La course à pied Les blogs courseapied.net : enzo

Le blog de enzo

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-09-15 08:13:31 : Triathlon LD Gérardmer (88) - 06/09/2008

Après 2 mois de préparation spécifique voici venu le temps de l'objectif triathlon de l'année 2008. Les quelques épreuves disputées depuis début juin (sprint, CDs, MD) ont été rondement menées et c'est donc plein de confiance que je me présente sur la course Open de l'European Championship LD Triathlon. Objectif : TOP 50 et boucler ce triple effort en moins de 7h30.
Pour info en 10 semaines de préparation j'ai réalisé:

- Natation : 62.5 km / 18h30
- Vélo : 1620 km / 60h15
- Cap : 673 km / 49h30

Pour être à l'aise sur la course à pied et bosser mon point fort j'ai suivi plus ou moins une préparation marathon m'obligeant à moins rouler (c'est moins chiant de courir que de rouler bordel !!!! ;-)). Pour la natation je n'ai joué que sur le volume, presque pas de travail spécifique, avec 3 à 4 séances par semaine pour 3 à 4 km chaque fois.
Cette prépa' s'est très bien passée. Seule une douleur à l'ischio gauche est venue dans les 10 derniers jours me rappeler que j'avais envoyé du lourd et qu'il était temps de passer aux choses sérieuses pour ensuite se reposer.

Parti le vendredi matin de Paris (la course a lieu le samedi) sous une pluie battante avec une partie des triathlètes de l'USCPCA RP dont Eric et LaPépite nous arrivons sur place sous un beau soleil. Le temps de retirer les dossards, de déposer les vélos aux parcs et de faire une p'tite mise en jambe autour du lac nous savons que, la météo radieuse pour le moment, n'est guère optimiste pour le lendemain. Ceci dit nous espérons tous vivre ce LD au sec .... certains se remémorent, sans une certaine angoisse, les affres du MD de Vendôme 2007 !!!!
Pasta-party et sommeil OK ! Enfin presque .... nous sommes en effet réveillés dès 6h00 du matin par un orage bien claquant. Le ciel est bas, les nuages léchent les "collines" environnantes et il pleut à torrent ... 'vache on s'rait mieux à rester au fond du lit !!!

J'enfile un GatoSport et un café et ressens quelques douleurs intestinales. Depuis 2/3 jours je suis dérangé mais pas au point d'en être inquiet .... le stress, le régime particulier (RDS) pré-compét' catalyse forcément les tracas du bide bien souvent présent chez moi d'ailleurs.
Bref c'est donc en toute confiance mais avec un p'tit énervement sur la météo que nous nous préparons. Nous sommes logés à moins d'un kilomètre du parc à vélo et décidons de partir en combinaison directement. C'est ce qui encore nous protégera le mieux de la pluie :-).
Un nouveau coup de stress cependant quand nous arrivons, le parc à vélo s'apprête déjà à fermer ... DAMNED !!! Nous avons juste le temps de gonfler à la hâte nos pneus, de scotcher la pompe à la barbare sur le cadre et de déposer les sacs de transition .... c'est le foutoir, j'vous raconte pas, alors que la pluie redouble d'intensité et que nous pataugeons gaiement dans ce qui ressemble à une flaque géante ... !!

Présent sur l'aire de transition 20' avant le départ j'ai le temps de nager 50m et de constater qu'on est bien mieux dans l'eau (18°C) que dehors (air 13°C). La course Elite et Groupe d'Age est lancée, 10' après c'est notre tour à nous, les Open, et je suis étonnement super confiant pour la nage ... Juste encore une appréhension quand je vois la masse se positionner au bord du lac. Là j'me dis que si je me fais chahuter et que j'angoisse dans l'eau les 4km risque d'être très long :-/


Natation : 4km

En 2ème ligne je suis finalement moins gêné que je ne le pensais, çà bouscule mais très vite chacun prend sa place. J'ai décidé, vu la longueur, de partir très calmement et de ne pas battre des jambes ou presque sur la totalité. Mon 1er objectif est d'arriver à la 1ère bouée (1400m) sans m'être rentré dedans ... et c'est le cas. Pour le reste du parcours j'essaie au maximum de tirer au plus droit, de virer au plus près des bouées et de choper les pieds d'autres nageurs. J'y arrive plus ou moins puisque je me suprends bien malgré moi à dévier allégrement de la trajectoire idéale. En effet me sentant à l'aise j'ai un moment nagé en 3 temps (comme à la piscine) au lieu de 2 comme souvent, pour ne pas dire toujours, sur une épreuve. De ce fait je n'ai pas regardé vraiment où j'allais et ai été obligé de revenir dans le sillage des autres ...
En tous cas même sans repère chronomètrique je sens que je nage bien, que je gère parfaitement au regard de mon niveau et que c'est tout bon pour la suite ..
Anecdote amusante : il pleuvait si fort que même dans l'eau je ressentais les énoooormes gouttes me taper dans le dos !!!!

A la dernière bouée, toujours aussi confiant, ayant rattrapé quelques bonnets blanc partis 10' avant (c'est toujours bon pour le moral) je me lâche un peu et tire un peu plus sur les bras et me mets à battre des jambes .... j’me dis qu'il faut commencer à chauffer les gambettes pour le vélo. Je me suprends d'ailleurs à visualiser ma transition et à remettre dans l'ordre tout ce qu'il y a à faire ...

