La course à pied Les blogs courseapied.net : enzo

Le blog de enzo

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-05-27 19:40:34 : Paris-Boneffe (B) + 20 km de Bruxelles - 23/25 mai 08

Idée de timbrés lancé on ne sait pourquoi nous voici avec un groupe de Frogus parti pour un WE sportif de l’autre côté du Quiévrain ….

Au programme 345 km de vélo avec Fanfan & Krusti pour rejoindre nos amis belges du côté de Boneffe.
Ce fût une formidable aventure qu’on vous narre de fort belle manière ici : http://www.frogus.net/p2/viewtopic.php?t=974&start=0

Après une journée de repos (samedi 24) nous voici pour la plupart aligné sur les 20km de Bruxelles.
Epreuve reine (voire mythique) de la course à pied chez les belges - 25 000 dossards vendus en 3 jours cette année - nous sommes très heureux de participer à cette belle Fête qui finalement se déroule, non pas sous la pluie, mais sous un beau soleil et une température d’une douceur incroyable …

A titre personnel, pas très en forme à 2h de la course, je ne compte plus participer à cette course à mon grand regret. Puis allant de mieux en mieux je suis tout heureux d’enfiler finalement ma tenue rouge & noir …

Il aurait été, au vu du parcours magnifique et de l’ambiance extraordinaire, dommage de ne pas participer à cette course ….
Me suis laissé prendre au jeu d’ailleurs …. parti tranquillement sur des bases de 14km/h, j’ai progressivement acceléré en profitant du contexte on ne peut plus festif …

Ce fût donc un régal que cette première sur le sol du Roi Albert II. Même si le (trop) grand nombre de coureurs, inévitable sur les épreuves de masse, empêche certains de perfer … il est clair que pour ma pomme je retenterais ma chance sur ce circuit en étant mieux préparé.

RDV l’année prochaine donc ??? 30ème anniversaire en vue …..


Résultat : 135ème / 25.000 participants - chrono 1h15’12


Ma course avec Nike+:

http://runners.tv/plus/TB08/?e=TB0820K&n=Christophe%20NOCLAIN&r=1190&ct_f
=16:17:06&nt_f=01:15:12&ct_s1=15:21:46&nt_s1=00:19:52&ct_s2=15:39:31&nt_s2
=00:37:37&ct_s3=15:54:55&nt_s3=00:53:01&ct_s4=16:11:22&nt_s4=01:09:28&tp_f=l&tp_s1=r&l=FR

http://www.20kmdebruxelles.be/20km/set_fr.htm

Les réactions

Par Mika B, le 2008-05-27 21:05:26
Salut: Bravo à vous trois, beau parcours.....certes,Vous vous étes trompés à Eghezée, mais avec la Chimay,
vous n'avez pas fait d'erreur.......
à+ les mousses que terre.........Mika.

Par Jibé, le 2008-05-27 22:31:27
épaté je suis
encore Bravo !

Par KBC, le 2008-05-27 22:54:46
Brav pour la course mais il faut savoir que le sponsor KBC BANK a fait sa pub en proposant de spéculer sur le sucre, le riz, le mais et qq autres produits de première nécessité. LAMENTABLE quand les pays du tiers monde crèvent la faim!!! ces charognards ont fait marche arrière avec un communiqué https://multimediafiles.kbcgroup.eu/ng/published/KBCCOM/PDF/COM_MAR_tak-23_verduidelijking_FR_09-05-2008.pdf mais ils en pensent pas moins
c'est une HONTE!!!!!

Par michette, le 2008-05-28 08:13:43
allez enzo il ne te manque plus que quelques brasses, et vu ce que tu es capable d'enchainer inscrit toi au tri d'embrun..pour le ravito je ne sais pas s'il y a des bulles..

Par SERGE92, le 2008-05-28 10:21:49
peu importe le timbrage le principal étant à l'intérieur de l'enveloppe....
bravo et merci de pouvoir délirer au travers de vos pérégrinations frogusiennes :-))))

Par Narbé, le 2008-05-28 10:51:26
345 bornes en vélo et en pleine nuit ?!? pow pow pow z'êtes vraiment des grands malades !!! Enfin chapeau bas les copains, fallait le faire, ca c'est du WE sportif !!! Biz, Narbé.

Par yannnnn, le 2008-05-28 11:40:11
NOOOOOOOON : tu as fait aussi la course à pied ! Purée, épatant le costaud d'Enzo que tu es!
Merci pour les CR
Bizzzzzzzz

Par LINDA, le 2008-05-28 12:01:55
Coucou Enzo et les Frogus!!

Génial ce découpage d'effort :
Vélo nuit-repos-20km !!
Au vue des tof et du récit chez les frogus, pour sûre que l'ambiance to night devait largement y être!!
J'ai un goût très prononcé (voir, un faible) pour les tenues des cyclistes!!

Donc, je vous ai trouvé tous mimi sur votre vélo, avec lampe frontale et tout et tout!! ça fait vraimeent pro!!!

Et ce 20km!!! époustouflant!!!

z'allez finir par nous faire aimer les Belges!!! (je blague! pour les âmes sensibles!!)

bises et merci à vous pour ce partage.
PS : Enzo, le rouge te va à ravir!!

