La course à pied Les blogs courseapied.net : enzo

Le blog de enzo

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-02-15 08:18:16 : Course de la SV - Buttes Chaumont - 10/02/2007

Un billet perso, ou presque, histoire d'avoir une trace de cette course dans mon blog ....

Brinouille, ƒred et Pépito ayant déjà fait un beau boulot je me permets de linker vers leur blog :

- http://lenglenus.courseapied.net/billet.php?idbillet=3112
- http://brinouille.courseapied.net/billet.php?idbillet=3107
- http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=3106


Merci à tous les supporters, spectateurs qui se reconnaîtront ...

Les résulats ici : http://frparis.free.fr/
Doublé des z'oranges sur la course en duo mixte (8.2 km) : Caro & Sedef (36'51) juste derrière LaPépite et moi (34'54).
A titre de comparaison Marielle & Baltha avait mis 3' de moins l'année dernière (moins de 32'), çà calme ;-))

Nb : Julos 15ème du 12km en 50'21 - vainqueur, Lahcen, que certains connaissent, en 43'15.

Enzo

Les réactions

Par L'Castor Junior, le 2007-02-15 08:58:02
Chouettes photos !
Et merci pour ce post, parce que j'avais loupé les trois autres, tous superbes.
Félicitations à toutes et à tous !
Les Lenglenus et assimilés trustent vraiment tous les podiums parisiens !!!

Par Martine, le 2007-02-15 09:00:48
Superbe cette dernière photo. Quelle allure!!
Bises et encore bravo à tous
Martine

Par brinouille, le 2007-02-15 09:21:52
ça rend souriant les coupes, regardez Pépito et Julos font la tête ! ; )

Par Pépito, le 2007-02-15 09:40:55
Pas du tout Brinouille, j'étais en train d'expliquer à Julos les causes et conséquences du réchauffement climatique.

Par Julos, le 2007-02-15 10:07:47
Quelle tête de tueur... ceux qui m'ont croisé peuvent en témoigner, je suis plutôt gentil comme garçon !

Par L'Castor Junior, le 2007-02-15 11:24:21
Julos gentil ???
Bon, OK, c'est plutôt vrai ;-))
Je ne t'avais jamais vu avec une telle tête !!!

Par SERGE 92, le 2007-02-15 14:20:14
c'est qu'il était seul sans son valentin!

Par mielou, le 2007-02-15 14:21:06
shoes rouges et chaussettes jaunes
quel look ce enzo !
oui
je sais
au semi je ne les verrais qu'au départ...
mention spéciale à la pépite qui efface le sourire de julos sur toute les photos

Par LaPépite, le 2007-02-15 14:38:28
;-)Merci M'sieur Mielou, mais je vole au secours de Julos pour confirmer qu'il est charmant et peut arborer un joli sourire,même au bout de ses 12Km rondement menés... Ce sont les paparazzi du jour qui n'ont pas su capter l'instant magique !!
Je profite de ce billet pour remercier une nouvelle fois mon "Valentin'" des Buttes, dont la foulée alerte et aérienne m'impressionne chaque fois et que je voudrai pouvoir suivre d'un peu plus près !!

Par SERGE, le 2007-02-15 14:44:53
ENZO le week-end prochain va être chaud!!!!!!!!!!!!! :-)))))))

Par Enzo, le 2007-02-15 15:33:58
Oui c'est vrai Serge ... j'ai regardé la météo ce matin.
D'ailleurs mon baromètre reprends des couleurs ...

Sinon j'confirme Julos c'est un vrai gentil ... même s'il fait une tête de tueur !!

Par serge, le 2007-02-15 15:38:07
surtout que La Pépite désire regarder ta grosse aiguille de plus près :-))))

Par Les papa rat de Zi, le 2007-02-15 15:42:48
On fait c'qu'on peut avec c'qu'on a !

Par Docteur Cochonou, le 2007-02-15 16:26:01
Si le baromètre d'Enzo remonte et reprends des couleurs, c'est madame qui va être contente.

Par Docteur Cochonou, le 2007-02-15 16:26:01
Si le baromètre d'Enzo remonte et reprends des couleurs, c'est madame qui va être contente.

Par Mme Enzo, le 2007-02-15 16:52:08
:- ))))))))

Par mr meteo, le 2007-02-15 17:30:59
la pression monte!

Par Barreau maître, le 2007-02-15 21:15:43
c'est compromis il indique 6 h 30 mn!

Par Enzo, le 2007-02-15 22:22:00
Aie, aie, aie ... h'reusement qu'elle est cool la Mme Enzo !!