Le pied sur la berge je sens toujours que j'ai fait un bon truc ... je n'ai pas la tête qui tourne et les jambes me portent parfaitement. J'espère croiser LaPépite et la cherche donc du regard ... comme prévu elle est là et m'annonce que je suis le 1er du groupe à sortir. J'lui demande, tout en montrant le poignet où elle porte sa montre, "Combien ??? "... elle a juste le temps de me dégainer un "1h05" en consultant sa montre... je lui montre alors le poing rageur en signe de grande satisfaction tout en me lançant intérieurement un grand "Yeesssss" !!!!
Et oui je visais au mieux 1h10 et pensais être plutôt vers 1h15 même si je savais que j'avais énormément progressé. Ici avec une distance qui est bien respectée je suis tout d'abord content que les heures passées à la piscine servent à quelque chose. Mais c'est surtout le fait d’avoir toute ma tête et pas du tout entamé qui me satisfait. Quand je repense à ces 1ers tris où même après 500m je sortais exténué de l'eau .... :-/

Bref malgré cette 1ère satisfaction (le temps officiel est de 1h07 ) je sais que le plus dur reste à venir. Je récupére mon sac bleu et m'engouffre sous la tente pour me changer ... m'enfin j'enlève juste la néoprène, enfile dossard, manchettes, chaussures, casques et mets mon coupe-vent sous la trifonction au niveau du haut du dos.
Je file au vélo et constate dès les 1er tours de roues que la roue avant couine ... pour une fois je ne peste pas et reste calme. La route est encore longue me dis-je et prends alors le temps de la retirer et de la réajuster. Je ressaye et c'est toujours pareil ... pourtant l'essaie de la veille était concluant !!! J'enlève à nouveau la roue, essaie d'être méticuleux en l'ajustant au mieux. Cà va un peu mieux et décide finalement de partir comme çà. Au bout de 100m je n'entendais plus rien, la route des Vosges est donc à moi maintenant ....


Vélo : 117 km

Il pleut toujours donc quand je m'élance pour 3 tours de manèges de 40 km (39 en fait donc 117 km au total) ... après 3 ou 4 kilomètres de ville la 1ère difficulté est déjà là. Il s'agit de la montée du Poli : 1.5 km à 6.6% de moyenne.
Inquiet d'emblée car je constate que je suis obligé de mettre le 39*21 voire le 23 sur les parties les plus difficiles. J'imagine alors le peu de marge que j'aurais quand je me présenterais avec 100 bornes de plus dans les pattes .... il n'y aura guère plus que le 25 pour me faire grimper ... !!!
Mais pour le moment j'ai d'autres inquiètudes, il faut que je gère l'alimentation .... en haut du Poli je ne prends rien, juste un peu d'eau. Je décide de voir en haut du prochain col (celui des Feignes) ce qui me fera plaisir.
Maintenant bien chaud (façon de parler, hein ..) je prends la position aéro (à revoir d'ailleurs vu les photos .. suis trop en arrière) et çà balance bien dans les descentes et faux-plats !!!!! Le col des Feignes : 3km à 5.8% est très bien passé sur le 39*21. En haut je prends finalement un gel.
La suite toujours aussi rapide: la route bien que glissante est parfaitement rassurante puisque bien large et bien propre. Preuve en est, je ne suis pas un casse-coup, j'ai vraiment peur dans les descentes, et je descends sans risque à plus de 70km/h ... j'imagine que pour les plus doués descendeurs on peut aller jusqu'à 90km/h.
Le dernier col, après une longue descentes vers La Bresse, est celui de Grosse Pierre : 6km à 5.3%. Là encore pas de soucis particulier. En haut avant de redescendre sur Gérardmer je pense à nouveau à m'alimenter ... seul hic je commence à sentir le froid me tomber dessus.
Dans la descente je me refroidis franchement et décide donc à l'issue du 1er tour, bouclé en 1h20 (pile-poil le tempo voulu), d'enfiler mon coupe-vent ... de suite je sens un mieux. Seulement j'ai l'impression que c'est un peu tard, je suis bien trempé et sur le vélo ce n'est jamais bon ..
En haut du Poli (2ème tour) j'ai souvenir, après le ravitaillement, avoir ressenti à nouveau des douleurs intestinales ... elles ne me quitteront plus !!! Je laisse tomber alors les gels (car à chaque prise çà va moins bien côté ventre) pour m'alimenter au Coca et Bananes. C'est pas le top mais j'arrive à conserver le rythme.
Le 2ème tour est réalisé en 1h22, toujours plus ou moins dans le rythme mais suis réellement inquiet par mes problèmes de ventre et ce d'autant plus que je suis transi de froid désormais ….
Là j'avoue que l'abandon me guette, mentalement c'est très hard car on s'dit que derrière faut encore courir ..... 30 km !!!

Les 3 derniers cols sont un véritable calvaire. Tout à gauche, bloqué à 9/10 km/h je me sens complétement vidé, sans aucune force et avec une envie terrible de me retrouver peinard dans un "lieu d'aisance" :-/ .... je serre les dents donc, mais pas que ....;-)) ... et me dit de tenir au moins jusqu'à la fin du vélo. Là je verrais si je suis capable de courir.
Bien heureux d'arriver au sommet de Grosse Pierre je descends une derniere fois sur Gérardmer et constate sur le dernier tour que je perds 15' .... c'est un moindre mal !! Par contre mes espoirs de faire moins de 7h30 s'envolent ... déception ...

Course à pied: 30 km

A T2 après avoir récupéré le sac rouge j'enfile mes runnings et file de suite aux toilettes ... c'est une délivrance, forcément ...
A ce moment là je me dis que même si les -7h30 ne sont plus possibles je vais essayer de "taper" un temps sur la course à pied, c'était également un de mes objectifs "secrets" .. me rapprocher le plus possible des 2h soit du 15km/h. Ambitieux mais réalisable selon moi ....
A pied donc, je retrouve des jambes dès le début. Le 1er tour (4 boucles de 7,5 km au total) est bouclé à plus de 15km/h et avec une aisance cardiaque "indécente". Je suis bluffé de pouvoir courir à cette vitesse tout en étant aussi bien cardiaquement. Au niveau jambes je suis agréablement surpris car elles répondent comme je le souhaitais .....