Linda

Par Et alors?????, le 2008-05-28 12:02:03
...Et la natation alors...?????
C'est pas fini, mon gars: allez, hop! Un petit un 3Km nage pour terminer l'entraînement!
Petit joueur!
-)

Par Baltha, le 2008-05-28 12:30:17
Trop fort tout ça, vraiment.

Par Martine, le 2008-05-28 13:00:20
Voilà un week end bien rempli...Ce qui m'épate le plus, c'est le fait que tu aies couru le semi après votre virée nocturne. Et ce, avec un super chrono.
Bises
Martine

Par riri, le 2008-05-29 05:52:50
bravo à la krusti team
super votre petite virée en vélo ;-)
et bien sur bravo enzo pour ton 20 kil de Bruxelles une fois

Par STEGU, le 2008-05-29 14:41:55
C'est un sacré exploit sportif, 345 bornes de vélo puis enchainer sur 20km en 1h15 ...Que dire de plus.

Côté ambiance, t'as pas laissé ta part au chien non plus. :-)))

Par Maître Capello, le 2008-05-29 15:12:51
A cheval, à moto, à vélo, etc.
C'est de bon aloi.
Maître Capello.

Par Emphred, le 2008-05-29 20:35:15
Alors là, chapeau bas....

Par L'Castor Junior, le 2008-05-30 07:20:17
Bravo déjà pour le vélo (mazette !), et chapeau pour ce chrono, à moi inacessible, que tu tapes comme ça, à l'improviste ;-))
Salut champion !

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)










Les 5 billets précédents

2008-05-17 00:51:45 : - Semi de Lège-Cap-Ferret - (33) - 08 mai 08 - 13 photos - 36 réactions

Profitant d’une p’tite semaine de vacances dans le coin je décide, après l’échec du semi de Bordeaux (abandon au 14ème), de m’aligner sur ce semi.
Possible en fait que ce soit l’inverse et que l’attrait pour ce semi m’ait décidé à passer quelques jours du côté du Bassin d’Arcachon en fait ;-))

Inscrit à l’origine pour tenter à nouveau de franchir la barre des 1h15 sans rien dire à personne, les échéances, et notamment en vélo et triathlon, font que je ne peux finalement pas préparé ultra-spécifiquement ce semi.

Ceci dit j’ai une bonne forme, grâce au volume effectué à vélo sûrement et à la perte de 4kg, et voit alors le semi de Lège Cap Ferret comme une superbe séance d’entraînement dans un coin qui ne l’est pas moins …..


L'avant-course :


Arrivé sur Bordeaux 36h avant la course j’ai l’occasion de m’offrir un gueuleton d’enfer à base de fruit de mer et de réaliser une dernière séance costaud (1h15 de 13 à 17km/h) à 24h de la course : j’ai la frite et c’est plutôt agréable.

Sur place, à Claouey, la veille après-midi j’ai tout loisir de retirer mon dossard en toute tranquillité et de me pencher sur le parcours. Le peu entrevu est loin d’être dégueu’, çà va être assez plaisant me dis-je …

On a beau être en vacances le repas du soir et le p’tit déj’ restent des moments à privilégier sans abus pour courir sereinement. Pas d’abus donc de ce côté-là. Une bonne nuit et nous y sommes ….

Parti de mon Mobil-Home 45’ avant le coup de pistolet je m’échauffe sur les 5 premiers km du parcours et remet ma veste du club à ma chérie juste avant le départ. La température est clémente ± 15°C mais le temps est lourd, orageux. L’air est moite et me fait suer à grosse goutte …
Les conditions restent très bonnes d’autant plus que le soleil reste derrière un voile nuageux salvateur.

Positionné en 1ère ligne je ne fais pas le fier au coup de pistolet, cette course servant de support aux Championnats d’Aquitaine de semi une légère tension est palpable.


La course :


Dès les premiers mètres je suis tout étonné de me retrouver aux avant-postes. Deux gars sont partis sur un rythme plus élevé mais moi juste derrière, parti prudemment pour une fois, contrôle mon affaire en étant bien placé.

First mil en 3’27 tout est nickel. Je suis accompagné d’un V1 avec qui j’avais déjà fait une bonne partie du semi de Bordeaux, tiens …

Les kilomètres s’enchaînent assez aisément, le cardio ne monte pas trop et vois aux alentours du km5, passé en 17’40, que çà va être bonnard de « jouer la place ».

En effet les 2 gars devant sont hors de portée, mon V1 favori paraît juste, le groupe derrière perd du terrain. Seul, un type revient et semble bien costaud. Jonction peu après le 6ème km et relance dans la foulée, çà nous fait du bien de remettre un peu de rythme …

Mon V1 s’accroche mais lâche l’affaire 2 km plus loin. Dommage ….



Je continue avec le gars de Bouliac. On ne se parle pas, juste des encouragements de temps à autre. Il est vraiment à l’aise et m’encourage quand, et il sont rares pourtant, de petites montées me font perdre du terrain (j’suis vraiment mauvais dès que çà monte :-/)


Nous passons le 10ème en 35’38 et nous nous apercevons que le coureur du Stade Bordelais en 2ème position n’est pas au mieux. Il est décroché de la tête et nous revenons sensiblement sur lui.