BizBiz

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Pépito & Julos


Sedef & Caro


LaPépite & Sedef


Caro, Julos et Wimmmm


NicoASM



le podium 8km H-F


Les différents vainqueurs avec qq organisateurs des FrontRunners


.. et celle là car l'équilibre de la foulée est vraiment pas mal ;-))


Les 5 billets précédents

2007-02-05 08:35:20 : 04.02.07 - Cross Régional (IDF OUest) - Bagneux - 25 photos - 20 réactions

Nous étions 4 du Xvème AC à nous aligner aux Régionaux de Cross. : 2 vétérans (Sedef & Jonk) et 2 séniors ( F@bien et moi)
Delphine, qualifiée, n’y participe pas.

Présents en spectateurs-supporters : Delpine, Pépito, Jibé, NicoASM, Baltha et la Jonk Family …. Merci à vous !!! Et surtout à la rainette pour son massage à l’huile d’Arnica !!

Bonne perf’ de Fabien qualifié pour le tour suivant, et de Sedef qui bouclait son 2ème 10 km de la journée !!

Jonk et moi connaissons l’abandon  !!

Mon sentiment d’après-course :

« Ch'tite déception pour moi aux Régionaux. Mais vraiment toute petite ....
A "froid" je comprends un peu mieux ce qui s'est passé.
Manque de motivation, pas ou peu d'objectif sur ce cross et une fatigue musculaire (mollets contracturés, bursite du talon).

Quand on doit se "mettre dedans" sur un cross difficile comme à Bagneux ... le mental joue un rôle prépondérant. Et là je ne l'avais pas.
Ma tête est encore à Vincennes au bout de 3,8 km quand je lâche l'affaire.
A Vincennes une fois, car ces Foulées j'aurais tant aimé les faire. A Vincennes deux fois car le 11mars j'aimerais être en pleine forme pour ce 'terrible' objectif perso.

Surement un mal pour un bien, enfin je l'espère ... une course ratée pour se préserver et repartir ainsi pour de beaux objectifs de printemps. »


Nb : quelques photos de l’après-course prises par Delphine.

Enzo

2007-01-21 23:25:35 : 21.01 - Cross Départemental (75) - La Croix de Berny - 26 photos - 35 réactions

pffffff j'avais préparé un CR complet et plantage PC !!! Grrrrr ... pas le courage de recommencer donc !! P'têtre plus tard ..... en attendant voici les tofs.

Fabien je me permets de faire un copier/coller de ce que tu as dit par ailleurs :

"Bravo aux Vétérans et à la Rainette complètement balade !

Avec Enzo, on reconnait le parcours lors de l'échauffement et à part dans 2 virages il n'y a pas trop de boue mais dans ces 2 virages beaucoup dont moi vont faire les équilibristes afin de ne pas tomber.
Bref départ de notre part assez prudent, au premier virage on est au milieu du paquet, c'est parti très vite.
On est ensemble avec Enzo, enfin pour l'instant ... J'avoue que je n'ai pas eu la notion de distance dans ce cross, je courais parce que tout le monde courait mais pendant la course je n'ai eu aucun repère, je ne sais pas quand il y a eu la mi-course, etc ...
Tout ca pour dire qu'après avoir été devant Enzo (de 2m !), le bougre me lâche dans les fameux tobogans, aucune puissance de ma part et mauvaise trajectoire ! Il est juste devant à 10s mais c'est dur de revenir ! Finalement au profis d'une portion que j'aimais bien (au contraire d'Enzo) je recolle et passe même devant ! Seulement voilà les tobogans arrivent et à nouveau Enzo me reprends 8 à 10s. Ensuite l'écart se stabilise entre 10 et 15s suivant les portions préférées de l'un ou de l'autre. En observant (de presque loin) Enzo dans les tobogans j'ai compris comment passer au mieux, c'est dommage c'est la dernière fois qu'on y passé !
Il reste 300m, Enzo suit de près un mec du racing, deux concurrents intercalés entre nous, je suis spectateur privilégié de l'accélération d'Enzo pour passer et lâcher le mec du racing, perso à ce moment là, je pense que j'aurai pu continuer encore un peu, mais non c'est l'arrivée, je ne vais même pas accélérer, ma place est assurée, ca ne servirai à rien.
Je passe la ligne en 36'56 en 38ème position et Enzo en 36'39 en 34ème position.
Content car c'est un bon entrainement et pour une reprise je m'en sors plutôt bien, j'ai presque réussi à m'accrocher au short d'Enzo ! Lol
Bon maintenant j'espère avoir ma ravenche aux Régionnaux ! ..."