Seulement il faut bien s'alimenter et dès la reprise des gels je suis rattrapé, à l'entame du 2ème tour, par mes maux de ventre. Là çà me donne un sacré au coup au moral .... je serais finalement obligé de m'arrêter 3 fois aux toilettes !!!!! A partir de là j'ai à nouveau les jambes coupées comme lors d'une bonne gastro ....
Je croise Eric, Lolo & LaPépite et n'ai pas vraiment le coeur à la fête et à plaisanter avec eux ..... le plaisir n'est plus vraiment là, je ne me bats plus contre le chrono mais contre les éléments extérieurs et ce foutu bide ...
Sur la fin j'ai l'impression d'être en footing et le chrono final de 2h13 ( 2h17'46 avec T2) accentue mes regrets. Car finalement il s'agit là du 43ème temps, il y avait la place d'aller chercher un truc comme 2h05 voire moins et de faire un TOP 10 sur la CAP. Vraiment dommage ….



Dès la ligne franchie c'est donc la déception qui prédomine même si je suis tout de même assez content d'avoir été au bout :-) Dans un 1er temps je prends soin de bien me réalimenter avec spaghetti Bolo' et pizza ;-))) ... j'ai une envie irrésistible de manger chaud et salé et ce même si nous sommes obligés de manger dans le froid, dehors sous les bâches.
J'irais ensuite au massage et profiter d'une bonne heure d'étirement au niveau de l'ischio qui s'est fait un peu sentir à vélo ....
C'est là aussi que je rends compte que finalement je n'ai bu qu'1,5 l sur le vélo. Vraiment trop peu !!!! .... avec le froid nous n'avions pas forcément soif mais la déshydratation existe bel et bien. Les maux de ventre et le coup de mou sont sûrement aussi dû en partie à cette mauvaise gestion de l'hydratation.

Finalement 79ème en 7h48 et vu les conditions pas évidentes on va dire que ce premier « long » est plutôt une réussite. Pointant du doigt ce qui n’a pas été j’essaie aussi de positiver pour une fois …. Je vais sûrement en faire encore beaucoup d’autre, et là, avec un peu plus de chances, il y aura sûrement moyen de faire bien mieux … !!!

nb: LaPépite et son Team Pépite Boy's ont fait 3ème sur le relais mixte et empoché une belle prime. Un chrono de 2h32 pour elle sur la course à pied. Elle est capable de mieux faire mais avec 2 côtes cassées il y a peu c'est un sacré exploit déjà ….




A venir :

- Levallois - Honfleur le 13/09 : cyclo de 208 km --> OK réalisé avec 227 km finalement en 8h15
- marathon La Rochelle le 30 novembre  big objectif CAP



Classement scratch: 79ème/ 541 arrivés - temps 7h48'08

Site http://www.triathlondegerardmer.com
Résultats http://www.chronorace.be/web2/Files/2923.pdf

- Natation : 1h07’38 - 165ème temps
T1: 5'26

- Vélo : 4h17'17 - 142ème temps
T2 : 4'40

- Course à pied : 2h13'06 - 43ème temps

Les réactions

Par duduche, le 2008-09-15 08:43:09
La météo ne t'as pas était favorable pour l'objectif fixer. Bravo l'ami.
Bon marathon à la Rochelle.
duduche

Par , le 2008-09-15 09:09:49
Les Vosges début septembre la météo rarement au top dommage de faire à cette épôque ce tri

Par L'Castor Junior, le 2008-09-15 09:11:22
Dis donc, champion, ça sent bon un prochain Ironman, non ?
car, avec une hydratation plus conséquente en vélo, nul doute que tu évacueras les soucis rencontrés en course à pied. Et là, ça pourrait faire très mal !

Par J2C, le 2008-09-15 09:26:44
Tu avais déja testé d' identiques conditions à Annecy ! Ton CR me permet de t' adresser un salut amical et mes vives félicitations pour ce LD. A bientot

Par rick12, le 2008-09-15 10:40:20
Embrun en 2009...?

Par al, le 2008-09-15 10:48:00
bravo ! Super CR !

Par Stefun, le 2008-09-15 12:12:16
Enzo, jusqu'ou iras-tu ? A chaque fois des objectifs et des exploits plus impressionnants. Ca fait rêver de tels CR , même si les conditions étaient très dures. Bravo ! C'est pour quand l'IronMan ? Au plaisir de te Voiture à la Rochelle.

Par Barbie, le 2008-09-15 12:12:46
Nous n'avons qu'un point commun : les manchons pour la course à pied. Je suis toujours totalement ahurrie quand je lis ce type de CR. Mais où trouvez vous la force en vous pour faire ça ? Bon par contre faut reconnaitre que ça fait des jambes de Dieu Vivant le triathlon... Enfin moi je dis ça...
Barbie

Par Stefun, le 2008-09-15 12:14:17
au plaisir de te voir à la Rochelle.

Par l'AB, le 2008-09-15 12:33:00
Bravo, c'est un mot faible compte-tenu de l'effort qui à mon sens relève de l'exploit.
Mais vraiment et quand même : bravo.

Par Snoopo, le 2008-09-15 13:15:06
Bravo! C'est impressionnant.
Ça m'inspire.
@+

Par Oliver, le 2008-09-15 13:26:34
Bravo M'sieur ! Et bonne chance pour ton marathon !

