La course à pied Les blogs courseapied.net : enzo

Le blog de enzo

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-07-26 21:02:33 : 22 juillet 2007 - Marvejols Mende - (48)

D'autres tofs de ce MM2007 ...

Souvenirs magnifik' que cette course, à recommander sans conteste.

A titre perso je dirais que ma sortie dominicale de 22km et ce MM se mariant parfaitement, il n'y avait que du pur plaisir à aller chercher ...

Ce fût le cas mais plus difficilement que prévu ... mes quadriceps me rappelent 4 jours après que cette course ne s'improvise pas ...

Bravo encore à tous pour cette course rondement menée : tous les ojectifs ont été atteints

mémo :

http://lenglenus.courseapied.net/billet.php?idbillet=3878

http://lenglenus.courseapied.net/billet.php?idbillet=3884

Les réactions

Par Oliver, le 2007-07-26 21:37:14
Hoooo les zolies fleurs...Hé bien dis-donc, une sacrée bande de touristes. C'est vrai que ça à l'air d'être une belle course dans une belle région. Bravo à tous.

Par Brinouille, le 2007-07-26 21:37:47
Waaa la brochette de beaux gars : )))

Enzo je ne te connaissais pas ces talents dans la composition florale, je suis bluffée !

Par RX, le 2007-07-26 21:49:20
Eh eh, merci pour ces petites photos supplémentaires, on a presque encore l'impression d'y être (enfin pour moi, j'y suis encore dès que j'allonge la pate !)

Brinouille, Enzo nous a avoué qu'il comptait devenir fleuriste en Italie plus tard, paraît qu'y a un marché à prendre

Pour Pépito, on se demande encore comment il a pu s'enfiler toutes ces guiness, en même temps c'et bien lui qui avait le plus couru ;)

Par L'avocat de Pépito, le 2007-07-26 21:58:16
Je vous assure que mon client tournait au Coca Cola. Même que la semaine dernière alors qu'il errait à Plouescat et vers Crozon il treuillait rien que du Breizh Cola le célèbre cola Breton.

Par Pépito, le 2007-07-26 22:00:42
Merci Monseigneur.

Stupéfaint, enfin des photos de la chambre d'Enzo...

Restupéfiant, avant dernière photo, le Sedef est encore en train de mater sévère ses temps de passage, en plus il a deux montres.

Par Poussintx, le 2007-07-26 22:38:58
Z'aviez l'air bien sages sur les photos ! :)

Par F@bien, le 2007-07-26 22:55:31
Trop fort les enfants !

PS : bonnes vacances !

Par jibé, le 2007-07-27 06:59:14
y'a pas à dire, il était beauuu ton bouquet champetre !
biz

Par greg2375, le 2007-07-27 08:01:46
Salut Enzo ! Ahhhhh Marvejols-Mende : 2 participations pour moi avec mes potes de le Ficelle. Je suis surpris que vous n'ayez pas participé à la course de minuit dimanche soir (oui, oui, celle qui se court à poil dans les rues de Mende ! du grand spectacle).
Promis l'année prochaine on y retourne tant pour la course, son ambiance, que pour profiter de cette merveilleuse région.
Quels sont les tri à ton programme cet été ?
Greg

Par Enzo, le 2007-07-27 08:27:41
merci à tous pour votre passage ...

Et dire que j'ai oublié mon bouquet dans la hutte :-(( .. d'ailleurs merci au Fonz' d'avoir lancé l'idée du bouquet champêtre .. bizz ma couille ..

Sinon c'est vrai que nous avons été sage ... Greg, perso j'ai été déçu de l'aligot party, alors aller courir à oilpé dans Mende ce n'était plus trop tripant ...
Côté tri je suis à Bergerac ce WE pour mon 1er CD.

Par Sedef, le 2007-07-27 08:39:39
J'aime bien la photo sur l'autoroute sous la tempête.
On a vraiment eu du bol le jour de la course !
Bon, un an à attendre maintenant.

Par Le Fonz', le 2007-07-27 09:47:06
'gnifik bouquet c'est vrai !
Bisous mon grand !

Par Krusti, le 2007-07-27 19:10:26

Ahhh Heureusement que mes bons amis Frogus m'ont tenu au courant... Sms, Mms, Impression d'ecran, visite à la clinique...
Comme on dit à Liverpool, You’ll Never Walk Alone...
Quoi que pour ce qui concerne le walk en ce moment je ne devrais pas trop la ramener.