Bon sinon je me suis vraiment bien amusé. Bon travail spécifique: remplace largement un 3X3000m allure semi.

Je suis étonné aussi par le fait de ne pas avoir mal aux jambes. La souplesse du terrain surement, car même après un 10 km route au taquet, j'ai les jambes lourdes et courbaturées .

@+ Enzo

2006-12-05 11:24:52 : La SaintéLyon (03.12) - relais équipe de 4 - 12 photos - 27 réactions

Un relais de 4 amputé d’un de ces éléments et me voilà embarqué à la SaintéLyon pour courir le dernier relais de cette célèbre course de nuit.

Le N9uf Running Team est composé d’Alain, Seb A., Seb B. et moi-même . Trois autres coureurs de l’association créée au sein de mon entreprise participeront également au raid en solo … ce sont des gars agueris au trail avec une participation à l’UTMB 2006.
J’en profiterais donc pour glaner, ici et là, quelques informations sur la prépa’, leur motivation etc …..

L’Avant-course

Cette course je l’ai pas forcément préparée, je reste sur mes acquis de la prépa’ des 20 km de Paris et du semi de Boulogne.
Donc pas de côtes au programme, pas de sortie « nature ». Je porte d’ailleurs mes chaussures de trails quasi pour la 1ère fois : une sortie de 10km dans le Bois de Vincennes 2 jours avant seulement.
Tout comme à La Rochelle une semaine plus tôt, je suis là pour profiter de l’ambiance et m’imprégner de ce climat de la course à pied assez magique.

Arrivée à Lyon à 18h00 le samedi. Un collègue nous emmène directement à Saint-Etienne chez un autre collègue habitant à proximité du départ. C’est on ne peut plus parfait pour préparer la course. La Pasta Party terminée, tout le monde commence à se préparer … il est 22h30 et une longue nuit nous attends !!!

Direction le départ pour goûter à ce climat d’avant-course. Je verrais au loin ce hall B bondé. Quelques photos et puis zouuuuuu … on file avec le 2ème relayeur jusqu’à St Christo.
C’est le bordel pour sortir de Saint-Etienne, nous nous plantons de route, nous retrouvons sur l’autoroute !!! … gros stress mais finalement nous arriverons à bon port.

« Enzo ?? » je me retourne, il fait très sombre … mais qui est-ce ??? Pic75, incroyable çà de le retrouver là !! Il est là pour suivre un relais 3 mixte et familial : ils termineront en tête les bougres … CHAPEAU !!

A 00h45 les relayeurs arrivent … c’est-à-dire qu’ils ont effectué ce 1er tronçon à 16 km/h. Insensé au vu du profil du parcours !!!

Je rencontre Fred C. également (un pote d’Alexis4vents) c’était plus ou moins prévu de le recontrer lui … il fera le même relais que moi et s’attends à partir à 04h du mat’ : « bé dis donc il trace tes amis » moi je compte plutôt sur 05h00.

Notre 1er relayeur Seb A. arrive au bout d’1h28 … c’est la cohue au passage du relais. Je perds mes coéquipiers mais heureusement que chacun de nous court avec son portable. Je ne sais pas comment nous aurions fait pour nous retrouver !!!

Sur le chemin qui nous ramène à la voiture nous apercevons le fameux « serpent de lumière » descendant sur St Christo … c’est MAG-NI-FIQUE !!! Toutes ces loupiotes dandinant dans un calme absolu me laisse de rêveur (dommage que les photos ne rendent pas cette émotion !!).
Je ne me lasserais pas de regarder ce spectacle mais bon … nous avons 30km à faire pour rejoindre St Soucieu (3ème et dernier relais) et faut pas traîner vu le nombre de voiture et les bouchons.
Le 2ème relais (Ste Catherine) n’est pas accessible au voiture … notre relayeur Alain est donc parti avec la navette depuis Saint-Etienne. Nous l’appelons pour lui dire que Seb B. est parti vers 1h15 ….

Nous arrivons à St Soucieu vers 2h30. L’attente risque d’être longue car je compte décoller vers 05h.
Il commence à pleuvoir, nous nous abritons donc sous la tente du « ravitaillement rapide » … nous y voyons passer les solos et équipe de 2. C’est un beau spectacle : les coureurs en sont à 46 km de course et les mines déconfites, les stressés, les « je perd la tête » sont légions … d’autres sont tout de même hyper frais, j’suis admiratif !!
Mention spéciale à Corinne FAVRE (2ème femme) à ce point de passage : la pêche qu’elle a cette femme c’est incroyable … !!