Oliver

Par brubru, le 2008-09-15 14:05:38
un seul mot me vient :
Whouahou !!!!
c'est super, Enzo, bravo
A+
Brubru

Par Bobi, le 2008-09-15 15:18:30
T'inquiete Enzo, on annonce du beau temps à Nice,... en juin 2010 ! :p

Par yannnn, le 2008-09-15 16:42:22
7h48 d'efforts d'une telle intensité, dans un tel contexte : pfiouououou, c'est vraiment sublissime... bravo bravo bravo l'athlete!

Par Le Philou, le 2008-09-15 16:51:31
Super Enzo, grand bravo même s'il y a un peu de déception. Le marathon à coté semble presque petit et puis tous ces ennuis de mal de ventre, j'ai également testé, c'est terrible...
Voilà une belle épreuve de courage, à bientôt et aussi RDV à La Rochelle pour faire pêter un super chrono peut-être en groupe si les conditions le permettent !

Par Doumé, le 2008-09-15 21:20:57
Bravo Enzo.
Très très fort vu les distances à parcourir et les conditions, heu... pas faciles...

Par runningmike, le 2008-09-15 21:34:55
Belle course et excellent chrono. Malheureusement je n'ai pas eu trop le temps de te voir, tu as du me doubler dés le début du vélo.
Mickael (http://runningmike.canalblog.com)

Par Brinouille, le 2008-09-16 07:27:48
Et ben quand même tu l'as fait !!!! : )

....bon ok tu as l'air un peu fatigué à l'arrivée ! ; )

ça ne m'étonnes pas trop que tu aies un peu de déception sur cette distance : avec tous les paramètres à gérer, et les quasi-ingérables (maux de ventre et réserves énergétiques) ça ne peut pas se donner du premier coup une distance comme ça, même pour une machine de compet comme toi ; )

désormais tu pourras "ajuster" tes temps et ne pas reproduire ton erreur d'hydratation
...sur une plus grande distance ?
héhé si tu fais l'Iron-man de Nice moi je descend ! (j'ai toujours voulu le voir en plus, ça tomberait bien)

Par Enzo, le 2008-09-16 09:25:33

Merci à tous ... ;-))

Deux p'tites choses à dire par rapport aux réactions :

--> il n'y a rien d'exceptionnel vous savez .. tout le monde peut y arriver à faire un LD voire un IM .. Il faut la volonté bien évidemment mais aussi une disponibilité pour atteindre un volume de préparation conséquent. C'est tout ... ;-))

--> Oui, il y aura IM en 2009 ... l'envie est bien présente !! Pas Embrun (pas le niveau pour le moment), pas Roth, Zurich, Klagenfurt (déjà full), pas Nice (c'est prévu pour 2010) ... je lorgne du côté de ... Cambrai. Si, si 1ère édition du Ch'triMan le 30/08/2009. Sinon Lanzarote aux Canaries me botterait bien ...

Par rick12, le 2008-09-16 12:04:51
Enzouille, t'inquiétes pour le niveau à Embrun!
Comme tu dis c'est qu'une question de disponibilité.
Si tu finis dans le top 20% à Gerardmer, t'arrives dans le top 20% à Embrun sans probleme....mais avec plus de souvenirs!
Crois en mon experience....(4 X Embrun finisher). Roth, facile, tres plat, tres ennuyeux, ça parle Allemand partout...! Zurich, pas autant qu'Embrun mais assez hard aussi!

Par LINDA, le 2008-09-16 14:27:56


Grand bravo, vraiment même si comme tu le dis, tout le monde peut y arriver en y mettant les moyens..d'ak, mais je dis quand même c'est balaise, surtout lorsque tu rencontres des problèmes pendant la courses, il faut ajouter la gestion des douleurs avec tout ça!!

J'adore la photo tout sourire puis les visages fermés!!!
Sûre que tu frises l'IROMAN, en tout cas tu en prends le chemin.

J'en profite pour saluer Eric et La Pépite.

LInda

Ps : ha oui, superbe photo où tu es en gros plan sur le vélo avec la transpi et tout sourire..ça en dit long sur le travail pendant l'effort.

Par Heidi, le 2008-09-16 19:39:34
Un coup je ferai ma curieuse et te poserai des questions sur ce LD de Gérardmer, qui me tente depuis un moment...
PS IM Zurich 2009 complet

Par Robin, le 2008-09-17 08:15:42
Un régal à lire comme toujours, on rêverait d'y être. Ne sois pas déçu, Je crois que tu peux même être assez fier *)

Par ouganda, le 2008-09-17 13:54:26
tu sais pointé du doigt tes "erreurs" donc tu ne peux que progresser...

Par L'Castor Junior, le 2008-09-17 17:19:00
Re,
Pas bête le Ch'tri Man. Sacré programme en tout cas, car l'enchaînement des trois sports en versions longues reste un beau challenge.
On suivra ça avec attention !

Par Mara, le 2008-09-18 11:12:07
Bien le LD dans ces conditions, mais les moches pompes avec la tenue grosse grosse faute de gout LOL!

Par La Pépite, le 2008-09-18 11:25:02
SUper récit comme d'hab!! ;-))
L'effort, la tension,la concentration et le mental qu'il faut pour ne pas se laisser entamer par la météo de M....qui a sévi toute la journée,tout ça est bien palpable quand on assiste comme moi à cette épreuve en spectatrice avant de se lancer pour faire "seulement" les 30 Km de CAP .... quand on vous voit arriver à vélo, on se dit qu'il en faut de la volonté pour se motiver à aller enchainer 30 bornes sous une pluie battante, après avoir passé déjà + de 4h à vélo sous la flotte ....
Chapeau les gars, c'est un exploit en soi de l'avoir fait jusqu'au bout, et pour toi, pour une 1ere sur cette distance, avec un beau chrono malgré tout en dépit des conditions ... alors je t'en veux pas dze n'avoir pas eu "vraiment le coeur à la fête et à plaisanter avec eux ....." lorsqu'on s'est croisé en CAP alors que tu terminais et que mes encouragements ont été salués par un geste rageur qui voulais dire "ferme-la!" ;-)) ...allez je sais ce que c'est quand on, est mal !!
n'empêche que je trouve que tu as fait un beau truc, compte tenu des conditiosn et tout et tout, qui couronne ces mois d'entrainement intenses et rigoureux qui sont le secret de la réussite. Encore Bravo Mister Enzo ( et merci pour le clin d'oeil ! et RDV aussi à La Rochelle Copain