Excellent Enzo, beau tir groupé et beau repérage pour le MM 2008 ;-))

Par poulpe, le 2007-07-27 21:30:40
Chouettes photos! on reconnais bien le pays, l'ambiance et l'equipe. j'aime bien la boite avec marqué "favoris". ça fait à la fois vachement sérieux et artisanal...
P

Par poulpe, le 2007-07-27 22:14:15
Chouettes photos! on reconnais bien le pays, l'ambiance et l'equipe. j'aime bien la boite avec marqué "favoris". ça fait à la fois vachement sérieux et artisanal...
P

Par Delphine, le 2007-07-27 23:05:20
Coucou,

la journée a défilé et la fenêtre des blogs aussi: failli me le louper celui là:/
merci Enzo pour cette dose de bonne humeur.
c'est quoi cette histoire que tu n'as pas apprécié l'aligot? Il n'était pas bien cuisiné, ce n'est pas possible autrement:/

Quand je vois Pépito avec toutes ces chopes....

Bonne course à Bergerac!

Bizoranges.

Par squirel, le 2007-07-29 15:49:32
@ENZO : A qui as-tu offert ce magnifik bouquet?

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



































Les 5 billets précédents

2007-07-15 23:22:57 : 11 juillet 2007 - 1500m Charléty - (75) - 11 photos - 40 réactions

improvisation "pistard" du côté de la Porte de Gentilly ....
L'attrait du lieu n'y est pas pour rien ... même si j'aurais couru avec la même envie sur la piste de St Maur, y'a un côté ici "piquant" bien savoureux ...

Un 1500m donc, un truc bien court en fait.
Peur sûrement mais excité aussi de voir ce que je peux donner.

Fabien court avec moi ces presque-4-tours-de-piste. Je compte bien profiter de sa petite expérience ...

Inscription, échauffement sur l'annexe puis sur la piste, blabla avec Sedef et David. Oliv est de la partie également sur 3000m.

Aux alentours de 23h c'est enfin le tour de la 4ème série de s'élancer (les 4'30). Le temps est on ne peut mieux, pas ou peu de vent, une température clémente ...
Sur les conseils d'Oliv je porte finalement mes Adistar FW05 préférée. Mes pointes de cross sont plus lourdes et ces 12 mm sous les pieds sont limites dangereuses (je n'ai pas la bonne clé pour mettre plus court).

Fabien est davantage à l'extérieur que moi, mais au coup de pistolet je le vois débouler à toute allure pour se placer à 3/4 longueurs devant moi ...
Au préalable il faut dire que j'ai été quelque peu perturbé ... j'savais pas moi qu'il fallait avancer de 2 ou 3 mètres aux "marques" du starter ... ;-)

... çà part vite en effet, mais rien d'insurmontable, c'est du one shot ici ... 4 tours et puis s'en vont ...
1er 400m en 1'07 ... jamais été aussi vite ... du moins sur mes fractionnés de 400m où sur un dernier d'une série de 8 ou 10 je peux "taper" un 1'10 ....

Je suis bien, trop bien certainement ... ce n'est sûrement pas le cas de ma cervelle à ce moment là ... incroyablement je me dis qu'au prochain passage sur la ligne ( à ± 250 m) il nous restera qu'un tour ...
Je trouve que çà va trop lentement, et donc vas-y que j'accélére, que je dépasse mon Fabounet, que je prends l'extérieur dans le virage (ahahaha j'suis vraiment trop fort ... pfff y z'avancent les gars ) ... et puis là, à environ 50m de la ligne, ce chiffre "2" vient me rappeler que je viens allégrement de faire un belle boulette ....
Instantanément je change de braquet et fais un peu moins le "kéké" ... va falloir s'accrocher maintenant pour les faire ces 4 .. euuuh 800m ...

On commence à me redoubler dont Fabien d'ailleurs, il passe juste devant moi au 1000m en 2'57/58 ... jamais été aussi vite sur le mil non plus, tiens ...

Puis c'est la cloche et là on sert les dents mais pas seulement j'vous l'dis moi ... et là heureusement qu'on est à Charléty et que les copains aux encouragements salvateurs sont là ... pouaaah que c'est dur que ce dernier 400m ... sincément j'ai failli jeter l'éponge au moins 2 fois ...
Mais l'idée d'avoir .... enfin .... une référence sur piste me booste à finir, comme je peux ...

Fabien en 4'29 et moi en 4'33 ... suis content tout de même ... je voulais m'approcher des 4'30 mais sans y croire vraiment ....
P'tain c'est quand même 3.75 tours de piste en 1'13 ... c'est pas rien vu comme çà ...

Cardiaquement je suis mort, j'ai très mal à la gorge, çà brûle ... et ce goût, ce goût mais c'est du sang .... beurkkk que j'aime pas çà ... mais y paraît que c'est normal ...

Bref, expérience à renouveller, çà change un peu de nos courses sur route .... on y retourne dès ce mercredi (2ème exil des soirées de St Maur à Charléty) mais cette fois-ci sur 3000m ....