Un raté dans notre organisation. Alain qui doit me téléphoner quand il est proche de St Soucieu ne réussit pas à le faire … en effet sur son parcours il a pas mal flotté, il ne voit rien avec ses lunettes et ses gants l’empêche de pianoter sur son phone.
Heureusement que je l’ai aperçu arriver au loin, je quitte donc ma polaire et file vers le sas de relais.
C’est encore le bordel, je cherche mon Alain dans la foule et le retrouve enfin en train de s’exciter sur son portable …
Je chope la chevillère-puce, on s’échange 2 ou 3 mots puis c’est parti pour moi. Aaaaah enfin je cours …………… il est 04h15.

Ma course

Je pars très vite, et oui on ne change pas ;-)) … 2 raisons à cela : l’envie trépidante de courir et surtout la belle descente bitumée d’entrée dans les rues de St Soucieu.
La vitesse instantanée varie entre 17 et 18 km/h …
Au bout de 3 km j’enbranche sur un chemin moins stable, il fait noir et là … drôle de sensation !! Les repères ne sont plus les mêmes, je suis crispé. La fumée que je dégage en soufflant se reflète dans ma frontale, je ne vois rien l’espcace d’une demi seconde et cela de manière répétitive.
Ce voile blanc fréquentiel me gêne beaucoup puis je finirais par l’oublier quand j’aurais d’autre « chat à fouetter » ….

Au bout de 4 km la première côte, çà fait tout drôle … et là j’suis étonné de voir tout le monde marcher. Je me sens bien donc je me met au taquet, c’est pas évident car le chemin est rocailleux, il y a de la boue, il fait noir de chez noir. Je me dis à ce moment là que le nombre d’entorse de la cheville doit être impressionnant sur ce type de course.
J’aime la vision des « coureurs-squelettes » qui me précédent … je ne savais que nos habits hyper-techniques étaient composés d’autant de bandes réfléchissantes. Il y en a partout … c’est beau : une des plus belles images que je retiendrais de mon parcours.

Ensuite c’est alternance de petite route et de chemin … une autre petite difficulté en montée, du plat, puis une descente vers St Beaunant à 12km du terme.
J’ai mal aux mollets mais je fais avec maintenant, çà devient une habitude, pas agréable mais bon ….

Je squizz le ravito et regarde devant moi …. « Oh putain … c’est vrai il y a une côte de tueur qui arrive ». Je l’avais squizzé de mon esprit aussi celle-là !!!!

Je m’évertue à ne pas marcher dans cette côte, j’ai besoin de conserver la foulée car j’ai trop peur de ne pouvoir repartir. Je tiens jusqu’au bout et arrive en haut avec une Fc pas loin de la Fc max.

A partir de là ma seule source de motivation continue est d’aller reprendre les dossards 4000 (relais de 4) … j’en reprendrais pas mal d’ailleurs sans jamais me faire doubler aussi (petite satisfaction personnelle ;-)).
Par contre je me sentirais gêné quand je reprendrais des dossars noirs (solo) qui ont 60 bornes dans les pattes, toi t’es là avec tes jambes fraîches et sans vergogne tu les laisses sur place … je ne sais pas si c’est gênant ou pas pour eux mais en tous cas çà l’était pour moi !! J’ai donc essayé d’encourager un max de gars, surtout quand je les sentais très mal.

La descente sur Lyon n’est pas extraordinaire hormis une belle vue sur la ville éclairée : quelques escaliers où je ferais une belle glissade, une route sur laquelle tu croises les fêtards klaxons hurlants et enfin voilà les quais lyonnais.
Je sais qu’il me reste 4 ou 5 kilomètres : je me donne à fond et fini à 15 km/h avec un vent de face par moment qui me glaçait.

C’est à ce moment là aussi que je me dis que je ne fais pas la même course que les autres. Je me surprends même à vérifier si j’ai bien mon dossard (véridique !!) .. vous savez j’ai comme le sentiment de ne pas être à ma place. D’être là en « touriste » à côté de ses vaillants compétiteurs qui courent depuis minuit !!

C’est pourquoi , avec tout les a priori à la con que je puisse avoir sur ce type de course, je me dis que çà doit être très fort d’aller au bout d’un tel truc, j’en serais donc quitte pour m’essayer un jour …..
Les 300 ou 400 derniers mètres sont vraiment très bien … l’éclairage pourpre du Parc de Gerland avec le Palais des Sports en toile de fond me conforte dans l’idée qu’un jour j’en serai, c’est obligé … !!

