine de mètre, j'ai envie de l'appeler mais çà fait "chelou" je trouve ;-)) J'essaye de m'accrocher mais je sens qu'en 3'30 je suis trop juste, je vais pèter !!!
Je me retourne et derrière c'est le grand vide !! pfffffff çà va être chaud seul avec ce vent !!

KM12 en 3'32 : je me suis accroché, j'ai F@bien à quelques mètres de moi mais, à tort ou pas, je ne fais pas l'effort pour revenir sur lui. J'appréhende en fait terriblement les "toboggans", l'année dernière il m'avait coupé les pattes.

KM13 en 3'40 : j'ai décidé de descendre d'un ton ... trop peur d'exploser. Je sens que je suis en train de faire un "grand" truc. Pas un seul kilo en dessous de 3'40, j'ai la méga pêche donc si je gère bien ma course je vais aller au-delà de mon objectif initial. Mais j'oublie un peu le chrono global .. vous savez comment je suis ... faut pas que je pense trop à çà car j'ai la larmouillette qui vient vite, moi ;-)))

KM14 en 3'38 : waouhh commence à y avoir du people à cet endroit !! C'est cool car je commençais à m'ennuyer tout seul. Un pote, Yves est là, et me dit que David et F@bien sont juste devant : (bein oui je sais mais bon ...).Tout ce monde au niveau des tunnels c'est vraiment un truc de dingue ... perso çà me donne une de ces "fritas bananas". Je plaisante avec un motard de la Police (cf photo Lenglennus : je t'ai même pas vu MarieL !!) en lui demandant si je peux monter derrière juste un p'tit peu. Plus loin il me dira de faire gaffe au radar automatique à la sortie du Tunnel de l'Alma !!!!! MMMMDDDDRRR !!!!

KM15 en 3'42 : les tunnels me font perdre un peu de temps mais je suis encore très bien. Je suis même euphorique, un peu trop peut-être !!
Au ravito du 15ème j'arrose les supers gentils bénévoles qui me le rendent bien ... on s'amuse quoi !! On fait la Ola avec le public perché à l'entrée des tunnels ;-))
Croisé à ce niveau Chrystel, Estelle, Oliver ... p'têtre d'autre j'sais plus !!

KM16 en 3'52 : là je comprends pas trop, perdre 10s me parait beaucoup. Je ne croyais pas avoir ralenti autant. Je me resaisi et décide de me concentrer davantage, j'allonge la foulée et je sens que de toute façon je ne peux plus me permettre de rigoler. Je me revois comme l'année dernière à souffrir dans les derniers kilomètres.

KM17 en 3'39 : là je suis vraiment "cul-nu dans la plaine". Le groupe de F@bien/David à une cinquantaine de mètres devant et derrière, au profit du demi-tour sur le pont Royal, je ne vois ... RIEN !!!

KM18 en 3'42 : le vent est de dos et je suis vraiment tranquille à cette allure. C'est cool je vais finir à cette allure me dis-je et sprinter dans les 200 derniers mètres, histoire de ...
C'est là qu'en me retournant je vois 2 gars, je me retournerais 3 ou 4 fois au total en me rendant compte que çà revient fort.
Juste après le 18ème je m'aperçois que c'est Nico avec un autre gars qui m'encourage. Je prends leur train ... la vache çà file !!!

KM19 en 3'33 : le chrono traduit bien mon sentiment, j'ai gagné 10s sur ce kilomètre mais je suis à fond. Vous vous souvenez le souffle "propre" à 3'30 des 1ers kilomètres ??? Et bien là c'est plus propre du tout, j'vous assure !! Nico part doucement mais surement .... pfff j'peux pas suivre. Je pense même que l'abandon est possible vu comment j'suis au taquet (spécial dédicace au coach ;-)) ... et dire qu'il y a cette sortie des quais avant les 400 derniers mètres. Bouuuuuh j'l'aime pas celle là !!

KM20 en 3'36 : finalement je me reprendrais pour la dernière ligne droite. Yessss l'arche est tout là-bas. Coup d'oeil au chrono. Aaahh possible pour moins d'1h12 ... je sprinte, j'suis pas beau à voir surement. J'entends des "Allez Enzo", aperçois Oliver (cool gars d'être là), rattrape tout doucement une kenyanne (4ème F je pense). Je ne vois plus rien. Je bippe mon chrono et 1h12'11s ... Rôôôô qu'est-ce que j'ai fait là ?????
Je tombe dans les bras de F@bien et Nico. Nous avons grave assuré !! On part direct dans le CR de course ;-)) et voilà Fred qui arrive ... déjà !! Super heureux qu'il est en 1h15 ... c'est assez impressionnant ce qu'il a fait vu le peu d'entrainement spécifique.