Enzo

2007-06-13 08:51:20 : 03 juin 2007 - 10 km Lille Métropole - (59) - 39 photos - 36 réactions

Dimanche 03 juin / 10h30 / Stadium Nord Villeneuve d’Ascq (59)


l’Avant-Course

Temps gris et humide – T° 16/18°C

Le WE commence par un réveil ultra-matinal en ce samedi 02 juin. Il me faut rejoindre Lille à 08h00, donc dès 04h’ je suis sur le pont avec mon double espresso …

Détour par Daumesnil puis par CDG où un DKK et son Bun’s partent s’encanailler auprès des Hellènes durant 3 semaines … pfff trop injuste ;-))

Arrivé dans les temps pour régler mes p’tits trucs perso, actif jusqu’en fin d’après-midi … vers 18h00 le coup de barre arrive. Une sieste d’une heure et demie et c’est reparti …

Une victoire des « monstrueux » joueurs de Max G. plus tard, je m’en vais tranquillement auprès de Morphée chercher mes 7 à 8 heures de sommeil, enfin ….

Réveil vers 07h30, 3h avant la course, j’avale juste un p’tit noir. Pour les 10km pas besoin d’en faire plus pour moi, surtout si le repas de la veille au soir a été correct …

A 09h00 direction le Stadium-Nord. Distant de 2,5 km j’y vais en courant accompagné du frangin et de sa bicyclette

Je retire mon dossard et pars alors pour un long échauffement sur le parcours (A/R jusqu’au 4ème km) … arrivé sur la piste à 10’ du départ, je m’habille vite fait et tâte du tartan sur quelques accélérations.

Sur la ligne de départ je remarque Sam et son maillot des z’Abeilles … je le rejoins, nous échangeons quelques mots notamment sur le parcours et nos objectifs respectifs … Dernières agitations et M. le maire libère, d’un coup de starter, les quelques 800 participants ….



La Course

Départ rapide, comme d’habitude, mais nécessaire pour se dégager au plus vite … il y a en effet au bout de 200m un goulet d’étranglement (sortie de l’enceinte) qu’il vaut mieux bien négocier.

Au bout de 500m les positions se stabilisent, je remarque illico un groupe de 4 à 5 coureurs en formation et adoptant un rythme qui pourrait me convenir… pour le moment je reste en retrait et attend de voir le 1er km.

Ce 1er km est très roulant malgré les 4 virages serrés, il est bouclé en 3’17 … c’est encore trop rapide même si l’impression est toujours la même : « et merde … pourtant je me freine !! »

Le groupe initialement remarqué est bel et bien constitué, j’accélére sur une vingtaine de mètres pour me mettre dans la roue. Nous sommes alors 5.

Passage au KM 2 en 6’41 (3’24) … à ma respiration "balthesque", je suis de loin le moins facile du groupe ….

300m avant le KM3 nous franchissons une passerelle, je la redoute celle-là car bien que très courte (± 70m de long) je sais, pour y passer souvent, qu’elle me fait mal, même en footing …

Çà ne loupe pas une fois de plus … je suis distancé de 2/3 mètres, je reviens légérement dans la descente mais laisse ensuite filer le groupe, c’est vraiment trop rapide pour moi … (KM 3 en 3’33).

Nouvelle petite montée + descente entre le 3 et le 4 … je suis à moins de 10 mètres du groupe. A posteriori cela semble bizarre qu’on ne puisse accrocher le wagon, seulement en live ces quelques mètres sont difficiles à combler (KM 4 en 3’31).

Sortie de la colline des Marchenelles, nous avons droit à la seule partie bitumée du parcours (1,5 km à tout casser …). Sûrement l’endroit le moins sympa d’ailleurs, non pas par l’aspect route mais davantage par le côté « nu » de la campagne, ici. Une route au milieu d’un champ, tout plat et une longue ligne droite.

Au milieu de celle-ci le 5ème kilomètre est passé en 17’16 (KM 5 en 3’31).

Demi-tour Ferme Lenglet pour longer ensuite le Lac du Héron.
J’ai pris mon rythme de croisière mais malheureusement il correspond plutôt à mon rythme soutenu de semi d’il y a 3 mois … bon en même temps c’est un peu normal, il n’y a pas le même travail derrière.

Etant seul je m’efforce de me concentrer sur le groupe de devant qui s’éloigne de plus en plus, je peux vite m’endormir … alors je me fixe comme challenge de rattraper ce gars en rouge qui semble lâché par le groupe (KM 6 en 3’33).

Je reviens petit à petit sur lui … une dame au bord de la route nous annonce les places : « 6ème Bravo … » … « 6ème ??? cool » rétorque-je … « Nooon , 10ème … » !!! « Aaaaah, cool quand même » …

Avant le 7ème , et le ravito squizzé à nouveau, je suis sur les talons du 9ème ( KM 7 en 3’34) … nous refranchissons la passerelle au moment où je le dépasse.

Il est avec moi dans la descente mais sur le plat lâche tout doucement … çà tourniquote encore dans le bois (KM 8 en 3’34)

Reste 2 km et je me dis qu’il est possible de passer sous les 35’ … je m’efforce d’en remettre une couche mais rien n’y fait, je reste scotché à mon allure (KM 9 en 3’33).