Passé le km 12 nous entrons dans la forêt et empruntons une piste cyclable. Peu après je suis lâché par mon gars de Bouliac qui a faim de récupérer au plus vite la 2ème place.

De mon côté sans être vraiment à la peine totale mais pas facile non plus (sinon j’irais plus vite, hein !!!) je préfère garder mon rythme bien huilé maintenant.


A 30 / 40 mètres de moi se trouvent donc, aux abords du 14ème km, le podium virtuel. Et là je suis vraiment boosté à l’idée de me battre pour celui-ci … sans en faire trop je reviens doucement sur eux.

Nous restons à peine 2 ou 300 mètres ensemble avant une nouvelle accélération au train du Bouliacais fatale au Stadiers Bordelais. Un 1er temps décroché je réalise un mini-sprint pour me fourguer à nouveau dans les pattes du 2ème.

Il reste 5km et là çà commence à sentir bon pour le podium. Je me retourne souvent pour voir où en est le 4ème … il perd du terrain mais ne lâche pas tant que cela …



J’ai un coup de meilleur au 18ème km sur un faux-plat où, pour une fois, je reprend la 2ème place et emmène le gars de Bouliac. Sur les derniers kilomètres ce dernier est par contre un moteur sans faille, relance et m’encourage sans cesse.

Il file sur le dernier kilomètre, je n’ai pas envie d’en faire plus et assure ma 3ème place …. c’est déjà au-delà de mes espérances ….



Du coup j’en ai oublié le chrono et suis tout heureux de voir un 1h16’03 en franchissant la ligne. La cerise sur le gateau dirons-nous … ok ce n’est pas un record mais j’en suis qu’à une quarantaine de seconde.



Emu forcément j’ai la larme à l’œil lorsque Christine me rejoint dès la ligne franchie. J’apprends que le 1er au scratch est un V1 et que je suis donc 2ème sénior, soit une place (virtuelle) de vice-champion d’Aquitaine de semi-marathon :-))))) C’est juste pour la p’tite histoire et anecdotique et ce d’autant plus que je suis dans un club parisien et qu’une palanquée d’aquitain, et non des moindres, manquaient à l’appel …. Mais bon voilà je ne boude pas mon plaisir sur le coup !!!


L'après-course :

Une régénération de 10’, un massage de 15’ et c’est l’attente pour le podium. Je me sens super frais, pas fatigué …. Et là je me dis que pour la suite c’est de bonne augure. Je vais pouvoir enchainer et me préparer plus spécifiquement pour le triathlon maintenant …

Un podium à 5 finalement, 2 bouteilles de Malromé 2005 et un trophée sur lequel je ne crache pas …

Un coureur heureux donc à l’issue de ce semi et ce d’autant plus que la récup’ picole/bonne bouffe est là pour tout de suite derrière.


3ème / 533 arrivants - (2ème SH) - chrono 1h16’03


Le site de la course :

http://www.alcf-athletisme.com/SMPI.htm


Résultat :

http://topchrono.biz/course.php?idc=3156&cr=21km100&an=2008&cr_nom=Semi%20Marathon%20de%20la%20Presqu'Ile

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=025472


Vidéos :

- départ : http://fr.youtube.com/watch?v=nMKir-0xutA
- passage km 5 : http://fr.youtube.com/watch?v=Jk9u7FDn3kc
- arrivée : http://fr.youtube.com/watch?v=n4gDxThzroo
- podium : http://fr.youtube.com/watch?v=LzqyqxWTlyA

2008-02-20 20:32:07 : De Vincennes à Malakoff - 13 photos - 31 réactions

Objectif avoué de ce début d’année 2008 le 10 km et les -34’, sésame pour Langueux’08 et ses Frances, se présente enfin devant moi ….


Une prépa’ démarrée dans les temps mais pas du tout prêt physiquement à enquiller du spécifique, j’ai donc pris du retard … les Fêtes aidant je suis arrivé « la fleur au fusil » pensant être mieux que cela …

J’en fûs durement confronté lors de la corrida de Houilles (fin décembre 2007) lorsqu’après 3 semaines de prépa’ je n’ai pu faire mieux que 35’30.

A ce moment là plus question de penser à Langueux, on oublie les -34’ et on se concentre pour faire de son mieux. Seulement à 1 semaine de Vincennes le forme est belle et étonnante … « qui sait .. ??» me dis-je alors .


Les Courses


Vincennes : 03/02/2008


Temps froid – beau temps – peu de vent


Une course à regret dirais-je … parti assez vite dans les jambes des nombreux coureurs visant un chrono sub 34’ je suis plutôt bien, notamment derrière Angelo.

Seulement après 2km, sur un conseil avisé de l'instant, je relâche un instant l’effort …. Il n’en faut pas plus pour être légèrement décroché d’un groupe impressionnant qui vient de se former.

Envie d’y être mais sûrement pas assez fort physiquement et mentalement pour tenter le coup d'une accélération.


En « chasse-patate » je regrette très vite d’être à nouveau derrière à regarder les copains de club et autres connaissances courir ensemble. Je les envie ….

Il y a tout de même du monde autour de moi mais pas cette impression que l’on forme un groupe homogène. Peu avant le 5ème km Nico me double, j’ai pas vraiment les jambes pour embrayer juste dans ses pattes.