L'après-course:

Nous sortons du sas d'arrivée et petit à petit la groupe des forumeurs grossit. Chacun se raconte sa course, les spectateurs venus nous encourager nous rejoignent ...
C'est là que je sens mon orteil "piquer" ... j'enlève ma chaussure et là OOOhh la méga ampoule pleine de sang !! Bouhh c'est dég' ... c'est le résultat d'une chaussure Adistar FW05 légèrement trop petite et portée sans chaussette :-((
Direction donc l'infirmerie qui est en fait la salle massage/podologie. Devant une belle file d'attente j'ai envie de faire demi-tour mais Vincent75 est là et me dit que çà va vite. En effet 5' après j'étais sur la table ... d'opération !!

Mon pied devient alors la "vedette" : il est pris en photos à maintes reprises, il est même filmé ... "un cas d'école" me dit le toubib !!
Pendant qu'une élève kiné s'occupe de mes gambettes, l'élève podologue triture mon orteil : aspiration du sang, injection d'éosine, ré-aspiration ... je jongle un peu quand même ;-)))
La Pépite qui me rejoint après son massage me tient compagnie et fait une remarque sur la tête de mon pansement ... c'est clair que c'est nimporte nawak ;-))) Boh c'est pas bien grave, on me refera çà vite fait et zou ..... coucou au passage en Yannnn en train de déguster à son tour le massage.
En tous cas je découvrais le massage d'après course, c'est d'enfer !!!! Je crois que désormais j'y courrais directement s'il existe ... quel pied, si j'ose dire ;-))

Retour sur le stade puis au pilier sud. Dégustation d'une bonne bière, on l'a bien méritée, non ????

Sur la route du retour des crampes intestinales me prennent violemment et j'ai super froid. Je suis tout patrac en rentrant chez moi. Un bon bain chaud n'arrangera rien.
Je file sous la couette une bonne partie de l'après-midi ... tant pis pour la séance de natation que j'avais prévu en début de soirée. Le soir l'appétit est revenu timidement mais en me forçant.
Je n'ai rien bu durant la course donc ce ne peut être l'eau trop froide. Je pense que l'eau aspergée sur moi peut-être en cause, c'est vrai que j'ai eu le ventre mouillé. Bref pas bien important tout çà ...


Bilan :

Les résultats officiels sont enfin tombés : 1h12’11 (35’41 au 10km) – 72ème au scratch
A 17s de Fabien et 9s de NicoPsa … c’est un beau tir groupé. Je suis très heureux et fier de ne pas être si loin de ses 2 lousctics.

Maintenant on va parfaire la condition et partir pour 1h16 sur le semi de Boulogne avec mes 2 compères.

Mon objectif de la saison est, entres autres, d’avoir le niveau R2 sur toutes les distances du 10 au Marathon. C’est déjà fait pour le 10km et le 20km. J’espère qu’à Boulogne je passerais sous les 1h17 et enfin sous les 2h50 au marathon de Paris en avril prochain.

Un dernier mot sur l'organisation de cette course. Je pense vraiment que c'est une des plus belles courses tant sur l'organisation que sur le parcours ou la qualité des bénévoles. Seul bémol ce sas unique et la masse qiu empêche de courir à son rythme dès le debut.
Seulement toutes les courses de cette envergure connaissent ce problème, et même au MDP où pourtant des SAS par quart d'heure sont présents.

Enzo

NB: merci à Chrystel, Baltha, MarieL, Pépito, JPII, Yves pour leurs photos !!!!

NB2 : je me rends compte que çà fait un an que je fréquente le forum cap.net. L'année dernière, 1h20, et je voulais progresser ... la rencontre avec des membres du forum a été plus que bénéfique.

2006-10-02 00:03:02 : Triathlon Sprint / Etangs de HOLLANDE - 01 octobre2006 - 13 photos - 39 réactions



Après le sprint de Cayeux me voici à nouveau au départ d'un sprint. Celui des Etangs de Hollande.