Par Jedi, le 2008-09-18 18:49:34
Wahoo ! Quand je lis tout ça je me dis que j'ai beaucoup de chemin à parcourir. Faudrait peu être que j'essai un jour, pour commencer, un triathlon "découverte" ou "sprint". En tout cas c'est très bien que tu aies terminé même si tu espérais finir plus vite. L'avantage, sans doute, d'aller moins vite que prévu la première fois, c'est que la prochaine fois t'as des chances de battre ton record... puis après tu fais une méga-teuf ! :-)

Par ric69, le 2008-09-18 21:50:35
ça commence à faire un peu long. Sur la nat, pourquoi 4000 vu que sur les IM, ça dépasse pas 3800. Mais la vraie difficulté c'est cette fichue météo qui a pourri la moitié des courses de la saison. En tout cas, pas de quoi être déçu, la LD c'est un poil plus délicat à gérer que les CD.
Bien joué pour une première. Lanzarotte a pas la réputation d'être facile mais ça sort de l'ordinaire.
A+
A+

Par floflo, le 2008-09-19 08:24:35
C'est toujours un grand plaisir de te lire..

Par Narbé, le 2008-09-21 21:38:49
Salut enzo,
Je ne t'avais pas encore félicité pour ce Truc ENORME, donc je répare cet oublie. Bravo mon pote, j'ai 1 ami qui a fait également ce Triathlon, je vais lui envoyer le lien de ton Compte-rendu, il va être sur le cul !!!!
@plus, Narbé.

Par mielou, le 2008-09-25 16:45:31
cherche pas d'excuse enzo...
tu as voulu être triathlète, tu assumes !
bonjour à ta tribu
et à l'occasion de te croiser sur une course de panam
amicalement

Par Colimaçon, le 2008-10-11 19:35:21
Salut Christophe. Je viens de re-découvrir ton blog. Que de chemin parcouru depuis tes débuts en tri qu'on avait suivi il y a quelques temps déjà. Tu m'as fait halluciner avec tes problèmes de bide qui, même s'ils ont nuis à ta performance scratch n'ôtent rien à tes capacités intrinsèques! Objectif Embrun ou Nice n'année prochaine? ;-)
A peluche
Coli

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Parcours natation : 4km


Parcours Vélo : 39 km


Profil parcours vélo


Parcours Course à Pied


Ambiance déliiiire : remarquez la qualité du papier peint ;-)


... là on vient d'apprendre qu'il va pleuvoir toute la journée ;-))


Mise à l'eau


Avec Lolo et Christian


Nicolas, Lolo, Christian et Eric à 5' du départ ...


çà c'est une tête pleine de confiance ...


Départ course Open ...


KM 12


KM 12 toujours et déjà bien humide .. !


KM 80 : c'est moins là joie déjà ... il reste un tour de vélo et le bide fait bien mal :-(


Départ course à pied ...


KM 16


KM 17


Enfin ...


Les 5 billets précédents

2008-07-31 09:16:58 : Triathlon vert Grez/Loing (77) - 27 juillet 2008 - 24 photos - 0 réaction

Superbe épreuve, dans un cadre qui ne l'est pas moins ... c’est en « équipe » donc que nous nous rendons tout au sud de la Seine-et-Marne …

Reconnaissance du parcours VTT avec Sedef et Anne : celle-ci fût bien appréciable (je dirais presque décisive) et à éviter de se faire pièger lors de la course.

Me concernant une natation aux avant-postes ( ..çà m'change , tiens ) ... juste vu un gars qui se détachait sur la droite et senti des gars qui me chatouillaient les pieds ... 2ème à la bouée (± 300m) où çà frotte un peu et c'est le retour (plus pénible) où nous nous retrouvons en paquet derrière le meilleur nageur bien détaché.

Une T1 pas top (comme d'hab') et j'enfourche le VTC pour 16 km ... suis 2ème puis 3ème en court de route. Avant la passerelle et « le portage de vélo » je repasse le Ian Thorpe de Grez/Loing et me retrouve 2ème. Derrière c'est une longue ligne droite bien roulante qui me permet de revenir sur le 1er (avantageux ici le VTC) ... je reste 10" dans ses roues puis le dépasse.
Nous sommes tous les 2 et à l'approche d'un nouveau sous-bois mon accolyte tergiverse un peu, connaissant le parcours je maîtrise mieux l'enchaînement et me détache .. en tête donc à l'issue du 1er tour vélo ...
Dès l'entame du 2ème tour je me fais reprendre par 2 fusées, impossible de suivre sur ce chemin où nous sommes à + de 30km/h mais où mon VTC ne fais pas le poids, je suis littéralement balladé sur le vélo, les pieds perdent même souvent le contact avec les pédales .. :-/

Ensuite j'arrive à garder ces 2 gars en visu. Et ce malgré le fait de ne pouvoir descendre sur un rapport adéquate (je mouline) la faute au terrain qui a bougé le dérailleur arrière !!
Ceci dit je trouve que je m'en sors pas mal avec ce vélo (je suis venu ici en connaissance de cause) ... et compte sur la course à pied pour refaire mon retard.