Je fais très attention en traversant les 2 ponts de bois bien glissants ... mon genou se souvient encore de cette belle gamelle durant l'hiver ...

C’est enfin le retour dans le stade où je vois le chrono officiel approchant les 35’ … je sprinte sur les 100 derniers mètres : 35’00 tout rond à mon chrono (KM 10 en 3’30)


l’Après-Course

Retour illico sur Paris dès la course terminée (en gagnant une dizaine de degré au passage) .. et la course qui repasse dans la tête, comme toujours ...

Bien content de ce chrono qui, sans prépa' spécifique et après tout juste un mois de reprise après ma blessure au jambier antérieur, augure de bonne chose pour la suite sur la distance.

Après les triathlons estivaux et le marathon de Berlin (30.09) , l'objectif avoué est de passer sous les 34' ... j'espère y arriver courant novembre/décembre.


nb: ravi d'avoir rencontré Sam sur cette course ....


Enzo


Scratch : 9ème/688 arrivants – Chrono : 35’00
http://lnpca.org

merci au p’tit frère pour les photos ;-))

2007-05-30 23:31:01 : 27 mai 2007 - Triathlon Découverte - Enghien les Bains (95) - 11 photos - 46 réactions

Dimanche 27 mai / 09h00 / Lac d’Enghien les Bains (95)

Avant-Course

Nous voilà bien matinal avec Mister El Fonz’ en ce dimanche matin plutôt frisquet. Pas plus de 11 / 12°C à 06h30 …
Direction Enghien pour le triathlon découverte : 250m natation / 8 km de vélo / 2 km course à pied … ce sera finalement 8.6 en vélo et 2300m à pied.

Arrivés bien à l’avance nous sommes les premiers, ou presque, à retirer nos dossards. Nous irons ensuite à la rencontre d’Anne et Bobi afin de réaliser un échange de bon procédé : « j’te donne ma cops, tu m’donnes ton spade » …
Vers 08h15 direction le parc à vélo : etiquette placée sur le vélo et sur le casque. Casque, justement, solidement fixé sur le caillou nous avons alors le droit de nous faire tatouer 3 chiffres sur notre colossal triceps ….

Rencontre avec un autre triceps man, encore plus colossal dit donc, de 53 ans … belle bête !!

Avec 10’ de retard nous rejoignons finalement le lac. Une douche rapido et nous goûtons l’eau du lac annoncée à 18,6°C.

Sur une distance aussi courte j’ai décidé de ne pas mettre la combarde. Force est de constater que peu de monde a suivi mon idée … y’a tout de même JPII, moulée dans sa belle trifonction bleue, qui m’a suivi. Et bien mal lui en a pris … à peine immergé qu’il rebrousse chemin. Mais c’est qu’il m’a fait peur ce con ;-)) : « AAAhhhahahaaaa j’suisss mort de froioioid » ….

Ceux seront les dernières paroles que j’entendrais de notre valeureux triathlète du jour ….
Je m’en vais faire quelques tour de bras. Finalement elle n’est pas si froide que çà. A la rigueur mieux vaut être dedans maintenant, la bise soufflant me glace les bras …

Sans combinaison je ne flotte pas donc direction le ponton, là-bas tout à gauche, afin de me cramponner …. Les organisateurs tirent alors un rubalise afin de matérialiser la ligne de départ …

Pfff j’ai le temps me dis-je … je vais me nettoyer les loupios. Erreur !!! sans prévenir la corne de brume raisonne, signifiant qu'il faut lâcher les chevaux …
Arrrrghhhhhh … je m’ajuste vite fait les lunettes, jette un coup d’oeil à la montre : « et merde j’suis pas en mode chrono » … tant pis on y va !!

NATATION : 250m

c'est un peu la bagarre, nous sommes un peu moins de 200 et forcément çà frotte. Un coup de nage style water-polo pour voir où je vais et éviter les autres concurrents.
Mon rythme n'est pas élevé (et c'est tant mieux) mais je double tout de même ...

La première bouée arrive très rapidement et là c'est embouteillage ... je prends à la corde car je n'ai vraiment pas envie de faire des mètres supplémentaires.
Je suis à l'arrêt au moment du demi-tour, je repars et grimpe sur le dos d'un gars .... ouppppsss va pas être content lui (désolé .....)