Passage du 5 en 16’52, j’ai déjà plus d’espoir d’être dans le timing … les 2 km qui viennent ne sont pas faciles : et là je me fais vraiment mal.

Virage serré à droite et la route devient enfin favorable … je reprends du poil de la bête. Yannick, un collègue de Jibé, me rattrape (il finira sous les 34’), après un échange verbal je le perd de vue … et c’est là mon 2ème regret : en me faisant mal, en suivant Yannick, en y croyant tout simplement …. et bien peut-être que … « qui sait .. ? »

Au profit d’un virage à gauche je vois Nico, vraiment pas loin, passer sous l’arche du 9ème km … il « matérialise » les 34’ (je ne le saurais qu’après) … mais de toute façon il aurait été trop tard …

Après un dernier rush sur le cours Marigny je coupe la ligne en 34’13 … sur le coup pas vraiment déçu … elle viendra plus tard la déception, en analysant notamment ces 2 derniers kilos en 3’29 et 3’23 qui auraient pu, qui auraient du être courus plus rapidement …


Scratch : 46ème/3141 arrivants – Chrono : 34’16 Off. (34’13 réel)


Malakoff : 09/02/2008


Moins d’une semaine après Vincennes me voici à nouveau au départ d’un 10km. Sur les conseils du coach qui estime que je devrais être plus en forme qu’à Vincennes (130 bornes effectuées à S-1) je décide de tenter le coup : « qui sait … ? » ;-)) … et ce même si le parcours semble moins performant.


Avec Angelo en locomotive je suis plutôt rassuré. Quitte à exploser j’ai décidé de rester dans sa roue le plus longtemps possible … sur les 2 premiers kilomètres, donc, je m'attèle à ne pas quitter mon luxueux accolyte.

Suis pas facile dans la montée du stade vers le 2ème kilomètre, au 3ème (en 3'30), la perte dûe au denivelé n'est que minime et suis toujours dans les pattes d'Angel'.

Le retour vers la ligne d'arrivée devient plus facile au profit d'une descente, me sentant pas trop mal je décide de passer devant histoire d'assurer une partie du job .... seulement je ne suis pas si aussi bien que cela (c'est ce que je pensais en étant devant Angel') mais plutôt mon partenaire qui n'est pas aussi fringant qu'une semaine auparavant.

Le passage au 5ème en 17 tout rond condamne, une nouvelle fois, toute possibilité d'un chrono ... l'idée d'abandonner là est bien présente, fais chier de se faire aussi mal sur 10km pour rien ...

C'est le "pour rien" qui me rebooste .. car ce n'est pas pour rien justement, un nouveau chrono sous 35' est toujours bon à prendre dans l'optique dune progression à moyen terme.



La 2ème boucle est, évidemment, plus difficile ... 3'38 entre le 6 et le 7 ... la montée m'a été fatale !!!! Je me retrouve avec 3 autres gars qui permettent souvent de relancer et s'accrocher ... çà aide tout de même la densité ...

Sur le dernier km, en souvenir de Vincennes, je me dis qu'il faut essayer de finir fort ... là comme çà juste pour voir. Impression d'aller vite, surtout sur le dernier 200m en pente, mais il est finalement effectué en 3'23 ... vraiment pas terrible. A revoir ...


Scratch : 15ème/375 arrivants – Chrono : 34’32 Off.



Merci aux supporters, aux photographes (ƒred, Krusti, Cafard_N. et Pépito ....)



Encore un espoir de passer sous les 34’ sur une course d’avril. En attendant place à la prépa’ du semi de Bordeaux (30 mars) ….

2007-12-20 23:47:46 : Duathlon VTT - Montigny (76) - 16déc2007 - 40 photos - 28 réactions

Une branche Autrucho-Frogusienne se rendait, en ce dimanche glacial, du côté de la Normandie afin de participer à un duathlon VTT de bonne facture ….

Rx, Stegu et moi-même pour effectuer 7.5km de course à pied, 23km de VTT et à nouveau 4km de course à pied .... Houdini et Ricoulélé qui, parce qu'ils nous adorent, sont venus jouer du Nikon au lieu de rester bien au chaud .. Un départ de l’ouest parisien vers 07h00 afin d’arriver sur place vers 08h30. Il fait -3°C mais le temps est radieux ….


Distance CAP 7,5km / VTT 23km / CAP 4km - Total : 34.5km

Avant la course nous avons la chance de pouvoir nous préparer/changer au chaud dans un vestiaire mis à disposition. C’est une véritable aubaine tant le froid est piquant, c’est confirmé lorsque que nous partons pour l’échauffement qui se limitera à un p’tit footing de 10’ …


Sur la ligne, croisant le regard de Stégu et Rx, je joue au filou essayant de garder une place aux avant-postes …. ce qui ne sera finalement pas aisé (700 concurrents au départ Individuel + Equipe)


La course

CAP 7,5km


M’étant mis en tête de suivre la tête de course je constate d’emblée que ce ne sera pas possible, le niveau en CAP est au-dessus de mes moyens ….