Je continue mon apprentissage du triathlon sur des distances très courtes que les vrai(e)s triathlètes trouvent peut-être "trop" courtes.

En tous cas pour moi c'est largement suffisant pour le moment. Comme beaucoup de novices c'est la natation qui pose problème ... même si je sais nager 3000m en 1h à la piscine, je ne me vois pas faire plus de 750m lors d'une compétition.


L'avant course:


Arrivé 1h15 avant le départ sur le site, je suis légérement à la bourre ... y'a un boulot de préparation monstre à faire en triathlon !! Je sais déjà que je ne pourrais même pas m'échauffer :-((

Les triathlètes de Poissy dont Julie Gigault (elle est encore plus belle en chair et en os ) sont déjà en train de faire quelques accélérations ... çà va pas rigoler, ici, me dis-je ;-))

A 30' du départ et en pleine préparation du matos nous nous prenons une averse incroyable. L'habillage se fera donc en mode contorsionniste dans ma voiture.

Après la pluie le beau temps, c'est comme çà qu'on dit, hein ??? et bien encore ici on a pu le vérifier ... sans être transcendant le temps s'améliore et nous avons presque une sensation de beau temps avec un bon p'tit vent tout de même !!

Rascal est présent (rencontré via le forum sur le dernier semi de Boulogne) et Virgouniou bien évidemment.


Dans le parc à vélo les femmes ont été regroupées afin d'avoir une meilleure visibilité de la course féminine (c'est pas bête çà !!). Virgouniou se retrouve donc à 2 ou 3 mètres de Mlle Gigault (14ème au championnat du monde de Lausanne 2006 ).
J'connais moins bien les gars mais je sais qu'il y a de la pointure dans ce parc ... d'ailleurs à un moment j'ai l'impression de ne pas être à ma place, j'ai l'impression que toutes ces "bêtes" à côté de moi vont me bouffer.

La course (NATATION):


Départ donné dans l'eau .. à 20°C mais surement moins vu comment çà caillait !!! Je suis pas trop mal placé, presque à la corde, en 2ème rideau.
Nous ne sommes pas les uns sur les autres et çà permet donc de nager convenablement dès le départ. Je pars très bien en essayant de ne pas m'asphyxier. Tout doucement le "lead pack" est formé et s'éloigne tranquillement ... pas de souci, c'est normal. Au bout de 100m je suis super content car je maîtrise bien ma nage et n'ai pas perdu de terrain sur les gars qui étaient avec moi au départ.


Et puis couac d'un seul coup ... je ne sais pas vraiment ce qui se passe. Enfin c'est un enchainement de petits événements je crois ... je me souviens avoir pris un coup sur la tête, fait un mouvement de crawl sur le dos d'un gars.....

D'un seul coup je panique, je perds le file de ma nage et c'est la cata !! Ce que je redoutais arrive .... je ne vois plus clair, l'asphyxie quoi !!
Je cherche même une barque car on a du faire que 200m et je me dis: "j'abandonne, j'y arriverais jamais sur cette foutue plage".

Une seule chose à faire à ce moment là ... sortir la tête de l'eau et faire de la brasse !! j'enlève même mes lunettes, elle me font chier !!! ... et me voilà donc en touriste au milieu de cet étang maudit.

Aaaahh j'suis énervé vous pouvez pas savoir. Je me casse le C.. 2 fois par semaine à la piscine pour en arriver à faire les 3/4 de la nage en .... brasse !! pffffffffff ... trop naze le gars ;-)))


Bon je me reprends car je m'aperçois que les nageurs en crawl à côté de moi nage aussi vite que moi. Même si j'ai perdu beaucoup de place, j'ai limité les dégats.

Je suis dans la 2ème moitié du peloton et je m'apercois qu'à part les tous premiers, personne ne respecte les bouées ... je suis donc le mouvement :-(( Je suis pas assez bien pour faire plus de distance que les autres. C'est bien dommage tout çà quand même !!


Au final et d'après le chronomètrage officiel je sors de l'eau en 10'43 mais pour une distance d'environ 600m certainement.


La course (VELO):


3 boucles de 7,2 km au programme avec une côte de 800m à 5%. Le drafting est autorisé c'est-à-dire qu'on a le droit de courir en peloton.