T2 pas trop mal avec un retard de 10 à 20" sur les 2 premiers. Je pars très vite et reviens visuellement très fort. Au bout de 300m j'ai repris un gars, le 2ème est beaucoup plus costaud mais je pense en toute quiètude revenir sur lui.
Je prend donc un rythme de croisière histoire d'en garder un peu tout en revenant doucement. Je compte accélérer sur la 2ème moitié (après 10' de course en fait ...) et ce que j'essaie de faire et là rien à faire !!! C'est le couac, impossible de passer la vitesse supérieure, je suis en sur-régime ... je reperd même du terrain dans le dernier kilomètre ...

Bref je passe la ligne un peu déçu du coup. Je me devais de revenir en cap ... 18'35 sur 5km c'est pas terrible ... à Cadarsac y'à 2 semaines je faisais 17'54 dans les mêmes conditions.

La suite est bien sympa, baignade rafraîchissante dans le Loing à ± 20°C ... que du bonheur ... !!

Mention spéciale à :

- Anne qui finit très bien et fraîche dans un temps super correct
- Brinouille pour sa natation de folie
- N10 pour sa place plus qu'honorable !! y'a du potentiel ..
- Sedef pour sa na.... non j'déconne ... pour son temps en CAP du tonnerre !!
- Pépito & Fred pour leur accompagnement & encouragements !!!!


Chrono 1h03'35
2ème/85 inscrits

- Natation (± 500 m) : 10'04 (inclus T1) – 2ème temps
- VTT (16 km) : 34'56 (inclus T2) - 5ème temps
- Course (5 km) : 18'35 - 2ème temps

2008-07-31 08:25:34 : trail Côte de Bourg (33) - 14 juillet 2008 - 1 photo - 0 réaction

Pas ma tasse de thé mais pris du plaisir sur ces 25km à travers le "pays" de Bourg/Gironde … Course d'enfer donc au milieu des vignes, avec du dévers, des côtes, des descentes (mes quadriceps ont souffert les 48h suivants ) ... mais un beau et grand soleil et une belle ambiance .. !!!

Parti dans le groupe de tête j’ai longtemps occupé la 3ème place avant de craquer sur le dernier tiers de course … rattrapé par 3 concurrents je me bat sur le dernier km pour reprendre Vincent Renouf (déjà ensemble sur le semi du Cap Ferret) dans la dernière ligne droite.
Cerise sur le gateau : une arrivée en même temps que ma belle alignée sur le 14km et, pas le moins important, une caisse de Côte de Bourg 2000 et 2005 en prime (sûrement pas les années les plus dégueu’, hein … héhé !!)



Chrono : 1h37’33 – 25 km
5ème/ 133 arrivants
2ème /37 SEH

Les résultats :
http://www.courir33.net/somres2008.php

2008-07-31 08:20:14 : Triathlon Sprint Cadarsac (33) - 13 juillet 2008 - 5 photos - 1 réaction

… une natation (750m) sans souci mais sans éclat non plus. Il me semblait être sorti pas loin de la tête mais les résultats montrent qu'il y en avait tout de même pas mal de gars devant moi :-/
Un « super 22km » à vélo pour un 7ème temps. Pas étonnant vu le profil très roulant avec seulement une bosse de 3% de 2 km à passer deux fois. Envoyé du 53*15 la plupart du temps à 100 RPM çà avance grave ... çà confirme que j'ai plutôt un profil "rouleur", plus de mal quand çà grimpe alors que c'est ce que je préfère (faudrait ôter les Spinergy aussi, handicapante en montagne - ie Annecy )
Une CAP de 5100m pas gêgêne en 17'54 ... le temps est pas si crade mais faire un 5ème temps en ± 18’ alors que c'était tout plat comme j'aime, bof, bof . Attrapé un point de côté à mi-course mais bon çà explique pas tout …

Chrono : 1h06’20
9ème/124 arrivants

Natation 750m : 13'09 – 32ème temps
Vélo 22km : 35'16 – 7ème temps
Course à pied 5.1km : 17'54 – 5ème temps

Le site :
http://samtriathlon.over-blog.net/

Les résultats :
http://samtri.garestou.free.fr/cadarsac_sprint_2008.pdf

2008-07-16 11:12:37 : triathlon CD Annecy (74) - 06/07/2008 - 31 photos - 0 réaction

Et oui encore une épreuve. Normal, c’est la 1ère vraie saison et il faut (enfin j’ai plutôt envie) acquérir rapidement de l’expérience. Sachant que le XL de Gérardmer début septembre sera l’objectif principal j’essaie de participer à un maximum d’épreuve courte histoire de se préserver tout en bossant en spécifique.

En route donc pour Annecy et son lac, ses montagnes … un spot magnifique pour le triathlon en somme.

Grâce à F@bien qui m’aidera grandement pour la logistique (transport du matos, hébergement …) je suis dans des conditions idéales pour ce CD.


Un footing de 45’ le samedi matin avec Fabien, quelques bornes à vélo afin de tester le vélo sortant tout droit de chez le vélociste (merci à Krusti pour la précieuse aide !!) et tout est OK.
Le climat est lourd et orageux, quelques gouttes tombent … ce sera rien à côté de ce qui nous attendra le lendemain.


Orage, abats d’eau et ciel bien bas sur le lac d’Annecy et le Paquier où est installé le parc à vélo. Ce n’est franchement pas la joie ….


La météo est dantesque donc, et la natation bien foirée sur le coup .... (136ème en 26'04 et T1 2'27 - 225ème tps !!) .... beaucoup de monde à la 1ère bouée et sous le pont des Amours sur la fin du parcours. Je me suis revu comme lors des premiers essais sur triathlon à avoir des angoisses … j’ai même du brasser une vingtaine de mètres à l’approche de la 1ère bouée tant j’étais à la limite de la rupture.
En tous cas l’eau du lac est d’une limpidité incomparable. Ce n’est pas en rajouter que de dire que je me serais cru à la piscine …


Un vélo en 1h24’08 pour 43km (59ème temps ) et avec de belles frayeurs dans la descente. Jamais eu aussi peur sur un vélo, heureusement que le vélo venait d’être révisé et que j’avais des freins au top, failli faire des tout-droits à 2/3 reprises :-/ .