Plutôt descendant sur 500m j’ai plus de mal lorsqu’entrant dans la forêt le chemin s’élève un chouille. J’adopte alors un rythme alors plus raisonnable me disant qu’avec plus de 2h d’effort il n’est pas encore temps de se griller …

Dans la forêt la terre gelée et les ornières saillantes ne me rassurent guère …. Mieux vaut ne pas être dans les pattes du gars de devant et assurer ses pas sur ce terrain propice aux entorses de chevilles (2 ou 3 fois la cheville droite montrera toutes ses qualités de proprioception d’ailleurs ….)

Au tiers du parcours passage plus boueux et plus pentu …. ce n’est finalement pas plus facile. Autant la gestion de la boue est finalement plutôt bien abordée en portant une attention particulière à la trajectoire, autant le denivellé est pas loin de me faire exploser … un raidillon (± 12/13%) de 300m au deux tiers de la boucle est là pour nous rappeler que nous ne sommes pas là pour enfiler des perles …

Certains marchent ici, et je les comprends, d’autres crachent leurs poumons … c’est vrai qu’avec le froid la gorge brûle quelque peu ….

Les 7,5km de cap sont bouclés en 29’ avec un coucou au passage à Ricou et Houdini aux abords du parc à vélo …

Transition rapide vue que je n’ai qu’un casque à enfiler. La jugulaire qui fait des siennes tout de même … L … failli demander de l’aide à Houdini d’ailleurs ….

Pas de changement de chaussure, je reste en trail New Balance sans pédale-auto donc …



VTT 23km : 2 boucles identiques


Du mal à trouver la cadence sur les premiers tours de pédales. Je me fais pas mal doubler par les VTTistes-équipes bien plus frais et avides, certainement, de se rechauffer rapidement en appuyant fort sur les pédales.

Là encore au moment où je retrouve la pêche je me dis qu’il faut y aller tranquille … 23km de VTT c’est bien plus long que 23km de route et qu’il vaut mieux en garder sous le pied ….

Pas rassuré dans la forêt, là où nous sommes passés à pied nous y passons cette fois en VTT et je suis encore moins à l’aise …. J’imagine trop bien les dégats que provoqueraient une chute sur un tel terrain …

Ceci dit l’esprit de compétition est bien plus fort dans ces cas là et je me surprends, dans une descente, à froler les 45km/h …. Coup d’adrénaline à coup sûr, je ne fais pas le fier ….

Passage également en terrain gadoueux et là c’est le drame L … mon manque de technique flagrant me fait choisir (ou m’impose à vrai dire …) les mauvaises options … je me retrouve alors englué et obligé de poser pied-à-terre ….

En sortant de ce sale piège je constate que mon patin de frein arrière, recouvert de boue qu’il est, frotte sur la jante … j’essaie de déblayer mais rien n’y fait !!! Décide donc radicalement de me passer du frein arrière en libérant les machoires … le frein avant fera très bien l’affaire sur le reste du parcours …


Passablement énervé par ce problème technique et m’ayant fait doubler par pas mal de concurrents je repars de plus belle … je me calme lorsque le terrain s’élève à nouveau et que je constate que ce n’est pas plus facile en VTT dans ce cas …

Sur cette 1ère boucle j’ai un mauvais souvenir d’un passage qui, de prime abord, ne paye pas de mine … c’est en effet tout plat mais le terrain est accidenté (racines, bosses) et fait de petits virages serrés …

Transformé en véritable pantin sur le vélo je me fais« promener » d’une grande force, je subis à fond le terrain et ne peut rien y faire … c’est bien là que mes lacunes techniques en VTT sont les plus criantes. Comprends pas d’ailleurs ces gars qui me doublent avec une telle facilité ....

A la sortie de ce passage délicat, pas de répit, une belle pente bien raide nous attends où je fous tout à gauche (petit plateau / grand pignon) … et là en regardant le compteur indiquant 9 km/h et 10km effectués je me dis que la 2ème boucle va être coton ….

La fin de la boucle n’est pas évidente, une portion de bitume tout de même où j’en profite pour prendre une pastille de dextrose …

Ricou et Houdini sont là, dans le virage à gauche avant le parc à vélo, mais je ne fais que les entendre …..


La 2ème boucle sera finalement moins pénible, aidé sûrement par la reconnaissance du terrain que nous offrait la 1ère, ceci dit cardiaquement c’est très dur … jamais je ne suis monté si haut sur un vélo …. les jambes deviennent dures également et suis donc bien comptant d’en terminer au bout d’1h08 …



Houdini m’annonce ma place au classement individuel (me rappelle plus) au moment où je pose le VTT et m’apprête à partir sur les 4 derniers kilomètres ….




CAP 4km



Pas de mal aux jambes particuliers, çà tourne plutôt bien dès le début … seuls les pieds froids me donnent une sensation particulière …

Conscient que cette dernière portion à pied ne sera pas évidente, au regard du denivellé et des efforts déjà consentis, j’ai tout de même un moral gonflé à bloc vu que je reprends quelques coureurs. Même les coureurs-équipes ne me mettent pas un « vent », c’est plutôt bon signe …..