Après une transition moyenne ... la faute à une combinaison récalcitrante, je suis donc ravi de retrouver mon KUOTA. Le sol est bien humide et ai donc devenu dangereux ... les bénévoles à chaque carrefour nous obligent à ralentir fortement.

Je mouline bien au départ histoire de chauffer les jambes puis petit à petit on enlève une dent. Les groupes qui se forment, sans être "pédant", ne roule pas assez vite pour moi ... je les double en emmènant quelques gars sur mon porte-bagage et nous rattrapons ainsi d'autres groupes.

La 1ère bosse est avalée assez facilement pour moi ... à 30 km/h, çà explose pas mal d'ailleurs. Je suis assez étonné de doubler des gars qui doivent être à 20 km/h, ils sont à l'arrêt.

Tout au long des 3 tours ce sera même topo, je sauterais de groupe en groupe en m'abritant parfois dans les roues pour souffler, puis repartirais à l'assaut du groupe en point de mire.


A 3 km de la fin je coupe un peu mon effort afin d'avoir des "jambes" pour la CAP, nous sommes un groupe d'une dizaine et arrivons ensemble au parc à vélo. Tout le monde est prudent car l'entrée du parc est herbeux ...

C'est là qu'un gars, ne maîtrisant pas grand chose, arrive pleine balle et me percute par l'arrière ... il vient me planter son grand plateau dans le mollet !!

Douleur vive mais dans le feu de l'action on crie un bon coup. Puis on pense qu'à une chose c'est rejoindre son emplacement pour enfiler ses baskets.

Bonne transition, et puis je sens que les jambes sont plutôt légères ..... çà c'est cool !!


Temps vélo : 36'05 pour 22 kilomètres (36,5 km/h de moyenne) : très bien !


La course (CAP)



2 boucles de 2,5 km


Au bout de 500m de CAP après passage, dans l'herbe, dans le sable, dans la boue ... je m'aperçois que j'ai le mollet ensanglanté :-((( C'est vrai que çà piquait mais je pensais pas saigner à ce point.

Bon c'est pas grave ... je suis motivé car la CAP c'est mon truc et je sens bien que je suis un cran au-dessus des gars qui sont dans mes temps. J'ai toujours du mal à évaluer ma vitesse CAP en triathlon mais là grâce au GPS je vois que je tourne à 16km/h environ.


Je suis super étonné du parcours, çà s'apparente vraiment à du cross .... les grosses pluies des jours derniers ont rendu les sous-bois détrempées (pauv' Adistar :-(((().

Le 2ème tour je le ferais plus vite ... les jambes vont mieux mais le souflle devient court. Je suis presque à mon allure 10km.


Temps CAP : 15'20 pour ... 4,3km (16,5km/h) !! et oui encore une fois y'avait pas la distance, pfffff !!


Mon temps total (avec les transitions) est de 1h03'12 - 60ème au scratch ... je gagne 2'40 sur mon chrono de Cayeux mais il y avait moins de natation et CAP mais 2km de vélo en plus !!


L'après course:


En consultant les résultats sur place je me rends compte que sur les 100 premiers au classement général j'ai le 95ème temps en natation .. j'suis vraiment à la ramasse !!!

Je suis curieux d'analyser les résultats par discipline, ma place en CAP, notamment, ne doit pas être trop dégueu' !! A voir demain si les résultats sont en ligne ....


Virgouniou termine en 1h15, plutôt contente, non ??? En féminine devinez qui a gagné ?? et oui ... Miss Gigault. Son nom peut prêter à sourire mais respect à ses perf'. Moins d'une heure pour ce petit canon !!



NB: photos tirés du site TCSY.free.fr!!

NB2: mon mollet était douloureux après la course. Après un passage à l'infirmerie, le toubib voulait me mettre 2 points de suture ... mais vu la saleté qu'il y avait dedans (graisse, sable, etc ..) malgré la désinfection il a préfèré ne pas le faire.

A surveiller donc ...

Je suis sorti une petite heure ce soir pour tester çà ... et oui j'étais inquiet et j'avais une envie de courir assez persistante.
Tout à l'air d'aller. Je pense que je vais avoir un hématome et puis c'est tout .


NB3 : voilà c'est fini le triathlon !! RDV en avril ou mai prochain ... je verrais alors si je me persiste là-dedans. Faire un CD, puis un MD/LD et enfin un IronMan en 2008 me plairait. Faut-il encore que j'en ai l'envie et le temps pour me préparer.