Pas à la fête dans la montée de 12km du col de Leschaux mais paradoxalement c'est ce que j’ai le plus aimé … l’effort est intéressant …

.. en tous cas ce parcours est magnifique. Rien que pour çà content d’être venu .. !!


Une course à pied bien plate comme j'aime, et couru toujours sous la flotte et le vent, avec un très bon chrono au final (35'59 - 11ème temps) mais pour être précis faut savoir qu’il manquait 300m à leur 10 bornes. Donc suis sur des bases de 37’ … c’est tout de même très très bien, moi qui depuis longtemps veut courir à 16km/h (37’30 au 10) sur CD. Là j’suis allé au-delà de mes espérances … en tous cas mon objectif pour Gérardmer sera de courir à cette allure … sur 30 bornes !!! Ambition, ambition …

Donc finalement ce CD est bouclé en 2h30’29 - 38ème au scratch.
Le vainqueur est A.BRUKHANKOV, un russe de 21 ans qui ira à Pékin ... bien content d'avoir la possibilité d'être sur une même épreuve que de tels athlètes.





Ravi d’avoir croisé un autre JCC lors du podium. A une prochaine … ;-)

Un grand merci à Stéphanie et F@bien pour leur accueil.





http://www.annecy-triathlon.com/fr/triathlon-annecy-resultats/pdf_resultats/2008_detail.pdf

Scratch : 38ème/563 arrivants – temps : 2h30'29

NATATION : 26'04 (136ème temps)

VELO : 1h24'08 (59ème temps)

CAP : 35’59 (11ème temps)

2008-06-10 20:31:47 : triathlon CD Enghien (95) - 08/06/2008 - 4 photos - 2 réactions

WE libre finalement et inscription de dernière minute sur ce CD qui devait en toute logique être au programme 2008.
C’est un classique du triathlon de la région Parisienne et, après le promo de l’année dernière, me voici donc dans la course de l’après-midi, celle des « plus grands » ;-)

Après avoir effectué un p’tit tour en tant que spectateur-reporter le matin sur la course du Château de Vincennes je pars vers midi en direction du 95. J’y retrouve Yoyo78 et un pote à lui …il est stressé et on le serait à moins en pareil condition.
Ce n’est pas rien de débuter le tri sur un CD et qui plus est sur celui d’Enghien. Nous discutons 5’ à l’entrée du parc à vélo juste après s’être fait « marquer » … tiens j’aurais THE numéro, celui de la Capitale des Gaules ;-)) Fallait que çà tombe sur moi, tiens …

Préparation lente et tout en concentration, vérification par deux fois de tout le matos … je suis agacé par ce support-vélo qui est tout bancale :-|
Après quelques discussions ci et là avec notamment David de PSA j’enfile ma nouvelle néoprène BLUE SEVENTY. Par rapport à mon ancienne (faite pour le windsurf dont j’avais coupé les manches) elle est à manche longue et surtout faite pour le tri. Elle est toute lisse (paraît que çà glisse mieux) et possède des épaisseurs différentes pour bouger convenablement …
Autant je ne suis pas si inquiet de faire 1500m (tiens çà change … !!) autant je ne suis pas rassuré par ce nouvel habit tant je me sens comprimé.
Une fois dans l’eau et quelques mouvements de crawl je suis cependant à l’aise, l’inquiètude disparaît …

Natation

Nous sommes à 5’ du départ et là avec un culot mal placé je décide d’aller me foutre aux avant-poste, un peu sur la droite, juste derrière les bonnets rose des filles … me sens plus en confiance sûrement. Je n’ai pas franchement le temps de tergiverser, heureusement d’ailleurs ….
A peine lancé je file pleine balle, contrairement à d’habitude, et vais à la bagarre … je me sens bien, pas angoissé et me fraye un chemin au milieu de ce bordel.
Disons qu’au bout de 200m (à la louche) je me calme un peu et rentre dans le rang pour adopter un rythme plus adéquation avec la distance à parcourir.
J’essaie de m’appliquer en poussant bien sur les bras mais en ne battant pas des jambes.
Jusqu’au bout j’aurais cette attitude tout en essayant de tirer au plus droit, et çà c’est pas facile … incroyable comme on peut « dériver » si on fait pas gaffe.

Sans avoir de repère chronométrique la 1ère chose que je demande en sortant de l’eau c’est le temps … malheureusement je dois mal baragouiner car on ne me comprends pas.
En fait j’aimerais juste me rassurer (car eu l’impression de nager pas trop mal) et partir de ce fait avec une confiance supplémentaire sur le vélo.

Vélo

Une nouvelle fois c’est une transition merdique. Pas de problème pour courir jusqu’à mon emplacement tout en enlevant le haut de la combi, par contre après çà se gâte … je cafouille à mettre chaussures, casque, lunette … j’ai aussi ma pompe vélo à mettre dans la poche arrière et je n’y arrive pas. Bref c’est le bordel … !!!
Pour couronner le tout j’ai un mal de chien à retirer le vélo de son support et quand j’y parviens enfin je constate que j’ai déraillé  … je ne peux m’empêcher de gueuler un bon coup tout en remettant tout en place …

Passablement énervé je pars assez vite, m’hydrate de suite et enfile mes wristband afin de protéger les poignets sur l’aerobar. Assez roulant sur 6 ou 7 kilomètres avant la boucle (X3) de la forêt de Montmorency et sa côté de St Prix j’en profite pour me mettre bien en position aéro.
Après seulement 3 km premier couac vélo … sous l’effet fracassant d’un nid-de-poule ma selle se casse sur le dessus. Grrrrr … !!!
Ce n’est pas vraiment gênant, je sens juste un affaissement sous la fesse droite. Non là où çà devient problématique c’est que la fente résultante dans le carbone permet à la trifonction de venir se pincer dedans .
Impossible de me lever de la selle, je suis littéralement scotché (au premier sens du terme) … j’en crois pas mes yeux, c’est un truc de dingue tout de même.