Je souffre cependant sur la toute fin du parcours, au moment où l’on ressort de la forêt …. A deux doigts de marcher, je m’en interdis, question de fiereté sûrement ;-))

Un dernier effort en vue de l’arche d’arrivée où les copains sont là (et même Stegu L ..) qui aident à terminer dignement …

Les 4 derniers km en 15' min …


--> Stegu : abandon dès les premiers mètres en vélo. Sélectionneur de vitesse cassé. C’est vraiment pas de bol …. J’espère qu’on pourra remettre çà bientôt ensemble pour combler la frustration



--> Rx : 78ème en 2h11 55s . Plutôt content de lui il me semble … il craignait la partie VTT mais s’en est sorti royalement …..





L’après-course


Ravito, nettoyage du bike, douche et une Guinness plus tard nous revoilà alors partis pour la capitale .... une p'tite récup' comme nous les aimons du côté de Boulogne ...



Merci encore à Houdini et Ricou d'avoir été là, non seulement pour les encouragements, mais aussi pour le côté logistique et les nombreux encouragements ... bises les gars ;-))

Scratch : 16ème/159 arrivants individuels – Chrono off. : 1h51 23s


Les résultats : http://www.cb2000.fr/triathlonduathlon/Reportage/reportage_2007/dua_montigny2007/montigny-class-indiv.pdf

Les sites :
http://www.cb2000.fr/triathlonduathlon/conceptiontriathlonduathlon/jctriathlonduathlon.htm
http://mrc.neuf.fr



XVè Athletic Club --> http://kwak.elfes.net/

Les ƒrogus --> http://www.frogus.net










2007-11-20 23:33:39 : Grand Cru des 10km D'Avensan (33) - 18nov2007 - 21 photos - 35 réactions

Temps hivernal – T° 5°C sous zéro

WE girondin et un 10km au programme, le dernier datant de début juin, afin de voir où j'en suis sur la distance.
Sans travail spécifique mais en continuant 4 à 5 sorties par semaine et en m'amusant sur des épreuves enchainées, je sens toutefois qu'il y a tout de même un potentiel qui est là et qui exploité finement peu donner quelque chose de pas dégueu'

Direction Avensan en ce dimanche polaire, -7°C degré le matin au réveil dans la campagne cubzacaise ... femme & enfant feront tout de même le court déplacement, pas l'idéal pour eux mais bon ...

Arrivée sur place une demi-heure avant le départ, je découvre ce petit village et me délecte de ces courses provinciales (sans parisianisme aucun ...) où pour 5€ le bénévolat est rudement bien armé ...

15 à 20' d'échauffement et les pieds qui commencent tout juste à être sensible ... je décide tout de même de m'habiller léger et de mettre les manchons de vélo + gants ( ce sera parfait).

200 concurrents sur une ligne de départ imaginaire, un bon vieux "1,2,3 ... partez" et c'est parti justement ...


La Course

3 cadors de la région s'échappent rapidement, je reste en retrait juste derrière eux accompagnés de suite de 3 autres gars. Ce 1er km en léger faux-plat montant est bouclé en 3'17. Bien calé derrière mes loulous du jour je suis plutôt à l'aise ...
Même si je ne suis pas pour le cardio en compét' j'aime à le mettre pour information et analyse post-course ... là ici entre les 2ème et 3ème km (roulants) je le consulte tout de même ( il faut bien le dire ... pour me rassurer ) car je viens de boucler un 3000m en 10'00.

Nous ne sommes plus que 3 peu après le 2ème km ... les 2 gars devants ont l'air très forts, je me laissent donc toujours porter ...
N'étant pas de la région, car il faut bien le dire ils se connaissent tous, je fais ma mijorée ;-)) ... peur qu'ils se demandent ce que je fous là. M'enfin c'est pas mieux de jouer les suceurs de roues vous allez me dire ....

Le 4ème km est bouclé en 3'31 (léger faux plat montant de 300m) et c'est le moment choisi pour une accélaration du gars en rouge, l'autre en noir suit ... je reste à mon rythme. Je ne suis pas de cette trempe là, pas capable de faire çà ....
Après coup je me dis qu'ils ont "testé", et ont bien fait d'ailleurs, si j'en avais eu les possibilités je l'aurais joué de la même manière ...

Seul donc pour passer la mi-course en 17'02. Un léger moment d'euphorie à ce niveau de la course ... l'endroit est magnifique, au milieu des vignes givrées et léger soleil voilé, un aisance cardiaque assez étonnante et plus que 5km pour aller chercher mon record.
Et oui, car à ce moment là, cela ne fait plus de doute que je vais aller chercher les 34'50 d'Amiens ( Fév07 en prépa' du semi Paris) ... je me souviens même m'être dit que sur un malentendu, en accélérant sur la fin je pourrais titiller les 34' ... c'est qu'on ne doute de rien quand on est coureur à pied !!!! ;-))

Le 6ème est passé en 3'15 ... oui, oui vous avez bien lu .... c'est vrai que ce kil' est en léger faux-plat descendant mais tout de même ...
Un doute donc, mais vite effacé par ce sentiment de facilité et ce passage au 5 sur des bases qui me plaisent bien ....
Je déchante au 7ème où, au profit d'un parcours un chouille moins roulant, je vois s'afficher 3'47 ... je n'y prête pas plus attention me disant que les panneaux étaient mals positionnés..