Enzo



Les résultats ici : http://tri.tcsqy.free.fr/resultatsenvrac/resultats%20sprint%202006.pdf

50ème temps en vélo et 28ème en CAP. En natation pas eu le courage d'aller explorer les profondeurs abyssal de mon classement :-((

2006-09-19 11:37:10 : Triathlon Découverte / St Fargeau Ponthierry - 16 septembre 2006 - 31 photos - 54 réactions

Toujours dans le cadre de ma préparation aux 20Km de Paris, j’avais décidé de me faire ce p’tit triathlon découverte du côté de Melun (77).

Le format, accessible aux plus grand nombre, permettait de faire découvrir et de partager ce moment avec quelques amis sportifs. Nous étions donc 7 : Elo, Poylotte, Nano, Nico, Baba, Pierrot et moi-même.

Autant dire tout de suite que tout le monde a pris un pied terrible !!! Ils en redemandent et sont prêt à remettre le pied à l’étrier au plus vite …. C’est une belle récompense çà ;-))

Ma course
Petit format donc : 300m de nage / 11 km de VTT / 2.5 km de course à pied – les organisateurs ont volontairement limité le nombre de participants à 100.

Natation :
Je me place sur la ligne de départ. Confiant dans mes progrès en nage je me dis que sur cette course je devrais pouvoir accrocher le wagon de tête. C’est le cas, même si au bout de 25 mètres 2 ou 3 triathlètes me dépassent, je suis à 1 ou 2 longueurs des premiers. Au bout de 100m je récupère 2 gars, à bout de souffle, en brasse. Le groupe de tête est maintenant à 4 longueurs.
A mi-course je décide enfin de battre des jambes. Par souci d’économie je ne misais au départ que sur mes bras … çà été une légère erreur. Sur 300m j’aurais pu y aller à fond du début à la fin.
A noter que j’ai l’agréable sensation de nager « propre », comme à la piscine. Je suis à peine géné, pas de coups donnés, ni recus . L’effort est continu et bien géré … rien à voir avec le sprint de Cayeux où j’étais à l’agonie.

Je sors de l’eau en 7ème position à environ 30 secondes du groupe de tête (merci Elodie pour l’info : c’est elle qui a pris les photos ;-)). J’effectue une T1 de folie : nageant en trifonction je perds un minimum de temps, j’enfile les Adistar et mon casque et roule ma poule …….
Sortie du parc à vélo en 4ème position (3 places de gagnés !).

Vtt :
Je ne connais pas ma position en fait … pour moi je suis toujours 7ème . Je décide donc d’attaquer. J’ai tout de suite en ligne de mire 2 gars qui sont en fait le 2ème et le 3ème.
Nous devons faire 2 boucles de 5.5 km en forêt, avec beaucoup de relances, des virages à 180°, des petites buttes …. C’est vraiment dur, mais je suis grave motivé !!!!
Je reprends les 2 gars assez rapidement, ils s’accrochent dans ma roue … Nous finissons le 1er tour ainsi. A l’abord du 2ème tour et au profit d’une bande bitumée de 500m je change de braquet et fait la différence sur mes 2 compères. Je sais à ce moment là, grâce aux spectateurs, que je suis 2ème.
Je rattrape les derniers et suis légérement inquiet car je ne sais pas exactement à quel endroit je dois rejoindre le parc à vélo … c’est assez dur comme çà, je n’ai pas envie de faire un 3ème tour.

Un arbitre finalement m’orientera bien assez tôt . Je pose le vélo, enlève le casque et vogue la galère ……

Course à pied :
… et oui des les 1ères foulées je sens que çà va être dur. Le VTT a été plus dur que prévu, j’ai emmené gros et mes jambes sont 2 bout de bois.
Je me retourne sans arrêt pour essayer de voir le 3ème, il est à environ 100m derrière moi … je flippe !!!
Le 1er est à 150m, trop loin pour moi … mon but est alors de conserver ma place.
Je n’ai aucun idée de mon allure, je n’ai pas de montre, et les sensations après le vélo sont toujours tronquées … mais j’estime tout de même tenir les 4’/km.
A 500m de la ligne je sens que c’est « gagné », j’ai un sentiment de fierté … je vais faire mon 1er podium ! Waouhhhhh …. même si ce n’est que sur un découverte cela fait quelque chose ;-)))
Je passe la ligne en 30’52, je félicite le 1er arrivé 1’10 devant moi. On a tous le même sentiment … la CAP était tellement dur que chacun craignait que çà revienne de derrière.
Je n’ai pas mes temps intermédiaires … dommage !! J’aurais aimé avoir mon temps en natation surtout.