Je reprends ma cadence, les repères complétement modifiés par rapport à la piscine, je me concentre alors uniquement sur le cardio ... je ne sais que trop bien le mal que çà fait d'être "explosé" en natation ..
Le retour est beaucoup plus long, je bats timidement des jambes tout en me décalant progressivement de la trajectoire idéale .... je vois au loin la tête, 'tain dingue ce qu'ils me mettent en si peu de temps.
Sortie de l'eau un peu emoussé tout de même, comme d'hab' dirons-nous ... mais me voilà sur terre, et je cours vers le parc à vélo.
Je reprends quelques personnes sur le trajet, j'enfile vite faite mes runnings, attache le casque et c'est parti pour la 2ème épreuve


VELO : 8,6 km

ma pédale accroche la sangle du sac de mon voisin :-( ... je rouspète forcément mais c'est pas bien grave.
1er coup de pédale et je me fixe alors les 3 ou 4 gars devant ... je les reprends assez vite. Il y a parmi eux des minimes, des juniors voire des cadets ... c'est qu'ils nagent super vite ces p'tits gars.
J'ai évité d'enfiler mes chaussures de vélo au profit des runnings ... je manque donc d'un peu de puissance mais c'est compensé par le gain de temps aux transitions.
A bloc, je peine dans les faux-plats montants, un gars avec qui je ferais tout le parcours revient alors sur moi ... dès que c'est plat je reprends un peu d'avance.

Juste avant le demi-tour rond-point, je vois la tête ... un bon paquet !! Je ne pensais pas qu'ils étaient autant, mais c'était sans compter sur les relais qui couraient en même temps.
Ils sont trop loins me dis-je ... moi qui était venu faire quelque chose sur ce découverte je me retrouve bernic :-((

Je ne calcule pas trop sur la fin, c'est à fond à fond, je prends même des risques dans les virages ... pas bien :-((((

Belle transition vélo où j'arrive bien à conserver de la vitesse tout en passant la jambe droite de l'autre côté du cadre ...
A l'entrée du parc j'ai le réflexe de toucher à ma jugulaire ... regard noir de l'arbitre !! Et oui il faut poser le vélo avant ...
Je jette mon casque et part pour la 3ème épreuve ...

COURSE A PIED : 2300m

jambes en bois, çà m'étonne tiens ...;-))) Pas le temps de me poser trop de questions sur 2km ... je pars au max, sûrement un peu plus de 15km/h mais le cardio est à fond.
Peu vraiment pas aller plus vite ...
Je reprends 3 concurrents tout de même mais toujours avec cette impression de ne pas avancer ...
L'arrivée est déjà là, les jambes ne sont pourtant pas encore totalement "déliées" ...

J'apprends très vite que je suis 4ème de la course en discutant avec le 3ème arrivé 24sec plus tôt.
Un air de déjà vu, tiens .... ;-))

Après-Course

J'attends l'arrivée d'El Fonz en restant dans le coin casse-crôute ... et le voilà enfin. Quelle allure, quelle vitesse ... on voit tout de suite que la course c'est son truc.
Il aura d'ailleurs le 18ème temps sur cette épreuve .... 72ème en vélo (VTT) et 106ème en natation !!

Débriefing rapide avec JP et une histoire de ragondin à dormir debout ... ;-))**
Attente du podium ... un poil déçu par cette re-4ème place ... c'est que j'aime bien avoir une petite coupe ;-))

Il est passé midi, le ciel se couvre et quelques gouttes tombent ... un dernier tour aux alentours de chez Bobi pour le VTT et direction la Capitale ...



Scratch : 4ème/169 arrivants – temps : 30’10

NATATION* : 5'27 (22ème temps)

VELO* : 15'43 (5ème temps)

CAP* : 9'03 (2ème temps)

* pas vu où se trouvait les tapis chrono
--> ex : en vélo, au compteur perso, j'ai 8,6km pour 14'27

http://jforhan.club.fr/tri_enghien95/index.html

Résultats : http://jforhan.club.fr/tri_enghien95/Resultats07/Scratch_Dec.htm



**Le blog de JPII : http://jeanpaulii.courseapied.net/billet.php?idbillet=3658





Photo : Daniel REBOUL

2007-05-14 22:41:24 : WE 12/13 mai : Ekiden Lenglen & Triathlon SS Fresnes (2/2) - 15 photos - 46 réactions

Dimanche 13 mai / 10h00 / Parc des Sports - Fresnes (94)

……… voilà la suite


Avant-Course


Une courte nuit plus tard je me retrouve donc en bleu de chauffe pour participer à mon 4ème triathlon. Après avoir fait un découverte et 2 sprints me voilà sur un Super Sprint.
Encore plus court qu'un sprint (750m/20km/5km) le SS est un chouille plus long qu'un découverte. Celui de Fresnes propose un 400m piscine, un 11,5 km vélo sur route et un 3km de course à pied .

Sur le papier cela ne paraît pas très compliqué. En effet le triathlon nous renvoit davantage à des images de résistance et d'endurance. Or comme en course à pied l'éventail des distances s'est étoffé afin, d'une part, de se démocratiser et, d'autre part, de proposer aux "habitués" une compétition permettant de travailler des aspects plus techniques (ie transitions).

Si on veut comparer je dirais qu'un Super Sprint s'apparente à un bon 10km en course à pied. La durée de l'effort est quasi similaire et l'effort lui-même, pratiquement aussi violent ...