De toute façon je n'ai pas le temps de tergiverser car au détour d'un 90° à gauche je découvre une petite montée de 250m et qui plus est avec du vent de face .... littéralement arrêté que je suis ... mon Garmin affiche 14km/h. 'Vache .... !!!
Mais ce qui m'étonne le plus c'est ce cardio qui ne monte pas, ne monte plus même .... Alors que je voguais entre 179/180 bpm au début, je suis ici à 177/178 ....

Les signaleurs, en haut, m'annoncent que çà descend ensuite ... aaahh la belle affaire ... je récupère et réaccélére pour passer le 8ème en 3'41 (pfffff ... mais normal en même temps).

La descente aussitôt fini que çà remonte, je suis au taquet, les jambes plutôt lourdes maintenant mais toujours en deça cardiaquement ... 9ème en 3'46 (31'33) et déjà un bel arrière goût dans la bouche ...

Jusqu'alors je ne m'étais pas retourné, me sentant en difficulté sur ce dernier kil' je vérifie mes arrières ... à distance respectable mais çà revient ... çà me booste pour finir à fond ....

Les 200 derniers mètres sont en descente mais sans ligne d'arrivée distinctive ... je m'arrête donc, une fois les barrières atteintes (bein ouiais comme même .. j'allais pas tenter un saut à la Dick F.) et constate les dégats (35'15) ... après coup ce sera finalement 35'10 mais çà ne change rien à l'histoire ... c'est un beau chrono de M.... ( pardon ... :-|).

Suis déçu, déçu mais déçu ..... toujours ce PB sur la distance à 34'50 malgré l'expérience acquise.
Pas du tout rassuré pour la suite, et dire que les cross vont arriver, belle souffrance en perspective ...

Les circonstances atténuantes :

- le parcours ??? peut-être, ceci dit il me semble tout de même bien performant ... on ne peut pas toujours courir sur des billards
- le poids : là à coup sûr s'en est une ... 3kg en trop par rapport à Berlin ce n'est pas anodin ...
- le froid: çà joue, forcément mais en tous cas je ne l'ai pas senti comme handicapant pendant la course ...


l’Après-Course

Pas le temps de s'éterniser à l'apéro/buffet, il faut vite rentrer pour que tout le monde aille se réchauffer ..... 2h après je serais toujours glacé jusqu'aux os d'ailleurs ...

Toujours énervé après cette course ratée la rage (façon de parler, hein .. ;-)) monte en moi. Gonflé à bloc donc pour tout déchirer aux Foulées de Vincennes'08 ... j'irais chercher les 34' là-bas voire moins, beaucoup moins ....


La suite ???

- fin nov / déb. Déc : Ascension du Kilimandjaro sur 12j
- 9 décembre : Cross de Sartrouville
- 10 décembre : début prépa' FV'08

Enzo

nb: tiens c'est une Thévenet qui gagne chez les filles. Sylvie, bien connue dans le milieu ... je crois même qu'elle a été championne de France du 10 ...


Scratch : 6ème/235arrivants – Chrono : 35’10

http://courir33.net/rescourse2.php?course=07avensan10&designation=10_KM_D'AVENSAN&date=18/11/2007&lieu=AVENSAN&distance=10&source=C_BOUSSILLON
http://www.jogphoto33.net/2007avensan.html

http://pagesperso.aol.fr/Km10avensan/


2007-11-11 17:53:02 : Duathlon - Souppes/Loing (77) - 01 nov 2007 - 10 photos - 25 réactions

Mieux vaut tard que jamais .... une dizaine de jours après une nouvelle épreuve enchainée à mon actif voici le compte-rendu de cette belle course organisée par le Vélo Club Sulpicien ....

Il faut donc se rendre au fin fond de la Seine et Marne (77), en bordure de Loiret (45), pour découvrir cette belle bourgade, lieu du 19ème duathlon de Souppes :

- CAP : 5.6 km
- Vélo : 23.6 km
- CAP : 2.8 km

Arrivé en début d'après-midi sur place, la prépa' du matos peut se faire sans stress. L'occasion d'admirer, dans le même temps, de superbe machine et de faire la connaissance de Jeje77 venu avec 2 potes.

Reconnaissance de la petite boucle du parcours pédestre et prise d'un gel ... il est temps alors de se placer, à 10' du départ, en 5 ou 6ème ligne ...


La course


CAP : 5.6 km :

comme souvent le départ est rapide mais je préfère m'accrocher au bon groupe de suite afin de ne pas me retrouver seul.
Un paquet de 7/8 gars est formé en tête alors que, à quelques mètres de là, nous (5) sommes en chasse-patate ... le cardio est haut (180 bpm / 90% FcM) mais suis rassuré en voyant le 1er km passé en 2'52 !!! 'Vache ....
Après correction sur PC des données GPS ce 1er kilo est bouclé en 3'13 ... bien plus réaliste mais tout de même trop rapide.

Les 2 autres kilomètres sont effectués à une allure beaucoup plus appropriée à ma condition du moment. Le groupe est toujours formé de 5 gars et me retrouve souvent en 4 ou 5ème position bien incapable de faire ma part de boulot ( 2ème km en 3'23 et 3ème en 3'30).
D'un seul coup je sens que nous ralentissons et que çà revient même de derrière .... nous entrons dans une partie moins roulante (jusqu'à présent nous étions sur bitume) et prends alors la tête ... malheureusement çà ne suit pas vraiment, je me retrouve donc seul et passe le 4ème km en 3'40.
Le 5ème km s'apparente à un parcours de cross avec un monticule à monter, une longue bande herbeuse en bordure de lac et un passage dans le sable (pfff terrible çà ..) - 5ème km en 3'38 avec quelques secondes d'avance sur mes loustics du début ... devant, à part un gars à distance respectable, c'est déjà bien loin ...