Je suis heureux de passer la ligne en 1h33 … c’est un bon temps qui me classera parmi les 20 premiers sur ce parcours (A vérifier lorsque nous aurons les résultats définitifs)

L’après–course

Je dévore à l’arrivée .. et bé oui malgré une bonne Pasta party la veille, je suis resté éveillé toute la nuit, j’ai couru 22 km et il est pas loin d’être 06h’ … je me défoule donc sur le chocolat.
Après le massage, je retrouve enfin mes compagnons qui cassent la croute … je m’en vais alors chercher ma barquette de pâtes et le sachets de victuailles. C’est trop bon ….

La douche est salutaire, je me sentais hyper crade … elle me requinque tout d’abord puis m’assomme d’un seul coup. Je suis quitte pour une sieste dans un coin du Palais des Sports … je m’endors en 2 secondes dans le brouhaha, des images pleins la tête, en me disant que l’année prochaine moi aussi je l’aurais le T-shirt de finisher …….


Et maintenant … :

… et bien maintenant c’est « vrai » repos pendant 15 jours le temps de soigner mes mollets douloureux. Je ne courrai pas l’once d’un mètre pendant 2 semaines … par contre je conserve mes 2 séances de natation et peut-être une séance de vélo.
De toute façon corps et esprit en ont besoin, je me sens bien fatigué ….

Reprise pendant les Fêtes : quelques cross, Foulées de Vincennes puis double objectif semi & Marathon de Paris.

Enzo

2006-11-25 00:25:07 : CR BB 19/11 - PB : 76'46 - 8 photos - 19 réactions

Keskecékçà ???

Et bien juste ma p'tite bafouille du semi-marathon de Boulogne, ma première compétition sous les couleurs du Xvème AC.
Accessoirement c'est aussi la date anniversaire de ma 1ère rencontre avec des membres du forum qui sont depuis devenus des amis.
L'année dernière nous avions fait les 17 premiers kilomètres avec Baltha. Il m'avait laché sur la fin le bougre ... mais j'lui en ai jamais voulu en fait ;-)) Nous battions à l'époque notre record sur 10 et semi ensemble ...

Cette édition 2006 se présente différemment. Baltha est sur "la touche" (Marathon de La Rochelle), j'ai progressé à un niveau que je ne pensais jamais atteindre même après 10 ans de course à pied et je suis une belle "autruche", bref ... çà n'a plus rien à voir !!!

Un mois auparavant, terminant en 1h12'11 aux 20 km de Paris, je me fixe alors un objectif en moins d'1h16.
Très vite je reverrais mes objectifs à la baisse, je suis même à 2 doigts de déclarer forfait ... s'eut été plus raisonnable d'ailleurs, mais j'avais pas assez mal en fait, et puis la compét' quand çà vous prend çà ne vous lâche pas aussi facilement.

Lassitude, fatigue, usure physique ?? certainement un peu de tout çà ... pendant un mois je serais sur le "fil du rasoir" : des mollets douloureux, des courbatures dans les cuisses à la moindre sortie.
A quelques rares exceptions je n'aurais jamais l'esprit tranquille durant ce mois de prépa'.
Donc pas vraiment blessé le gars mais fatigué et lassé ....

L'avant-course

Vu les conditions je n'ai jamais vécu une semaine pré compét' aussi sereine. Je ne fais pas trop gaffe à la bouffe, je ne suis pas trop stressé. Enfin la veille, je décide tout même de me mettre dedans. Comment vais-je mener ma course ??? C'est là que je me dis que j'aurais peut-être du mal à faire 21,1 km à 16km/h. En même temps si je termine en tenant le 3'45/km je vais être déçu .... faire 1h19 vu ce que j'ai fait un mois avant c'est bof, bof ....
Je décide alors que mon départ se fera rapidement si, bien entendu, çà suit au niveau cardiaque. En effet tout aussi paradoxal que cela puisse paraître ... au plus je cours vite au moins je sens les douleurs musculaires dans les mollets.
En plus prendre un tel risque peut être payant. Je n'ai rien à perdre ... si je dois abandonner c'est que mon corps aura vraiment dit stop.

C'est donc l'esprit assez libre que je me présente sur la ligne de départ ce dimanche 19 novembre. Ma seule appréhension est de me blesser plus gravement si tant est qu'on puisse parler de blessure dans mon cas .... je me sens plutôt fatigué comme je l'ai dit plus haut.