Arrivé sur le site vers 08h30 avec une averse qui n'annonce rien de bon pour la partie vélo, je retire mon dossard et repère les lieux .... important de se mettre en mémoire "d'où kon arrive, d'où kon sort".
Force est de constater que les organisateurs ont mis le paquet sur le visuel : des flottants publicitaires, un vrai parc à vélo, une arche d'arrivée digne de ce nom ... rien à voir avec les photos vues l'année précédentes. Du coup je me dis qu'il va y avoir du lourd, des triathlètes confirmés ... çà se confirme d'ailleurs, en tous cas pas mal en ont le look. Des "trucmuche Triathlon" floqués dans le dos, des t-shirts Embrun Finisher, des machines dernier cris ....

Je retrouve ensuite un groupe d'amis, les mêmes ou presque, emmenés 8 mois plus tôt sur le Découverte de St Fargeau. Il est temps alors d'aller chercher nos engins et nous préparer dans le parc à vélo.
J'y suis un des premiers, n'étant pas encore parfaitement à l'aise je préfère prendre mon temps et vérifier 2 ou 3 fois si j'ai bien tout préparé ...

Nous sommes finalement 110 participants (10 NP) qui partiront par vagues de 25 dans ce bassin de 25m. Chaque ligne d'eau comprendra 4 ou 5 nageurs. J'ai la chance de me retrouver, par pur hasard, avec mes 3 amis (les frères Nano, Niko et Baba) dans la même ligne d'eau. Le 5ème, rencontré dans le parc, est un vrai nageur avec des perf' qui me laisse rêveur.
C'est plutôt rassurant puisque il n'y aura pas de "bagarre", pas de coup ... le truc bien flippant généralement qui provoque, à chaque fois, des angoisses et une quasi asphyxie ... en tous cas chez moi ;-))
Après avoir vu les 2 premières vagues j'ai la confirmation qu'il y a des triathlètes de bons niveaux, çà nage très vite ...
Moi, pour qui la natation est le point faible, je suis admiratif devant cette impression de facilité et de vitesse. La technique tout simplement ... primordiale en natation mais tellement difficile à appréhender
Cependant au moment de prendre le départ je suis plutôt rassuré, je sais ce que je peux faire, il faut surtout que je reste dans mon rythme et ne pas chercher à aller trop vite ...

NATATION : 400m

Le départ est donné et je vois d'emblée le gouffre qui me sépare des vrais nageurs : rien qu’à la poussée le gars devant me prends 1 mètre.
Je profite tout de même de son sillage sur le 1er 25, ensuite je reste concentré, je ne vois rien ou presque ... de toute façon c'est difficile dans ces instants. C'est un moment vraiment particulier, à la fois agité et silencieux .. c'est sans doute cela qui peut provoquer des angoisses.
Au bout de 3 A/R je rattrape les 2 premiers frérots, Baba ce sera un peu plus loin ... puis à mon tour, au bout de 325m, je me fais doubler par la torpille de notre ligne. Au 350m j'ai le droit à un coup de planche sur la tête m'annonçant mon dernier 50m.
La sortie du bassin est difficile, les bras en guimauve me font me traîner lamentablement sur le ventre. Un rapide coup d'oeil au chrono : 6'15 .... waouhhhh très bon !! Mon meilleur 400m effectué à l'entrainement était de 6'24 ...
La gars devant est sorti en 5'10 il me semble. Cependant je suis le 3ème à sortir de l'eau sur cette vague, juste derrière une fille de Champigny Triathlon.

Ayant décidé de rouler avec mes runnings je les ai ramenées directement à la sortie de la piscine. En effet 150m, au bas mot, nous sépare du parc à vélo ... j'irais plus vite à les courir Adistar au pied ;-))
Je fonce comme un taré jusqu'à mon vélo en doublant au passage la concurrente sortie devant moi.

VELO : 11,5 km

Portant ma trifonction j'ai juste à enfiler le dossard et le casque, çà doit aller très vite ... mais couac : en passant l'elastique-dossard il me pète dans les mains. Je ne peux m'empêcher de lâcher un gros :" Et Merdeeeeeeeeeuuuuuhhhh". Heureusement une épingle à nourrice est prête à prendre dans mon sac ... je la chope et essaye de "clipser" le plus vite possible.
La jugulaire du casque bouclée je peux alors prendre mon Kuota ....

Je peste un peu car les secondes sont précieuses sur un SS. 10 / 15 seconces de perdues pour une connerie d'élastique c'est énorme ... d'ailleurs je me suis fait redoubler par la concurrente.
Au moment d'être autorisé à monter sur le vélo je me rends compte que le départ est en faux plat montant. Je n'ai pas le braquet adapté (erreur de débutant) et c'est la galère d'autant plus que portant mes runnings j'ai opté pour un "sanglage" de celles-ci sur mes cales. C'est du bricolage à la Enzo et sans même faire de test de ce système au préalable.