Mes amis arriveront ensuite en ordre dispersé : Nano en 38’30 / Nico en 39’20 / Baba en 42’ / Pierrot en 45’ / et les filles en 50’ main dans la main.

Ensuite ce sera le podium et mon mini-moment de gloire. Un beau trophée, la bise au maire ….. et un homme heureux .

Enzo

2006-09-12 00:08:36 : 10 septembre 2006 : Foulées Quesnoysiennes (10km) - 7 photos - 37 réactions



C'est donc pas une belle journée ensoleillée et plutôt chaude qu'a eu lieu ces 23ème Foulées Quesnoysiennes (59 - Nord).


Cette course fait partie de ma préparation pour les 20km de Paris. J'y allais au début pour battre mon record de 36'59 en approchant les 36'.

Mais la forme aidant j'ai un nouvel objectif à l'approche de cette course. Je pense pouvoir titiller les 35'30 et rêve de passer la barre des 17km/h (35'17).


Une douleur au mollet survenu dans la semaine ne me réjouit pas trop. A l'échauffement je sens que çà tire encore ......


Je me place sur la ligne de départ. C'est la première fois que je vois le starter d'aussi prêt.

Comme d'hab' je décide de partir très vite, je me retrouve alors aux avants poste avec quelques gars derrière moi ... çà fait bizarre mais cela ne dure pas longtemps. A 500m un groupe de 3 ou 4 coureurs me dépassent tranquillement. Je laisse filer, çà va vraiment trop vite pour moi .... par contre je suis déjà tout seul, bouuuuuh !!


Le 1er kilo est bouclé en 3'16, j'ai déjà le souffle court ... J'adopte alors mon rythme de course sur la base de 3'30.
J'essaie de me relacher au maximum et d'allonger la foulée. Au bout de 2km je me dis déjà que je ne pourrais jamais tenir cette alllure !!


Je reviens doucement sur le gars devant moi tandis que 2 autres reviennent sur moi. Au Km 3,5 regroupement à 4 le temps d'un éclair. Un gars part seul, un autre tente de le suivre mais coince (je ne le verrais plus à partir du ravito du 5ème).

J'emmène un gars dans ma roue, il restera ainsi jusqu'au 9ème kilo ... j'ai bien cru qu'il allait me planter sur la fin.


A partir du 5ème je suis donc avec mon "compagnon" bien calé derrière moi... j'ai le soleil en pleine tête, çà monte très légérement, je perds quelques secondes supplémentaires à chaque kilo. Par contre je n'ai pas mal au mollet ;-)) ... je pense que l'allure 10km est profitable.


Le 10km c'est vraiment mental .... j'ai bien du penser à abandonner une bonne dizaine de fois. Il faut sans arrêt se motiver à l'extrême pour conserver l'allure. En plus dans cette position de course une nouvelle composante intervient pour moi ... je pense également à conserver ma place. J'imagine être au moins dans les 10 premiers, et je crois qu'inconsciemment on en garde un peu sous le pied. Enfin je dis çà mais j'aurais bien aimé aller plus vite mais je crois bien que j'en étais incapable :-))


Bref, arrive enfin le retour en ville et le passage au 9ème, j'ai augmenté légérement l'allure et mon "pote" lâche prise ... je suis soulagé ! Mais qu'il sera dur ce dernier kilomètre. Heureusement qu'il y a un peu de monde, les encouragements aident bien à ce moment là.


Passage de la ligne en 35'42 - 7ème au scratch - 5ème Sénior


J'ai vraiment un sentiment mitigé à l'arrivée.