La course

"Petite" nuit où j'entendrais la pluie tomber sans cesse, déjeuner léger, départ en M° avec F@bien vers 8h15 ....
Arrivée speed aux retraits des dossards. Plein de têtes connue, des gars qu'on est content de retrouver, d'autres qu'on aimerait ne pas croiser ... bref vers 9H30 il est temps de rejoindre le départ.
Echauffement av. André Morizet .. ce 1er kil sera très roulant malgré le léger vent de face.
Je me sens très bien mais au bout de 10' je dis à F@bien que je commence à sentir une pointe dans le mollet droit .... pfff.
Nous faisons quelques accélérations tout va bien ... le cardio est vraiment bon.

Nous rentrons dans le SAS préférentiel .. je suis F@bien qui se faufile par la droite. Nous y rejoignons Fred & Martine déjà en place. Nico est là, David B. avec son nouveau maillot de club aussi. Manque plus qu'Angelo :-((
Nous apercevons MarieL avec les Elites juste devant nous.

Le départ est donné sans trop de bousculade. Nous restons groupé ... çà va vite mais cardiaquement c'est nickel.
Dans la roue de David puis de Fabien nous avalons ce 1er km en 3'27"4.
F@bien lance alors une accélération au train ... je me remémore alors le film des 20km de Paris où je l'avais laissé filé sans pouvoir revenir.
Je me retourne, David B. et Nico sont juste derrières mais semblent sur leur allure sans se soucier de F@bien . De mon côté étant dans l'optique de prendre des risques, je place une franche accélération pour revenir sur le groupe devant.

Waouhhh çà va vite pour moi quand même ... 2ème km en 3'32"2. Toujours dans ce groupe je sais que mes minutes sont comptées. A posteriori je sais même pas si F@bien sait que j'étais là en fait. Je m'accroche tout de même car je vois que derrière ce groupe il n'y a pas grand monde ...
Je ne me souviens pas bien du moment où j'ai laissé filer. Vers le 3ème il me semble ... où je passe en 3'33"1 - 4ème en 3'35'.

Je file seul un court moment. Au profit d'un énième 'retournement' je vois enfin un TGV de kenyanne arrivé !!! je suis boosté, je ne veux pas qu'elles reviennent trop rapidement. D'ailleurs après le départ rapide je vais mieux, je suis même étonné de me sentir bien cardiaquement avec des Km5 en 3'38"4 et Km6 en 3'32"5.

Passage au 5ème Km : 17'42 au moment où les 1ères féminines me rejoignent.

Il y a un bon groupe avec les filles (3 kenyannes et 1 marocaine) et çà rigole pas ... elles en ont sous la pédale, çà s'epie, çà guette. C'est très tactique je trouve ... j'aime beaucoup ces moments là où j'ai l'impression de vivre leur course au plus près ....
Déjà au Km6 j'avais senti l'accélération mais au 7ème elle est plus franche, je suis même obligé de donner un à coup, ce qui n'est pas dans mes habitudes, car j'aime mener un train régulier.

Km7 en 3'28"6 : non là c'est pas possible, cette très athlétique marocaine va vraiment trop vite.

Je décroche donc pour retrouver un rythme plus convenable en 3'35/3'36 où je me sens bien ... c'est un rythme que je tiendrais jusqu'au Km11.

Jusque là je vous ai épargné mes problèmes de mollets ... sans être atteint "d'hypocondrie brinouillesque" je vous assure que mes mollets ne se sont pas subitement arrêtés de siffler.
Ce n'est pas vraiment handicapant puisque je trace pas mal mais c'est énormément gênant. J'ai peur qu'à tout moment çà pète, je ne peux pas me concentrer uniquement sur ma course ... je ne saurais quantifier la perte de temps que cela induit, si perte de temps il y a, mais en tous cas ce souci sural gâche un peu ma course. Et puis je pense à la suite ... quand vais-je pouvoir être tranquille et m'entraîner convenablement ????

Bref revenons à la course. Km 8 en 3'35"7, Km 9 en 3'37"1, Km 10 en 3'36". Pendant ces km je suis seul ou presque ... c'est au passage le plus peuplé de spectateurs (4 passages) où l'on trouve Baltha, Estelle et les 2 filles d'Alex, Jérôme, NicoASM, Zoé, Delphine etc .... qu'en me retournant à nouveau je vois Nico revenir très fort.
Ah ce moment là l'idée d'abandonner m'effleure l'esprit ... nous allons arriver au 10ème, je vais pulvériser mon record (enfin le crois-je à ce moment là) et puis je me dit qu'il faut faire encore une fois ce que nous venons de faire (dur, dur moralement).
Et pis on continue, sans jamais comprendre vraiment pourquoi, on se dit: "allez encore un km et on verra" ... et finalement on va au bout.