Je galère franchement à sangler et puis c'est pas confortable ..... je sens qu'à la moindre relance mes pieds peuvent se faire la malle.
Tant bien que mal j’appuie sur les pédales, j’évite que çà me brûle les cuisses tout de même … au bout d’un kilomètre je me retourne et plus personne. Je dois pas si mal avancer que çà, repère comme un autre puisque je n’ai pas de compteur … j’aurais perdu trop de temps à mettre le Garmin ;-))

Le revêtement n’est pas terrible, beaucoup de nid-de-poule, 2 ou 3 ralentisseurs costauds …. En sortant un peu de la ville, vers Wissous je crois, c’est un long faux-plat avec rafales de vent de face … j’ai l’impression d’être scotché au bitume.
J’appuie un peu plus fort sur les pédales mais mon pied gauche se désangle, tout en continuant à pédaler je réussis toutefois à le remettre facilement …
Il y a pas mal d’intersections mais j’ai la chance d’avoir une moto avec moi qui ouvre la route … je trouve çà confort pour anticiper le prochain virage, car malgré la bonne volonté des bénévoles quand on arrive à donf sur un carrefour ils n’ont pas beaucoup de temps pour nous indiquer la direction.

Au bout de 5 km j’ai en point de mire le nageur sorti en tête de ma vague, je reviens assez vite sur lui mais dans un sursaut d’orgueil, à moins de 100m de lui et au profit d’une partie plus abritée, il en remet une couche.
Au rond-point où nous faisons demi-tour pour reprendre le même chemin, je suis à 20m mais là encore il relance très fort, je mettrais bien 500m pour enfin le doubler, et encore pas très franchement ….
Au retour c’est plus facile, ….. et oui avec le vent dans le dos en légère descente çà dépote. Je dois pas être loin des 45 km/h …..

Recouac !!! lors d’une relance après un 90° à gauche mon pied gauche, toujours le même se refait la malle, et pour de bon cette fois …. je manque de me casser la gueule, j’ai un coup de sang terrible qui me glace …
Cette fois je suis obligé de ralentir fortement pour remettre tout çà … un coup d’œil derrière et je vois que mon gars est à 200m environ.
Je repars de plus belle pour les 3 derniers kilomètres, passablement énervé d’avoir fait un choix aussi naze pour mes pédales ….

L’arrivée au parc se fait sans problème, je désangle facilement, tiens donc ;-))) et réussi à garder de la vitesse tout en sautant du vélo.
J’accroche le vélo, ôte le casque et je file pour la course à pied …..

COURSE A PIED : 3 km

Je pars comme un bourrin, tout en retournant mon N° de dossard … “d’où kon part” je disais au début … et bein oui j’ai regardé « d’où kon partait » pour le vélo mais pas pour la CAP, persuadé j’étais que l’on empruntait le même chemin. Erreur !!!

A peine sortie du parc à vélo que nous prenons un chemin à droite … petite frayeur et un détour de 10m mais pas de réel temps perdu là-dessus ….
Les jambes sont forcément dures mais je sais que çà ne vas pas durer, il va falloir quelques hectomètres pour que çà aille mieux.
Toujours pas de repère kilomètrique, tout juste regardé que je démarrais la cap après 28’30 d’effort.
Et effectivement au plus le temps passe et au plus je retrouve une foulée aérienne et dynamique ….
A mi-course une belle côte de 200m avec un passage à 15% (côte du cimetière à St Maurice) à grimper, elle fait mal celle-la d’autant plus que derrière çà continue sur un faux plat casse-pattes.
Ensuite nous rentrons dans un parc où les organisateurs nous ont fait un joli labyrinthe, et vas-y que je tourne et que je retourne … j’en vois plus la fin de ce parc !!
Enfin sorti je visualise la fin du parcours … çà aide, et en plus c’est roulant
Je termine donc très fort et passe la ligne d’arrivée en 40’21 … dommage qu’il n’y ait pas plus de course à pied, j’étais juste chaud ;-))))


Après-Course

N’ayant pris aucun ravito, même sur le vélo, j’ai la bouche desséchée. Je m’enfile donc une bonne demi bouteille d’eau.

Un gars de Champigny vient discrètement jeter un coup d’œil sur ma montre .. « héé tu crois que j’t’ai pas vu mon loulou ??? » ;-))
Il repart vers son groupe et je devine leur mine réjouie … intrigué je m’en vais en discuter rapidement avec eux …
Eux (2 gars de Champigny) sont sous les 40’. Ils m’annoncent qu’un autre concurrent est arrivé en 37’ !!!

Bref façon dès le départ, vu les bons triathlètes présents, je voulais juste faire de mon mieux … mais mon esprit est ailleurs de toute façon, je râle toujours après ce mauvais choix au niveau vélo.
Prenant du plaisir dans la performance et dans l’effort je suis frustré de mon parcours vélo, l’esprit occupé sans cesse à contrôler mes pieds pour qu’ils ne bougent pas, j’en ai oublié de savourer et de me donner à fond …

Le reste de la troupe arrive : aucun bobo, tout le monde a pris du plaisir … c’est bien là le principal.
Nous restons un long moment à ranger nos affaires dans le parc à vélo, en effet après une averse terrible le matin le temps est maintenant radieux …

Un buffet généreux et plutôt bon est offert par l’organisation : c’est vraiment nickel ! Je tiens vraiment à les remercier … 6 mois qu’ils préparent cet événement, et on peut dire qu’il est réussi.