Je suis tout d'abord ravi d'avoir tenu plus ou moins l'allure (c'était pas gagné au bout de 2km !!) mais je me dis être plus prêt des 36' que des 35' :-((


Temps de passage
kilométrique:


  • 1 : 3'16
  • 2 : 3'32
  • 3 : 3'35
  • 4 : 3'32
  • 5 : 3'36
  • 6 : 3'37
  • 7 : 3'40
  • 8 : 3'40
  • 9 : 3'38
  • 10 : 3'36

Ma gestion de course n'est pas vraiment terrible au regard de ces temps. Jamais je ne pensais faire des kilo en 3'40 durant ce 10km. Et quand je vois que je donne tout ou presque dans le dernier kilo pour faire 3'36, je suis un peu étonné !!


Le sentiment général est tout de même positif a posteriori :


- je ne me suis pas blessé davantage

- j'ai atteint l'objectif initial

- ma progression sur une année est vraiment pas mal : de 39'23 en septembre 2005 à 35'42 en septembre 2006, en passant par un 36'59 en février 2006. Tous ces efforts, ces entraînements sont donc récompensés par 3'41 de gain sur 10 km. J'espère juste pouvoir encore progresser de la sorte ........



Enzo




2006-09-03 23:17:00 : J'prends mon pied .... - 20 photos - 39 réactions


Allez j'vous invite à venir faire un tour dans mes chaussures de capeurs à foulée neutre (voire légérement pronateur). Vous allez voir  .... c'est que du bonheur !!!


 

Pour le running je possède 8 paires + 1 paires pour la piste. Chacunes ont leurs caractèristiques, leurs particularités techniques ou un look qui me donne envie de mettre plutôt une paire qu'une autre.

 

Je les ai classées par catégories:

 

Entrainements


  • Nike Vapor : Très dynamique, bon amorti mais manque de stabilité. Elle est lègère (250g) grâce à une tige micro-alvéolée. Du coup elles sont hyper fragiles, trouée en moins d'un an. Elles ont couru le semi de Paris 2005. Elles ne me servent plus qu'en cas de sorties gadouilleuses.
  • Asics DS Trainers X : une pure merveille de 260g. Mixte parfait entre légéreté et stabilité. D'un dynamisme étonnant,
    leur point faible pourrait être l'amorti ... mais pour moi c'est un faux problème. Par contre elles glissent sur chaussée humide et le chaussant est assez étroit.

  • Asics DS Trainer XI : comme j'avais été conquis par sa petite soeur, j'ai continué avec la Trainers XI. Même caractéristique que la X sauf que le chaussant c'est élargi : j'aime moins. Elles m'ont accompagné sans souci sur le Marathon de Paris 2006.
  • Asics Kinsei (www.gel-kinsei.com): Mes p'tites dernières. Concentré de technologie pesant 390g. 11 magasins seulement en France la commercialisant . Il me manquait une paire permettant de faire de longues sorties. C'était juste avec les Trainers. Après une sortie je suis conquis. Je sens la différence au niveau amorti et stabilité. Je crois que je vais vivre de bons moments avec elles.
  • Adidas Climacool II : un look incomparable. Une technologie Climacool bien sympa lorsqu'il fait chaud :
    aération sous la semelle et sur les côtés. Assez légére (environ 300g) elle manque quand même de stabilité. Et puis souci, elles me donnent des ampoules sur le dessus du pied. Raison pour laquelle elles ne connaîtront jamais les joies de la compétition.

 

 

Compétitions


Asics DS Racers : j'aime sa couleur verte, c'est trop la classe. Pour 203g elles offrent tout ce qu' on attends d'une chaussure de compétition (dynamisme, légéreté et amorti léger).
Elles ont de la chance celles-ci ... je les ai emmenées souvent en compét' : semi de Boulogne 05 / Semi de paris 06 et plusieurs 10 km.

Adistar Comp FW05 : un peu plus lourde 220g) que les Racers mais, outre son "staïle" d'enfer, elles m'épatent par leur dynamisme. Et quoi qu'on en dise l'amorti est pas si mal. Elles ont eu la chance de faire leur premier pas lors de mon premier triathlon à Cayeux/mer.  Mais j'crois bien qu'elles ont pas fini de morfler en compét'
!!!

Mizuno Wave Revolver: 220g tout comme l'Adistar mais beaucoup moins dynamique. Par contre l'amorti est bien présent ... un peu trop même. C'est trop mou à mon goût. Servent à des séances rythmées
sur piste ou route.

 

 

NB: quelques photos de mes autres "pompes". Je vous ai épargné les chaussures de foot ;-))

 

 

 

www.courseapied.net - info@courseapied.net