Nico revient donc mais il n'est pas seul, David B. et Angelo sont avec lui .... nous passons le 10ème km ensemble.
Je suis en 35'33 (record égalé) ... je m'étais trompé dans mes calculs réalisés 2 ou 3 km auparavant où je me voyais passé en -35' :-((

Beau moment que ce moment là, en effet je suis en queue de ce groupe de 4 coureurs et là je me dis "p'tain que c'est chouette, nous sommes 4 potes et courons groupé sur les bases d'1h15 sur un semi comme Boulogne". C'est peut-être con mais çà m'a fait quelque chose cet instant.
Et oui je parle d'instant car très vite je ne peux pas ou plus suivre le rythme .... Km 11 en 3'37"4. Au passage une bonne gamelle sur le demi-tour sur les quais, je vois pourtant David B. faire une figure de style juste devant Angelo, les bénévoles nous préviennent mais rien à faire: appui pied gauche à la corde et zouuuuuuuuuu .. le pied se dérobe et je tombe sur le flanc. Je me relève, peste un peu-beaucoup surtout après moi-même. Je sens le genou piquer, j'ai une bonne égratinure mais bon çà va ....
Ce demi-tour nous a permis de voir F@bien de plus près, lui aussi est tombé dans le 180° ... il n'est vraiment pas loin en fait, 30/35s si on en juge nos temps de passage à mi-course.

De mon côté je lâche un peu, je ne peux plus continuer à ce rythme. Km 12/13/14 en 3'42" ... là je suis beaucoup mieux. J'en profite enfin et puis je sens, sauf "pétage" de mollets, que je peux aller au bout à ce rythme. Boosté le type car malgré tout je risque de battre mon record sur semi :-)))))))
Je ferais quelques km avec la 4ème féminine (entre le 13 et le 16ème) ... j'essaye de lui baragouiner quelques mots en anglais :'fourth place for you, com'on" ... c'est surtout pour qu'elle m'emmène car il n'y a plus grand monde autour de nous.
Au 16ème je la lacherais car elle n'avance plus assez vite (Km 15 en 3'41'1 et Km 16 en 3'46"6) ... j'ai perdu 5", j'en remets une couche car je me sens bien mais en fait je ne suis pas si bien que çà ;-)))
Heureusement que je connais le parcours, çà m'aide vraiment à visualiser tout ce qu'il reste à faire .....

Km 17 en 3'45"3, Km 18 en 3'44"6 et Km 19 en 3'46.
Au 19ème je suis vraiment fatigué, je vois que çà revient derrière alors je contrôle pour que çà ne revienne pas trop vite. Les tobbogans avant le 20ème sont délicats, j'aime pas çà mais en fait ne suis pas si à la ramasse que çà. Je reprends du terrain sur les autres concurrents.
Km 20 en 3'51"7 .... pfffffff !!

Je passe donc en 1h12'55 au 20ème soit 44" de plus qu'aux 20km de Paris :-((( La troupe des supporters est là, dernier coup de boost avant la dernière ligne droite, à ce moment là j'ai vraiment mal aux mollets, si, si Delphine çà tirait grave ;-)))

J'allonge la foulée dans la rue Gallièni, je ne suis pas à fond (sauf dernier 100m), je contrôle quand même ... dernier 1100 m en 3'50.

Chrono final de 1h16'45s et un grand sourire à l'arrivée.

L'après-course

Super content de mon chrono pour une 1ère sous les couleurs du club. Une perf' de rêve pour Fa@bien sous les 1h15 tant espéré. Un Nico en un tout petit plus d'1h15 et Angelo en 1h16 ....

Perso je mets 3 minutes à mon record (semi Paris 06) et 6 minutes au temps du même semi de 2005.

Je suis soulagé après cette course, je vais enfin me reposer ... je fais quelques courses mais sans vraiment souci de chrono, çà va faire vraiment du bien.

Conclusion

- merci à tous ceux présents sur ce semi: spectateurs, coureurs et accompagnateurs.
- merci aux photographes qui me permettront d'illustrer ce billet: Baltha, Jérôme, NicoASM ...
- prochain objectif: semi de Paris en 1h15 / Marathon de Paris en 2h42
- passer sous les 35' : quand ?? aux Foulées de Vincennes, peut-être un peu juste ...