Après le repas c’est l’heure de la remise de récompenses.
Le 1er est en effet un « tueur » : Francky Vieville (un collègue de MisterTri, non ?? ;-)) en 36’50
Le 2ème et 3ème sont bien les 2 gars de Champigny rencontrés à l’arrivée, respectivement en 39’57 et 39’59 (3 mn d’écart sur si peu c’est énooorme)….

Et là d’un seul coup j’ai un flash …. ‘tain j’suis qu’à 22 secondes, je serais sûrement dans le top 10. Cela me ravie déjà mais quand je vois le classement affiché un peu plus tard, là je suis dégouté : je suis 4ème !!!!
Je devrais être super content mais dans un premier temps, je vais pas raconter des salades, je suis vraiment dégouté ….

Toutes ces secondes perdues sur le vélo, c’est vraiment navrant ….
Et puis 22 sec, çà me rappelle trop le semi de Paris et ces mêmes 22 sec de trop pour une qualif’ aux Frances.

Digéré et tête reposée, j’ai une tout autre vision …
Merde j’suis pas un triathlète, j’suis juste un coureur à pied de bon niveau qui sait nager et pédaler … c’est donc pas si mal, c’est même plutôt très bien j’dirais ….

<<<<<<<<<< Reboosté et surmotivé j’irais donc faire le découverte d’Enghein le 27/05 >>>>>>>>>


Scratch : 4ème/110 partants – temps : 40’21

NATATION : 6’15 (T1 : 1’55)
VELO : 19’10 (T2 : 1’10)
CAP : 11’51

http://www.fresnestriathlon.com/pages/triathlonfresnes.html

Photos Gilles Gaubert (organisation triathlon Fresnes)

2007-05-14 15:31:08 : WE 12/13 mai : Ekiden Lenglen & Triathlon SS Fresnes (1/2) - 80 photos - 29 réactions

Samedi 12 mai / 16h30 / Parc Suzanne Lenglen - Paris XVè

Deux compétitions au programme ce WE, cela peut paraître beaucoup pour moi qui suit encore convalescent ...
3 footings lors des 15 derniers jours et a fortiori une forme toute relative ...
Deux compét' donc mais deux "trucs" très courts et très intenses. Le coeur va s'emballer, la cocotte va chauffer mais la machine ne devrait pas être trop sollicitée ... parfait pour une reprise en douceur toute relative.

Samedi RDV au Q.G du XVèAC pour un Ekiden à domicile. 4 équipes du club sont présentes : Loulous, Lulus, Loustic et Zézettes ... çà en fait du orange sur le tartan.

Grosse délégation et de l'ambition pour cette course à la maison. Chez les loulous : Vincent, F@bien, Stéphane, Nico, Philou et moi c'est un chrono sous les 2h30 que nous cherchons qui, symboliquement, peut ouvrir les portes d'un championnat de France. Objectif avoué pour 2008 ....

Les chronos sont les suivants :

Vincent: 18'34 --> 5km
Nico : 36' --> 10km
Stéphane: 17'59 --> 5km
F@bien: 36'27 --> 10km
Enzo: 17'20 --> 5km
Philou: 24'39" --> 7,195km

A partir de la fin du 3ème relais, après le bon travail de Vinc', Nico et Stéph', nous partageons la tête avec l'équipe1 du VRC. Fabien fait alors la différence malgré un chrono "très" moyen de sa part, 2' de moins pour lui aurait été plus logique. Le trou est fait, les 2 derniers relayeurs n'ont plus qu'à assurer la victoire en 2h31' ....
Les filles du XvèAC gagnent le semi Ekiden. Lulus & Loustics ont rempli également leur contrat : finir et se faire plaisir ....
C'était bien là le maître-mot de cette après-midi d'ailleurs, y'a qu'à voir la patate de la Frogus Team et de leur chef de file Krusti (http://krusti.courseapied.net/billet.php?idbillet=3566) .... équipe championne incontestable et incontestée de la bonne humeur ....

A titre perso, heureux de retrouver des sensations de vitesse même si, comme prévu, le cardio est monté trop haut. Parti avec un doute sur mes capacités du moment à faire 18', mon chrono indique un temps de 17'20 ... inespéré, dirons-nous, vu le peu d'entraînement.
Bref heureux de n'avoir aucune douleur post course, voyant au vert .... le triathlon super sprint du lendemain peut donc compter sur ma présence ;-))

A suivre...........

Merci à Miss Rainette & à Miss BlueEye pour les clichés

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net