Temps : 19'13 (transition 22s)- 182 bpm de moyenne


Vélo : 23.6 km :

Pris pour habitude de souffler quelques secondes sur le vélo histoire de faire baisser le rythme cardiaque, boire un coup ... et là j'en ai bien besoin avant d'attaquer la partie que j'aime le moins ...
Je profite du passage d'un p'tit groupe pour me coller dans les roues ... mais ils roulent vite ces 3 gars, relancent fortement après chaque virage et suis irrémédiablement décroché ... au prix d'un gros effort où les cuisses brûlent, déjà, je recolle à chaque fois. En vélo encore plus qu'en CAP se retrouver seul, et ce d'autant plus quand le drafting est autorisé, promet un belle galère ...

Après quelques kilomètres je me sens mieux et prend à mon tour des relais. Nous avons le vent 3/4 arrière et filons à plus de 40km/h, cependant il nous faut tourner rapidement en tête car on se fatigue très vite. Nous nous entendons plutôt pas mal à 4 d'ailleurs ...

Les relais-cyclistes viennent alors nous rattraper ... seuls ils vont bien plus vite, impressionnant dans leur tenue ajustée, leur casque de CLM ... nous en choppons un ou 2 tout de même et "suçons" leur roue sur quelques hectomètres ...

Après 10km survient la 1ère "petite" difficulté ... une côte, parlons plutôt d'un bon faux-plat montant, qui me fait littéralement exploser ... je venais de prendre un relais appuyé, bien mal m'en ai pris, ne connaissant pas le parcours, car je me retrouve arrêté !! C'est dur, je décide de récupérer et d'attendre le groupe qui arrive derrière ...
Et je fais bien car désormais le vent nous est beaucoup moins favorable ....

çà devient alors du grand n'importe quoi où tout le monde est éparpillé un peu partout. Je tente de m'accrocher à une roue par ci par là mais çà ne tient pas. Ah c'est que c'est un métier le vélo ... !!

A 6 km de l'arrivée un peloton d'une vingtaine de coureurs arrive tel un TGV, je me colle tant bien que mal à l'arrière et là c'est de la folie ... çà file à plus de 50km/h et avec mon 48*13 je mouline comme un malade (faut vraiment que je change tout cela) ...
Je tiens pas bien longtemps et me retrouve à finir avec 2 compères. Une dernière grande descente où je flippe pas mal et c'est le retour dans Souppes ... un virage à droite mal annoncé par le signaleur m'oblige à poser pied-à-terre et à faire demi-tour (desolé monsieur de vous avoir engueulé ;-)) ... je rentre au parc à vélo en moulinant tranquillement histoire de faire bonne figure sur la dernière partie course à pied ...


Temps : 38'03 - 171 bpm de moyenne



CAP : 2.8 km :

Nous reprenons le parcours de simili-cross dans l'autre sens pour débuter cette derniere boucle. J'aperçois une bonne dizaine de gars à ± 100m devant tandis que je viens de laisser un de mes potes de vélo (victime de crampes) et qu'un autre arrive fort à ± 50m ...
Les jambes, même si après plus de 20 bornes sont moins légères, répondent pas trop mal (je ressens de moins en moins cet effet bout de bois) ... je me mets donc en tête de rattraper ces gars devant, c'est bien là l'essence de la compétition ...
Quitte à me mettre minable je veux donner tout ce que je peux sur ce "p'tit 3000m" (spécial Val' ;-) ...
J'en reprendrais seulement un seul alors qu'un de derrière me reprendra à 50m de la ligne .... sur le coup je suis déçu mais me rends vite compte que ce groupe de devant était essentiellement composé de relayeur .... un peu chiant pour s'y retrouver finalement ...

Temps : 10'27 - 180 bpm de moyenne


Un bon ravito à l'arrivée, papotage avec Jéjé (qui en a chié, malade qu'il était) et pliage du paquetage ...
Finalement j'attendrais une bonne heure et demi avant d'avoir les résultats et filer peu après le début de la cérémonie. C'est qu'il y a de la route pour rentrer ...

Ravi de ma place au scratch qui me permet de me situer, bien plus que le chrono lui-même, sur un duathlon somme toute assez relevé.
C'est bien là un des éléments à retenir de cette course outre le fait que j'ai de plus en plus envie de participer à des épreuves enchainées ... le côté ludique et fun du bazar sans doute ...


Scratch : 11ème/213 arrivants
Chrono officiel de 1h08'05


Merci à Philippe Mauffrey (Ivry Triathlon) pour les photos


Thread d'avant-course : http://www.courseapied.net/forum/msg/41368.htm

Site de la course : http://vcsouppes.ifrance.com/

XVè Athletic Club --> http://kwak.elfes.net/
Les ƒrogus --> http://www.frogus.net

Enzo

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net