Bref pour le moment je décide de continuer ainsi et de voir si la côte de St Prix peut se monter en force, en se passant de me mettre en danseuse … en fait je la connais pas, juste entendu parler et paraît que c’est du costaud …
Et en effet c’est balèze, je me fais d’ailleurs surprendre à la corde du 1er virage droite, obligé d’aller « à gauche toute » in extremis côté vitesse … j’suis vraiment emmerdé à ce moment là de ne pouvoir lever mes fesses.
La 2ème partie de la côte, après un répit de 200m dans le village, est plus hard et là je n’ai pas le choix que de monter en zig-zag  ….là encore je peste de devoir me faire aussi mal aux jambes pour cette connerie de selle.
Sur la partie descendante j’essaie, en vain, de me « décoincer » … je suis en rage car, pensant toujours avoir fait une bonne nage, je constate que je reprends encore quelques places aussi en vélo, et avant la CAP, moins point fort, c’est assez top.
Je décide donc de repartir fort et de reporter à plus tard la résolution de cet incident.

Sur la fin de la 1ère boucle, là où lancé à plus de …. Houlaaaa viiite … je me prends un nouveau nid-de-poule. Là c’est moins marrant, tiens … je manque de chuter. Fort heureusement va-t-on dire c’est mon compteur de vitesse qui en fait les frais …
Suis donc obligé de m’arrêter, de rebrousser chemin et d’aller rechercher mon bien au milieu de la chaussée … et là en l’espace de 30s c’est hallucinant le nombre de triathlètes qui déboulent.

Même bien énervé je décide finalement après ce 2ème couac de lever un chouille le pied. Apparemment ce n’est pas mon jour en vélo et mieux vaut se la jouer cool.

2ème tour fait donc davantage en-dedans, toujours St Prix et la côte montée en force …. Le 3ème ne pourra pas se faire ainsi.
Je décide donc de trancher dans le vif … obligé d’arracher la trifonction à l’entrejambe, de toute façon je vais bien devoir quitter ma selle à T2, j’ai pas le choix !!
Sur le 3ème passage je peux donc me mettre en danseuse et là je constate que c’est bien plus aisé !!

Sur la route du retour au parc j’emmanche sévère sur ce faux plat descendant, c’est assez grisant même si je sais pertinemment que je ne rattrape pas tant de secondes que cela mais faut bien évacuer la tension.

Tenté la veille je décide sur T2 de faire une sortie « comme les vrais » : déchausser sur le vélo et passage de jambes du même côté. Tout se passe nickel … ouffff


Course à pied

Dès le début les sensations ne sont pas là, les jambes ultra-dures sont là pour me rappeler que j’ai pas mal enchaîné ces derniers temps. La récupération est donc moins bonne …
A ce moment là je m’en veux d’être sorti la veille avec les copains en Vallée de Chevreuse … clair que les 100 bornes effectuées laissent des traces.
Ceci dit je relativise très vite car l’Objectif est pour plus tard … là ici je m’entraîne, même sur ce CD, et accumule de l’expérience.
Alors je continue mon p’tit bonhomme de chemin et constate que, même n’étant pas si bien, je reprends du monde.
Sur la fin de la 1ère boucle j’ai également un coup de moins bien mental … je dois vraiment me faire violence pour continuer sur ce rythme.
Là encore c’est un signe qu’il faut se reposer, le mental c’est important aussi …. ;-))

Sur l’avant dernière ligne droite j’ai 3 gars en point de mire. Dernier challenge de l’après-midi, aller les chercher ….
C’est Ok avant le demi-tour final même si j’ai sprinté trop vite pensant que le 1er passage sous l’arche sonnait le glas des hostilités :-/

Aucun chrono à l’arrivée, je ne sais donc pas où j’en suis … c’est donc la déception qui prédomine dans un 1er temps avec ce vélo du tonnerre ….Arggggghhhhh ….
Puis tout est très vite oublié en discutant autour de moi et en voyant que je ne suis pas qu’à une trentaine de secondes de la lauréate : Julie Gigault.
Sur mes 1ers essais dans ce sport j’étais vraiment loin d’elle, là je vois que je suis dans ses pattes et que sans les ± 3’ de perdu en vélo je terminais devant elle. On se console comme on peut …

Avant de partir je suis tout content de pouvoir consulter les résultats. Paradoxalement, car c’est là que j’ai le moins bon classement, je suis Hyper-Heureux pour mon temps en natation : 24’19 !!!
C’est tout de même 4’ de mieux que mon dernier CD à Bergerac, pas rien !! merci la combi ..


Bon maintenant ce sera :

- Bordeaux - Paris : cyclo de 608 km en - de 35h le 21 juin
- CD Annecy le 6 juillet
- XL Gerardmer (4-120-30) le 06 septembre  big objectif TRI
- marathon La Rochelle le 30 novembre  big objectif CAP


Merci à Phinic pour les photos

Les résultats: http://jforhan.club.fr/tri_enghien95/Resultats08/scratch.htm

* Scratch : 38ème/425 arrivants – temps : 2h14'30

NATATION : 24’19 (73ème temps)

VELO : 1h11'46 (71ème temps)

CAP : 38’24 (10ème temps)

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net