Enzo



2006-10-30 23:42:37 : R4C - 29 octobre 2006 - 18 photos - 21 réactions

Ce dimanche j'ai sans doute arpenté le plus beau parcours sur lequel il m'a été permis de courir. Cependant, aussi paradoxal que celà puisse paraître, j'ai vécu la course la moins plaisante de ma vie de capeur.

Diminué par des contractures aux mollets, gêné par le denivellé, peu avantagé dans le bourbier j'ai eu très peu de moment de satisfaction durant cette course.
Ah si !!!! ces bandes de bitumes, sans aucune amertume, je les attendais ... fort que j'étais de retrouver ma foulée de coureur à pied.
Coureur urbain, je suis bien malin ... cependant quand vient l'bouzin je ne suis plus rien ;-))

Un départ dans la foulée d'Angelo, un 1er kil' goudronné en 3'49, un 2ème en 3'40.
Virage à 120°, nous voilà dans la forêt .... les dernières féminines là-bas tout en bas visitant le 1er chateau.

3ème km arrive les 1ères tensions surales. Que faire ??? bé rien .... faut juste espèrer que çà va tiendre.

Oublie, oublie Enzo et court ... seulement je cours pas vite. Ces montées incessantes çà me casse les pattes, j'aime définitivement pas çà.
En haut de la côte du 7ème, je dois être tout proche de ma FCm. Je dois repartir à 13km/h, peut-être moins ....

C'est jolie, c'est super beau même mais bordel je souffre ... je ne prends pas de plaisir. C'est quand même pour çà que je cours aussi, non ???

Un coup de boost moral après la mi-course: nous en avons fini avec un denivellé moyen positif YESSSS. Cependant le mal est fait, les jambes ne répondent plus très bien, je me rends bien compte que ma foulée ne m'entraîne pas à 16km/h .....
Entre le 13ème et le 15ème, c'est une belle descente bien goudronée comme je les aime .... je crois voler. Tu parles : 3'37 et 3'38. En temps normal, même aux 20ème km d'un semi, des mille comme çà je les "tape" en 3'15. Preuve que mon physique est bien entamé .....

15ème km en 59'01 : 2ème coup de boost de la course .. et le dernier. Pas si mal me dis-je !!! Plus de 15km/h sur un parcours de tordu pareil, t'es pas si naze ;-))

Au 16ème je crois abandonner : j'ai un violent point de côté qui me stoppe net. Inspiration/expiration : 2 ou 3 gars me doublent. Je repars et çà va mieux, on sent la fin de course avec la route toute proche, le panneau du 17ème qui est là-bas tout au bout ...
J'aperçois La Pépite encore un peu plus loin.
Dernier challenge de cette matinée infernale: finir avec elle. Pffffff elle avance la "bougresse" ... je reviens péniblement à tout juste 1km de l'arrivée. Un vieil égo masculin me pousse alors à l'encourager alors que je suis plus "mâle" qu'elle sans aucun doute. La bonté de l'Homme qui sacrifie quelques secondes pour aider sa prochaine ... pfffff merci Madame bonté pour ces quelques secondes de répit. Et puis tout de même, une dernière accélération pour finir devant elle, histoire que le mâle soit moins mal ......


Résultat : 1h12'42 ... de souffrance / 30ème au scratch
Belle course d'ensemble : mention spécial à Angélo l'Extra-terrestre et LaPépite pour leur podium !!

Déçu par la gestion du classement par équipe. C'est une broutille mais désigner le vainqueur de ce classement avec un temps total de 4h53 alors que les 4 premiers Kwac Del Lenglennus font 4h51, j'comprends pas bien !!!
D'autant plus qu'une équipe de Saclay doit être autour de 4h45 ... bon bref c'était pas leur truc ce classement ;-))

La suite sera, fort heureusement, beaucoup plus réjouissant. Un de ces moments de convivialité d'après-course très très fort !!


NB:Merci Dr Brinouille d'avoir diagnostiqué le muscle soléaire comme responsable de mes "maux-laids". Bien douloureux encore le lendemain ... je me donne 1 chance sur 3 pour participer dans de bonnes conditions au semi de Boulogne :-(((


Conclusion: comme vous l'avez deviné j'ai pris grave mon pied sur cette course. C'est décidé j'arrête les courses sur route et je me lance dans une carrière de trailer !! J'ai trouvé ma voie, je suis fait pour çà .... c'est mon destin, Yo ;-)))

Artff, mieux vaut en rire, non ??? ;-)) Merci de m'avoir lu en tous cas ......


Enzo

NB: merci à l'ami L'Castor_Junior pour les photos !!

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net